Après un onze type des sud-américains, place à notre deuxième composition idéale de première division. Cette fois-ci, on reprend les mêmes contraintes : pas plus d’un joueur par équipe, et onze joueurs européens – mais pas français – et un coach. Allez, c’est parti pour une équipe type des européens de Ligue 1 !

1 | Gardien : Ciprian Tătărușanu (FC Nantes)

Notre gardien de but a un beau parcours : passé par la Fiorentina, il vient solidifier l’équipe depuis la base, en venant apporter sa grande taille dans la surface de réparation. Quasiment impeccable dans sa cage avec Nantes, il a été préféré à Kallie Johnson. Solide, puissant, vif sur appui malgré sa grande taille, le portier n’est peut-être pas le meilleur de Ligue 1, mais est assurément une valeur sure.

2 | Arrière droit : Pedro Mendes (Montpellier HSC)

Pedro Mendes est le latéral droit de notre équipe-type des européens de Ligue 1. Défenseur central de formation, le portugais n’est pas étranger à la belle saison du Montpellier HSC. Capable de jouer à droite – il l’a fait à ses débuts en pro -, il ne sera pas présent trop sur le plan offensif, mais bloquera bien son couloir contre les offensives adverses. Et sa qualité de relance, honnête et sans fioritures, permet d’avoir une structure collective de bloc-équipe propre.

4 | Central droit : Kamil Glik (AS Monaco)

Kamil Glik est une des valeurs sûres de la Ligue 1. International polonais, le défenseur central passé par le Torino assure une présence offensive et défensive hors-norme. Bien qu’il soit un peu moins en forme actuellement – la faute à l’enchaînement des matchs -, notre équipe type des européens de Ligue 1 peut compter sur véritable patron de défense dans l’axe droit. Il portera d’ailleurs le brassard.

5 | Central gauche : Neven Subotic (AS Saint-Étienne)

Neven Subotic est le recrutement de l’hiver pour le club du Forez. Joueur important du Borussia de Dortmund durant plusieurs années, finaliste de Ligue des Champions avec Dortmund, il est un joueur d’importante dans notre onze des européens de Ligue 1. Il pourra sans problème former une paire de défense solide avec Kamil Glik, même si son manque de vitesse relatif obligera notre onze à jouer en bloc bas.

3 | Arrière gauche : François Moubandjé (Toulouse FC)

Le latéral gauche suisse du Toulouse FC s’impose à un poste où peu d’européens montrent le bout de leur nez en Ligue 1. Mais souvent titulaire, le gaucher toulousain est préféré à Pedro Rebocho de l’En Avant de Guingamp dans notre onze type des joueurs européens. De plus, sa puissance physique est un argument non négligeable dans l’optique d’un 4-3-3. Et il est donc titulaire. Numéro 3 sur le dos, on est sûr qu’il saura tenir son rang.

6 | Milieu défensif : Edgar Ié (Lille OSC)

On va apporter un peu de puissance défensive à cette équipe en plaçant Edgar Ié devant la défense. Mais qu’à cela ne tienne : les choix tactiques de notre entraîneur ne peuvent pas être remis en cause. Edgar Ié, donc, est une des vraies satisfactions du projet lillois. Solide, serein, le portugais donne une véritable assurance défensive.  De plus, il solidifie une équipe qui évoluera donc en 4-3-3.

8 | Milieu relayeur : Marco Verratti (Paris Saint-Germain)

Il n’est plus besoin de présenter Marco Verratti, tant et si bien que le milieu relayeur italien est un titulaire indiscutable de notre onze des joueurs européens. Il est donc logique que le travailleur milieu italien occupe ce poste si important de numéro huit de notre équipe. Pas pour rien non plus s’il est en illustration de l’article.

10 | Meneur de jeu : Lucas Lerager (FCG Bordeaux)

Lukas Lerager est une petite surprise dans ce onze type des européens. En effet, le meneur de jeu danois n’est pas forcément la superstar offensive du FCGB. Mais l’ancien de Zulte Waregem est toujours très constant. Capable de dicter le tempo, international depuis cet été, il vit en sélection dans l’ombre d’Eriksen. Et en club dans celle de Malcom. Voilà donc un moyen de le mettre en lumière.

7 | Ailier droit : Ivan Santini (SM Caen)

Oui, on sait, Ivan Santini est tout sauf un ailier droit… sauf que à l’Euro 92, le Danemark s’était imposé grâce à une tactique tout à fait innovante : le positionnement d’un numéro 9 de grande taille sur l’aile droite de l’attaque, pour servir de tour de contrôle aérienne. Homonyme de Jacques, avec son mètre quatre-vingt-dix, il pourra donc servir de pivot. Et tant pis si ce rôle est ingrat. D’ailleurs, pour se faire pardonner, on lui octroie le numéro 7.

11 | Ailier gauche : Memphis Depay (Olympique lyonnais)

Memphis Depay est un paradoxe. Car il est capable d’être génial puis catastrophique dans le même match. Mais c’est aussi un peu le lot des ailiers. Car dans le football, il est essentiel d’avoir des joueurs capable de casser le rythme. Et c’est aussi un très bon tireur de coup de pieds arrêtés, essentiel quand on a des joueurs de tête comme Kamil Glik. Donnons lui donc son numéro onze comme à l’Olympique lyonnais.

9 | Avant-centre : Mario Balotelli (OGC Nice)

Super Mario est notre numéro neuf. Inconstant mais tellement précieux, il est très précieux notamment sur les phases de contre-attaque. Rageur, râleur mais très bon, l’ancien de City, de Liverpool et du Milan est notre leader offensif. Lui qui a été un des meilleurs attaquants européens en 2012 est donc un joueur parfait pour une équipe comme la notre, qui manque un peu de folie offensive parfois.

Entraîneur : Claudio Ranieri

Nul besoin de présenter le Mister. Capable de coups de génie avec Leicester. Mais aussi capable de rendre le FC Nantes séduisant à nouveau. Il est incontestablement le meilleur entraîneur étranger de Ligue 1, même si Leonardo Jardim est lui aussi très intéressant. Mais le Mister n’a pas autant de budget que le monégasque. Avantage donc, pour le nantais.

En image

Comme on a un capitaine polonais dans l’effectif, on a choisi de vous présenter la composition avec un maillot de la Pologne.

Le onze des européens
Le onze des européens

Et vous, quel aurait été votre onze des joueurs européens ? Proposez le dans l’espace commentaire, et illustrez le grâce à notre outil de compositions d’équipes !

A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)