Santiago Ascacibar est un milieu de terrain défensif de 20 ans (1997). C’est un pur produit de la formation du club de La Plata. Symbole d’un jeune talent qui a su saisir sa chance quand on lui en a offert la possibilité.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d2/Santiago_Ascacibar_2017.jpgSantiago Ascacibar : un talent précoce…

Ascacibar a fait toutes ses gammes à Estudiantes. Capitaine de sa classe d’âge, il monte les échelons sans faire de vagues. C’est un garçon posé, calme, à l’écoute mais néanmoins un joueur retors qui n’hésite pas faire pleuvoir les tacles (4.6 par  match lors de sa première saison en pro). Et c’est toujours dans la même sobriété qu’il s’est imposé à 19 ans dans le milieu de terrain du club qui finira bien classé dans le groupe du futur champion, Lanùs. Estudiantes finit alors 3e et Ascacibar a été l’un des artisans de ce fructueux Torneo Transicion.

… à la maturité impressionnante

Mais ne vous laissez pas tromper par sa petite taille (1m74). Il s’agit ici d’une machine à tacler. D’un joueur implacable, d’un combattant acharné, d’un milieu tout terrain. Santiago Ascacibar est un joueur tenace, qui sait s’imposer physiquement, mais c’est aussi un formidable passeur. A la manière d’un Thiago Motta, il enchaîne les passes courtes et les passes clés. Ses vertus mentales ne font que sublimer ses capacités physiques et techniques. Sa capacité d’anticipation et ses passes en font une arme redoutable sur les transitions attaque-défense.

Traditionnellement le cinco Argentin est un milieu défensif qui, en plus de la grinta, est une véritable rampe de lancement. Un peu à la manière d’un Mascherano. Et Santiago Ascacibar est tout ça, et plus encore. Par moment il a su montrer lors des 2 dernières saisons des capacités de projection tel un milieu offensif. Un regista Argentin en quelque sorte. Toutes ces promesses ont attiré l’œil de nombreux clubs, à l’heure où un départ pour l’Europe semble inéluctable. Son nom reviendra sans aucun doute dans les semaines à venir dans de nombreuses rumeurs de transfert.

Le point de vue du scout DV

Santiago Ascacibar est un joueur mature, prêt pour l’Europe dès la saison prochaine. Car Santiago est un milieu défensif intraitable et un relanceur hors pair. Il s’offre en plus le luxe d’être un pilier de sélection de jeunes (capitaine). Et sa grinta s’accompagne une excellente mentalité, vantée de tous. Le gendre idéal qui devient un bulldog sur le terrain pour récupérer la balle. Surtout qu’il est ensuite capable de se projeter en vitesse ou de faire la passe qu’il faut. Artiste et combattant, un sacré mélange qui n’est pas sans rappeler Mascherano ou le voisin Motta (le vice en moins). Il ne lui manque que le jeu aérien pour être une alternative plus que crédible à Kranevitter en sélection dans un futur proche.

Le point vidéo

Épisodes précédents

Prochain article: Cristian Pavon, diamant de Boca

A propos betse 20 Articles
Nabil Fekir est était notre sauveur. (mise à jour 2019)