Au cours de la longue conférence de presse de l’Olympique Lyonnais mercredi, Jean-Michel Aulas a évoqué une éventuelle participation de son club à une Coupe d’Europe la saison prochaine. Et a laissé comprendre qu’il n’excluait pas la victoire en Ligue des Champions cette année comme voie d’accès. Voici donc comment l’OL va gagner la Ligue des Champions.

« Les quarts, demies et la finale vont se jouer sur un match. Ce qui veut dire que les possibilités de qualification en Ligue des champions, même si elles sont extrêmement difficiles, existent toujours, » a déclaré le président lyonnais. Il ne le sait pas encore, mais l’OL gagnera la Ligue des Champions et se qualifiera pour une 24e saison consécutive en Coupe d’Europe.

L’OL en quart malgré Ronaldo

Fort de sa victoire en Coupe de la Ligue, l’OL veut surfer sur cette allant positif dès le huitième de finale retour contre la Juventus. Mais Cristiano Ronaldo, qui a permis à la Vieille Dame de décrocher le Scudetto lors de l’ultime journée de Serie A après avoir inscrit 15 buts sur les 12 derniers matchs, n’est pas de cet avis. Il ouvre le score dès la quatrième minute et remet les compteurs à égalité. Dépassé, l’OL concède un deuxième but, à nouveau l’œuvre du Portugais, et est mené 2-0 après 12 minutes de jeu seulement.

Les Lyonnais s’écroulent. Agacé, Marcelo découpe littéralement Paulo Dybala dans la surface, penalty indiscutable. Gravement blessé au genou, l’Argentin ne peut continuer et doit laisser sa place à Federico Bernardeschi. Ronaldo a la balle du 3-0 au bout du pied alors qu’on ne joue que depuis 19 minutes, mais Anthony Lopes est décisif et maintient les Gones dans le match en repoussant le penalty de CR7 !

Le score reste inchangé jusqu’à la 73e minute. La passe de Thiago Mendes, qui vient de remplacer un Bruno Guimarães à bout de souffle, est contrée par le talon de Matthijs de Ligt et permet à Memphis, lancé sur le côté gauche, de se retrouver en un contre un face à Szczesny ! Le Néerlandais, très habile en matière de frappes croisées, ne se méprend pas et loge le ballon dans le petit filet opposé ! L’OL revient 2-1 et est provisoirement qualifié ! Et alors que tout le monde est monté aux avant-postes sur ce dernier corner, Houssem Aouar en profite pour égaliser d’un tir de 50 mètres dans la cage désertée de Szczsesny !

Les Nord-Italiens réussissent à l’OL

Le tirage au sort a livré son verdict. Dans ces rencontres à manche unique, le choc opposera le Bayern Munich au FC Barcelone, vainqueurs respectifs de Chelsea (7-1 sur l’ensemble des 2 matchs) et de Naples (3-2). L’Atlético défiera Manchester City, Leipzig affrontera le PSG. Le sort a réservé un autre club italien à l’OL : l’Atalanta Bergame.

Dans un match ultra prolifique comme il l’est de coutume avec la spectaculaire Atalanta, Lyon s’en sort miraculeusement. Pourtant mené 3-0 à la mi-temps avec des buts de Iličić, Muriel et Zapata, la chance de l’OL réside en l’expulsion de Robin Gosens, sanctionné pour un tacle maladroit sur Moussa Dembélé. Le quatrième but du club de Bergame est refusé pour une légère faute sur Jason Denayer. Furieux, Alejandro Gomez bouscule l’arbitre et est expulsé à son tour.

Malgré sa supériorité numérique, Lyon doit attendre la 75e pour trouver la faille. La réduction de l’écart est l’œuvre de Rayan Cherki, qui, sur une frappe à l’entrée de la surface, inscrit à quelques jours de son dix-septième anniversaire, son premier but en Ligue des Champions. Il est imité neuf minutes plus tard par Moussa Dembélé sur un geste acrobatique. C’est son premier but dans cette campagne.

Alors que l’on joue la dernière minute du temps réglementaire, Memphis Depay obtient un ultime coup-franc, à 23 mètres du but de Pierluigi Gollini. Le capitaine s’élance et place le ballon dans la lucarne ! L’OL revient de nulle part et arrache la prolongation ! Épuisée et complètement sonnée, l’Atalanta s’incline finalement 5-3. L’Olympique Lyonnais se qualifie en demi-finale de la Ligue des Champions pour la deuxième fois de son histoire !

Maxwel Cornet, bête noire de City

Manchester City a dû patienter jusqu’aux tirs au but pour éliminer l’Atlético, après un nul 1-1 dans le temps réglementaire. Le PSG a battu Leipzig 3-1 et le Bayern Munich n’a fait qu’une bouchée du Barça, 4-2, malgré les éclairs de Messi. Le tirage au sort offre un remake de l’édition 2018-2019 : Lyon – Manchester City. Rudi Garcia n’hésite pas à déployer son « sens tactique sur-développé » pour ce match. Suite à la suspension de Dubois et aux forfaits de Rafael et Tete, Maxwel Cornet bascule sur le flanc droit de la défense.

Heureusement, Raheem Sterling est forfait. À l’inverse, Leroy Sané, de retour de blessure, est apte et démarre en tant que titulaire à la surprise générale. L’Allemand fait preuve de retenue et ne se livre pas totalement dans les duels. Il permet donc à Maxwel Cornet de le déborder. L’Ivoirien veut centrer. C’est en tout cas ce qu’a anticipé Ederson, mais le ballon retombe dans la cage du Brésilien ! Improbable but et l’OL mène 1-0 après 28 minutes ! Solides comme cela a rarement été le cas, les Gones conservent leur avance jusqu’à la fin du match et se qualifient pour une historique finale de Ligue des Champions !

Jean-Michel Aulas, ce visionnaire !

En finale, l’Olympique Lyonnais voit se dresser devant lui le Bayern Munich, invaincu depuis 29 rencontres et une défaite à Mönchengladbach. Les Bavarois imposent leur supériorité, qui se concrétise après seulement 7 minutes. Robert Lewandowski reprend un centre au cordeau d’Alphonso Davies et ouvre le score. Le Rekordmeister multiplie les assauts mais ne parvient pas à aggraver le score. Alors les Lyonnais en profitent. À l’heure de jeu, Memphis Depay, à 30 mètres, déclenche le premier tir du match de l’OL. Pas vraiment dangereux, mais Manuel Neuer, comme à son habitude, préfère repousser… dans les pieds du nouvel entrant, Tino Kadewere, qui marque et signe de la plus belle des manières son arrivée dans la capitale des Gaules !

Dans l’euphorie, les Gones marquent un deuxième but sur un contre rondement mené et conclu par Memphis, son 8e but en Ligue des Champions. Il ne reste qu’un petit quart d’heure et, à la surprise générale, l’OL mène 2-1 devant le Bayern ! Trop beau pour être vrai, ce scénario ne fait pas long feu. Vexé, Robert Lewandowski décoche un tir surpuissant à l’entrée de la surface, Lopes ne peut rien faire. Il va falloir s’en remettre aux prolongations !

« That surely has crossed the line… […] Oh it’s by far in ! »

Infertiles malgré les nombreuses vagues du FC Hollywood, les 30 minutes supplémentaires n’ont que fait retarder la séance de tirs au but, celle qui décidera du vainqueur de la Ligue des Champions ! Lewandowski, Dembélé, Goretzka, Aouar, Kimmich, Kadewere réussissent leur tentative. Vient le tour de Serge Gnabry, qui, voyant que Lopes plonge du bon côté, force son geste et expédie le ballon hors du cadre ! Bruno Guimarães réussit son tir, Jérôme Boateng aussi… Balle de match pour Memphis… La panenka du Néerlandais tape la barre, rebondit et Neuer se saisit tout heureux du ballon ! Mais la VAR a tout vu. Frank Lampard est vengé, le ballon a bel et bien franchi la ligne de but ! L’Olympique Lyonnais remporte la Ligue des Champions !

L’Olympique Lyonnais et ses supporters sont sur le toit de l’Europe, Jean-Michel Aulas peut fanfaronner auprès de ses détracteurs, l’OL disputera bien la Ligue des Champions 2020/2021 : quel visionnaire !

A propos Clément Barbier 21 Articles
Passionné de football ! J'écris quelques articles sur différents sujets qui m'intéressent !