Retrouvez les réactions des Bleuets et de leur entraîneur pour cette CDM U20.

Ludovic Batelli : «Ce résultat est très intéressant pour le prochain match. Je voulais faire un turnover lors du troisième match de poule (dimanche contre la Nouvelle-Zélande) et on va pouvoir le faire. On va pouvoir aborder les huitièmes de finale avec des joueurs frais. Sur le contenu de ce match, j’attendais un peu plus. Sur le plan technique, on a manqué de justesse, de liant. Je suis toujours très exigeant. Je n’aime pas les choses approximatives. On aurait pu marquer beaucoup plus. Trois ou quatre joueurs n’ont pas élevé le niveau de jeu. Les joueurs sont capables de faire mieux. On peut en mettre huit contre le Vietnam, il faut respecter l’adversaire et le faire.»

Issa Diop : «On est bien entrés dans le match, dans l’ensemble. Après, on aurait pu mieux faire en première période dans la vitesse des passes. On a mieux maîtrisé et géré en seconde période. On aurait pu plus marquer mais on a fait le boulot en se qualifiant pour les huitièmes de finale. C’est vrai qu’on est capables de mieux faire comme l’a dit le coach. Il nous a dit dans le vestiaire les quelques points qu’il faut travailler.»

Marcus Thuram : «Je ne pense pas qu’on ait atteint notre niveau maximal pour l’instant. Et on a encore deux ou trois petites choses à régler. On va essayer de le faire au plus vite. On va avancer petit à petit vers la Nouvelle-Zélande. Oui, on pense aux huitièmes mais d’abord à la Nouvelle Zélande, ne pas se blesser, avoir de pépins physiques. Et si on fait un mauvais match, on peut avoir un manque de confiance. Jean-Kévin Augustin ? Il a marqué grâce à moi sur son premier but. Sinon, je pense que c’est scandaleux la manière dont il tire les penalties. (Rire). JK, il a fait peur à tout le monde (quand il a été touché au genou) mais moi je sais la vérité : il fait semblant !»

Denis Poha : «Le coach aurait aimé voir plus de circuits de passe, surtout en première période. On a plutôt fait un bon match, en rendant les Vietnamiens inoffensifs. Le plus est d’être constant dans la performance. Quand je tire les corners, j’essaie de mettre le ballon dans la bonne zone. Ça tombe souvent sur Marcus (Thuram), tant mieux. Chaque veille de match, on travaille les coups de pied arrêtés, c’est à ce moment-là que se crée le lien entre le tireur et le receveur. Mon but ? Je travaille beaucoup les frappes de loin, je suis content mais le plus important, c’est que l’équipe gagne.»

 Amine Harit : «On s’est qualifiés, ça nous enlève un poids et on peut se concentrer sur le troisième match plus sereinement. Il faudra faire un résultat car on a envie de gagner les trois matches de poule. C’est compliqué quand on est vraiment au-dessus, on sent qu’il y a du relâchement de temps en temps. Ce n’est pas facile de garder son sérieux tout au long du match. Maintenant il faut relativiser et comprendre qu’on puisse se relâcher un peu au bout de 3 ou 4-0.»
Les réactions des Bleuets pour cette CDM U20 sont issues de l’Equipe
A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)