Le président de la République Française, Emmanuel Macron, est désormais prêt pour la finale de Coupe de France. Celui qui a été élu avec 66,10% des voix souhaite à tout prix voire cette rencontre se disputer. Retrouvons donc les déclarations sur la présence du président à cette finale.

L’Élysée

Le président se rendra évidemment à la finale de la Coupe de France. [Emmanuel Macron] y tenait beaucoup, même si le timing est très serré. Il arrivera directement de Sicile. Il doit atterrir à Paris en début de soirée et arriver au Stade de France juste avant 21 heures. Nous espérons qu’il ne sera pas en retard, mais il ne devrait pas y avoir de soucis, car, dans ce type de sommet, tout est parfaitement calé. Pour lui, c’est très important de participer à une grande fête populaire comme celle-là. Il a pratiqué le football, il s’y intéresse beaucoup, notamment comme fervent supporter de l’OM, même si ce club ne joue pas cette rencontre.

François Cormier-Bouligeon (Chef de cabinet à l’économie)

J’espère que le fair-play l’emportera. Ce n’est pas parce qu’on supporte une équipe que l’on doit huer ceux qui en apprécient une autre. Nous n’avons pas d’inquiétude particulière. Je suis sûr qu’il est populaire pour les fans du PSG, comme pour ceux de toutes les équipes. Il respecte le PSG et ses supporters, cela ne peut que bien se passer.

Il est assez incollable en sport, notamment en foot, un sport qu’il adore. Au ministère, il était abonné à L’Equipe pour la version papier et sur le numérique. A Bercy, il y avait une petite guerre interne sur les résultats de la Ligue 1. Avec un huissier qui était fan absolu du PSG, ça chambrait pas mal. L’huissier se moquait gentiment du ministre quand le PSG avait gagné et l’OM perdu. Ce qui arrivait le plus fréquemment.

Sur le même thème

Retrouvez nos articles sur le même thème :

 

 

 

A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)