Barrages : Les réactions des entraîneurs

Les réactions des entraîneurs - Barrages

Retrouvez les réactions des entraîneurs de Lorient et de Troyes après la victoire des troyens deux buts à un hier. Le match retour s’annonce d’ores et déjà chaud bouillant.

Bernard Casoni (Lorient)

A la fin j’étais abattu car on prend un but à la 90e minute alors qu’on n’est jamais en danger. Il y a de quoi être frustré car ils n’ont pas d’occasion en deuxième mi-temps. Si on veut se maintenir il va falloir hausser notre niveau de jeu et répéter notre seconde période. Il y a longtemps qu’on n’avait pas fait une première période aussi pauvre techniquement. Il y avait beaucoup de tension et d’émotions. On n’avait peut-être pas la bonne organisation en première période, et on a rectifié à la mi-temps.

A nous de nous inspirer de cette bonne seconde période car on était beaucoup plus juste. Les remplacements ont fait du bien. A nous de bien réfléchir et de bien préparer ce match retour. D’avoir marqué à l’extérieur c’est important, c’est toujours intéressant. Et si on veut rester en Ligue 1 il faudra au moins marquer un but dimanche.

Jean-Louis Garcia (ESTAC)

Je suis très fier de ce que l’on a proposé avec une première période complètement à notre avantage. Après ils ont repris de la maîtrise, de la possession, mais sans se créer beaucoup d’occasions. Malgré l’égalisation on a eu ce caractère d’aller chercher ce deuxième but qui nous laisse en vie. Lorient voulait plier l’affaire lors du match aller et ce résultat peut leur rajouter un peu de pression. On est très humble car on n’est qu’à la mi-temps et on s’attend à un match très difficile à Lorient. Ça sera un match de coupe. On est très légèrement devant, mais on est devant. Ce résultat nous permet de continuer à croire. On a mis le coeur et le talent pour aller chercher ce deuxième but. 

Nivet ? C’est comme d’habitude ! Même si je le sens piocher, voilà pourquoi je ne le sors pas. Je sais qu’il est capable d’un geste différent à n’importe quel moment. Il va vraiment finir par avoir sa statue !

Réactions des entraîneurs via L’Equipe
A propos NSOL 299 Articles
"La première liberté de la presse, c'est de n'être pas un métier" - Karl Marx, 1842.