Bien que son déroulement soit sérieusement remis en cause par la pandémie de coronavirus, le coup d’envoi de l’Euro doit être sifflé dans trois mois. Alors que les Bleus possèdent plusieurs grands talents au poste de numéro 10, quels peuvent être les meilleurs choix pour Didier Deschamps ?

Antoine Griezmann (78 sélections / 30 buts) : la valeur sûre

C’est une certitude : sauf blessure, le Mâconnais figurera dans la liste de Didier Deschamps. Taulier d’une Équipe de France dans laquelle il ne déçoit presque jamais, Griezmann répond présent dans les grandes compétitions. Titulaire indiscutable depuis 2015, il avait été désigné meilleur buteur de l’Euro 2016 avec six buts.

Toujours aussi influent dans le jeu lors du triomphe mondial de 2018, ses trois penalties lui avaient permis de soigner ses statistiques, portant ainsi son total à quatre unités. Sans oublier ses coups de pieds arrêtés dont la précision est remarquable. Le numéro 7 avait permis à Varane, Umtiti, et Mandzukic (csc) d’ouvrir le score lors des trois derniers matchs à élimination directe.

Nabil Fekir (24 sélections / 2 buts) : dans la continuité du succès

Le joyau du Betis n’a connu que deux titularisations en Équipe de France. La première n’a duré qu’une dizaine de minutes, tout le monde sait pourquoi. L’autre avait duré une heure, contre l’Irlande, pour préparer le Mondial 2018. Celle-ci avait été plus que convaincante, et Fekir avec été récompensé par un but. L’ancien capitaine de l’OL se trouvait les yeux fermés avec Mbappé devant lui, ou Tolisso juste derrière.

Pour le reste, le numéro 18 a dû se contenter de quelques fins de matchs par ci par là. Alors qu’il semble s’épanouir pleinement au sein du collectif sévillan, Nabil Fekir, qui a suscité les intérêts du Real Madrid suite à une nouvelle performance de très haut niveau face aux Merengue, est impliqué dans 10 buts en Liga cette saison (7 buts, 3 passes décisives). Didier Deschamps, lui le conservateur, pourrait réélire Nabil Fekir pour surfer sur la vague de 2018.

Dimitri Payet (38 sélections / 8 buts) : la récompense

Rarement convoqué depuis l’Euro 2016 par le sélectionneur, Dimitri Payet a, à coup sûr, relancé les débats quant à sa place dans la liste bleue. Si les ailes semblent bouchées par les Mbappé, Coman, et autre Martial, l’un des deux postes de numéro 10 que Deschamps à l’habitude de nommer, est soumis à la concurrence. Ainsi, avec ses 9 buts et 4 passes décisives en Ligue 1, Payet fait figure de sérieux prétendant, d’autant plus que son influence sur le jeu de l’OM est immense, à tel point qu’il est envisageable d’évoquer une Payet dépendance.

Pour l’annonce de la liste de la Coupe du Monde 2018, le Réunionnais était en ballottage avec Nabil Fekir. C’est finalement le dernier cité qui avait été appelé, mais Payet avait été victime d’une blessure la veille en finale d’Europa League. S’il venait à être convoqué, Dimitri Payet pourrait en profiter pour glaner le premier trophée de sa carrière, lui dont le palmarès est toujours vierge.

Houssem Aouar (0 sélection) : la surprise ?

Si Nabil Fekir et Dimitri Payet devraient se disputer une nouvelle fois le poste, il n’est pas inenvisageable que l’un des deux soit propulsé sur un côté. À l’OM, Payet évolue ailier gauche tandis que Fekir occupe fréquemment le flanc droit du Betis. Didier Deschamps se laisserait-il alors convaincre par Houssem Aouar, lui qui, pour cause de blessure, a manqué sa première convocation en automne ? La présence du numéro 8 de l’OL est d’autant plus probable que Tanguy Ndombele et Mattéo Guendouzi sont un manque de temps de jeu à Totteham et Arsenal, et que Moussa Sissoko et Paul Pogba sont toujours blessés.

Pour lui comme pour un autre, il serait cependant surprenant de voir Didier Deschamps innover, si proche d’une grande échéance.

Une liste à un 10 ?

Reprenons la phrase précédente et, par esprit de contradiction, imaginons que Deschamps ait tout à coup troqué son 4-2-3-1 pour un système à deux pointes, sans réel meneur (4-4-2 à plat). Partons aussi du principe qu’Antoine Griezmann sera quoiqu’il arrive sélectionné. Si la présence d’Olivier Giroud est une évidence aux yeux du sélectionneur, Wissam Ben Yedder, Anthony Martial, Alassane Pléa, Moussa Dembélé, voire Alexandre Lacazette (!) pourraient prétendre à une place aux côtés de l’ex-Gunner. Dans le cas échéant, la liste pourrait comprendre jusqu’à quatre purs numéros 9, dans cette idée de doubler chaque poste. Cependant, si ce système est utilisé, il y a fort à parier qu’Antoine Griezmann (ce qui, en somme, ne changerait rien au 4-2-3-1) ou que Kylian Mbappé vienne épauler Olivier Giroud.

Enfin, le 3-4-3 à plat ne laisserait place qu’à une seule pointe, sans aucun 10. Récemment, l’ancien coach de l’OM avait tenté un système similaire : un 3-4-1-2 en Albanie, mais il ne s’était pas séparé d’Antoine Griezmann.

À trois mois d’un Euro devenu éventuel, ce poste de meneur de jeu va sûrement s’immiscer au centre des débats.

A propos Clement 18 Articles
Passionné de football ! J'écris quelques articles sur différents sujets qui m'intéressent ! Jeff & Memphis reviendront plus forts.