Après une courte trêve, place à un nouveau numéro de la meilleure série de demivolee.com derrière Tour du Monde et La Chasse aux Pépites. J’ai nommé Que sont-ils devenus ?. Aujourd’hui, intéressons nous à ceux qui ont porté le maillot à l’étoile. Et oui, celui de l’Olympique de Marseille. Retour sur l’après-OM de certains joueurs… qui ont disparu des radars.

Lucas Mendes

Le défenseur brésilien arrive à l’OM en août 2012. Il quitte alors le Brésil et le club de Coritiba. L’OM débourse 2M€ pour cette transaction. Il faudra cependant pour le néo-marseillais quelques semaines avant de s’imposer dans la charnière centrale. En effet, il ne fait ses débuts en Ligue 1 qu’à la mi-octobre, avant petit à petit, devenir un titulaire indiscutable de la défense olympienne. L’OM terminera vice-champion de Ligue 1 lors de la saison 2012-2013. Le marseillais continuera lors de sa deuxième saison à être titulaire en défense : il inscrit même ses premiers buts en Ligue 1, face à l’AS Monaco et au Toulouse FC. Mais Lucas Mendes n’enchainera pas une troisième saison sous le maillot olympien. Il aura joué soixante-deux matchs avec l’OM.

Lucas Mendes quitte l’OM en 2014 et s’envole au Qatar. Le club d’El Jaish dépense 5M€ pour l’obtenir. Le brésilien est bien sûr tout de suite titulaire dans la défense centrale du club Qatari. Sa première saison se finit avec une défaite en finale de Coupe du Qatar et une autre défaite en Coupe Crown Prince. Et la saison 2015-2016 se résume à une place de second du championnat qatari. Alors, Lucas Mendes quitte le club libre de tout contrat en 2017. Au cours de ces trois saisons à El Jaish, Lucas Mendes aura pris part à soixante-seize matchs. Il rejoint le 22 juillet 2017,Al Duhail pour une durée de deux ans. Il a, pour l’instant, foulé six fois la pelouse cette saison.

Modou Sougou

Modou arrive de Roumanie, du CFR Cluj, à la mi-saison 2012-2013. Le club des Bouches-du-Rhône l’achète pour 3M€. Mais malgré des débuts prometteurs, le sénégalais se montre très souvent maladroit. Au point de devenir un boulet pour l’OM. Pour s’en débarrasser, les dirigeants olympiens l’envoient les deux saisons suivantes à l’Evian Thonon-Gaillard. À partir de la saison 2013-2014, Modou ne portera plus la tunique phocéenne. Il jouera seize matchs dont seulement cinq titulaires avec l’OM, pour un but marqué. Tandis que sur ses deux années de prêt à Evian, il jouera soixante matchs et inscrira sept buts.

Libéré de son contrat en 2015, il rejoint Sheffield Mercredi. Modou n’aura cependant du temps de jeu que lors de sa première saison, en prenant part à quinze matchs, avant de se casser l’épaule puis le tibia. L’entraineur ne comptera plus sur lui pour la deuxième saison (2016-2017). Le sénégalais n’arrive pas à percer en deuxième division anglaise. Alors, lors du mercato hivernal de 2017, il est prêté au club portugais de Moreirense où il jouera six matchs. Il ne reviendra pas à Sheffield Wednesday, puisqu’il devient libre de tout contrat. Sougou est chômeur depuis l’été 2017.

Stéphane Sparagna

Défenseur central, produit de la formation marseillais, considéré comme meilleur défenseur que Samuel Umtiti… Bref, un nom. Le natif de Marseille, pépite de Marcelo Bielsa, commence sa carrière en Ligue 1 le 9 août 2014, face à Bastia. Peu utilisé lors de la saison 2014-2015, il obtient plus de temps de jeu la saison d’après. Bielsa quitte l’OM, Sparagna est prêté à l’AJ Auxerre. Il participera à vingt-neuf matchs de Ligue 2. Ce sera cependant la dernière saison sous contrat avec l’OM. Il n’aura joué que dix-huit matchs avec l’OM. Alors, à l’été 2017, il rejoint Boavista FC, libre de tout contrat. Titulaire au Portugal, il est apparu à quinze reprises sur le terrain cette saison.

Saber Kh(a)lifa

Un but de soixante mètres et l’OM débourse 2,5M€ plus le prêt de Modou Sougou (qui s’est fait avoir dans l’histoire ?). Après soixante et un matchs et vingt buts, il signe en 2013 pour quatre ans à Marseille. Lors de sa première saison, il joue trente-six matchs et n’inscrit qu’un but. Largement insuffisant pour un avant-centre, l’OM tente donc de s’en débarrasser. Le Club Africain se porte candidat pour sauver le confrère tunisien. Performant dans son pays d’origine, son premier prêt est prolongé, avant que le Club Africain ne lève l’option d’achat d’un million d’euros.

Le buteur tunisien a marqué vingt buts sur cinquante-deux matchs sur ses deux années de prêt. Il possède un contrat de deux ans. Depuis 2016, il a joué trente-quatre matchs et planté huit buts.

Luis Oscar Gonzalez

Dit comme ça, ce nom peut peut-être rien vous évoquer. Il s’agit de Lucho. Arrivé en 2009 du FC Porto contre 18M€, avec des bonus pouvant élever le transfert à 24M€. Lucho bénéficie de suite d’une côte incroyable sur le vieux port. L’Argentin se montre très souvent décisif mais également souvent blessé. Il jouera cent vingt-quatre matchs, inscrit vingt et un buts et remporte la Ligue 1 en 2010, la Coupe de la Ligue en 2010 et 2011. Sur le plan individuel, il obtient le titre de meilleur passeur de la Ligue 1 en 2010.

En janvier 2012, il repart au FC Porto en échange d’aucune indemnité de transfert. Il signe un contrat de deux années. L’Argentin participe à quatre-vingt-six rencontres et met dix-sept fois le ballon au fond des filets. Il quitte le FC Porto en janvier 2014, six mois avant la fin de son contrat et débarque à Al Rayyan, au Qatar. Un passage éphémère puisque le milieu argentin quitte le Qatar six mois après son arrivée. Il avait alors pris part à quinze rencontres.

En juin 2015 donc, Lucho traverse les mers et retrouve son pays d’origine, l’Argentine. Il signe dans un club qu’il connait déjà : River Plate entraîné par Marcelo Gallardo. Lucho ne fera qu’une saison, affichant trente et un matchs et deux buts.

Il change ensuite de club en septembre 2016, en rejoignant Atlético Paranaense dans le pays voisin, le Brésil. Luis Oscar Gonzalez s’engage jusqu’en décembre 2017. Il joue quarante-neuf matchs et marque cinq buts. Il est actuellement sans contrat (à 36 ans, peut-être la retraite) et empêtré dans une affaire de tentative de meurtre sur sa femme. Mais cela ne nous regarde pas.

Prochain numéro ?

Voici la fin du troisième numéro du Que sont-ils devenus ? Mais pour le prochain épisode, vous aurez le choix du club ! Car exceptionnellement, le quatrième volet sera sur un club que vous avez demandé. Pour cela, laissez un commentaire et je partirai à la recherche de joueurs portés disparus.

A propos Aloïs 299 Articles
Rien n'a changé pour le mieux. Branleur au maximal, toujours sourire amical