Pour ce second numéro, en route sur la piste d’Ante Coric, nouveau diamant des Lions Bleus de Zagreb. Où la finesse et l’agilité côtoient le sang froid et la vision du jeu 

Carte résumé

Profil :

  • 20 ans (1997)
  • International A pour la Croatie

Statistiques cette saison :

  • 8 buts, 5 passe dé en 2189” pour 36 matchs avec le Dinamo Zagreb (Championnat, Coupe d’Europe et Coupe nationale)
  • 101″  en amical avec la sélection Croate

Points forts:

  • Vision du jeu, qualité de passe et de dribble.

Ante Coric, joyau du Dinamo

Ante Coric
Ante Coric

Dans la continuité

Le jeune milieu Croate est le dernier nom sorti du centre de formation du Dinamo Zagreb. Une académie dont l’excellence n’est plus à prouver tant le nombre de talents qu’elle a produit dans l’histoire et dans les années récentes sont là pour le prouver. Luka Modic, Corluka, Pjaca, Brozovic, Kovacic, Badelj, Halilovic pour ne citer que les plus récents. On retrouve aussi les mythiques Boban, Prosinecki, Simic, et tant d’autres. Tous sont passés par l’Académie du Dinamo et ont eu des trajectoires certes différentes mais souvent auréolées de gloire. Avec une qualité technique bien supérieur et d’un mental impressionnant, en constante progression, il porte la signature d’une académie.

Mais Ante Coric n’est pas juste le dernier né de cette usine à talent, c’est surtout le plus attendu depuis des années. Leur plus gros talent, « Ante est un trésor pour notre club. Il a un talent plus élevé que Luka Modric ou Kovacic à leur âge. » déclarait en 2015 le coach du Dinamo pour parler de son milieu d’alors 18 ans. Des compliments rares pour un jeune joueur que l’on cherche à protéger en général.

Mais un parcours atypique

Mais Ante Coric a un parcours particulier même au sein de l’institution des Lions Bleus de Zagreb. En effet à l’âge de 11 ans il effectue des essais dans les plus grands clubs d’Europe tel Chelsea ou le Bayern. Mais c’est finalement au centre de formation du RB Salzburg qu’il pose ses valises. Et où il fait ses gammes avec succès justifiant la réussite de son pari. Il expliquait ainsi qu’il avait préféré signé au RB plutôt qu’à la Masia parce que c’était l’environnement qui lui convenait le mieux pour progresser. Il impressionne alors à tous les niveaux et en sélection par ses qualités.

Au point de pousser le Dinamo d’acheter le jeune joueur d’alors 16 ans (pour près d’1M€ en 2013) qui leur avait glissé entre les doigts. Un comble pour ce natif de Zagreb qui n’aura au final réalisé que sa fin de formation dans le club auquel il était destiné.

« C’est toujours un enfant et il attire tellement de louanges du public. Il est meilleur que Zvonimir Boban ou Robert Prosicnecki au même âge. Je suis impressionné. »
Zdravko Mamić, président du Dinamo Zagreb en 2015

Ante Coric joyau d’une nation

Ante Coric ne porte pas que les attentes d’un club, il porte aussi les attentes de toute une nation. Comme le résume bien le DTN Croate: « Ante Coric n’est pas seulement un talent pour le Dinamo Zagreb, mais aussi pour la sélection Croate« . Son talent n’a échappé à personne et la comparaison naturelle qui vient à l’esprit est celle de Luka Modric. Parce que morphologiquement les joueurs se ressemblent au même âge. Mais surtout, ils présentent les mêmes défauts à la même époque. Ainsi Coric manque encore d’impact physique et, bien qu’il aime tacler ou intervenir défensivement, son investissement n’est pas toujours des plus régulier. De là à lui souhaiter un avenir similaire il n’y a qu’un pas. D’autant plus que ses formateurs insistent eux aussi sur sa supériorité comparé au Modric de l’époque, un énorme potentiel en somme.

Et si sa versatilité l’ont souvent porté au poste d’ailier ou de milieu offensif. C’est dans le cœur du jeu qu’à terme qu’il brillera selon certains observateurs. Mais plus encore, techniquement et dans sa facilité de dribble, d’élimination en un contre un, il est au dessus de son prédécesseur. De quoi rendre rêveur toute une nation. Surtout que Coric est un joueur spectaculaire. Un joueur qui par la folie qu’il apporte balle au pied ou par ses passes s’est forgé un nom dans le cœur des supporters du Dinamo. Le jeune prodige devra se trouver une place où exploiter tous ses talents. Mais nul doute que, quelque soit son rôle, s’il continue sur cette voie, il finira dans le gratin mondial de son poste.

Un joueur très convoité

Un joueur patient

Ante Coric, le regard concentré
Ante Coric, le regard concentré

En effet Ante Coric est très apprécié sur le marché et des grands clubs. Déjà, à l’été 2016, les plus grands clubs voulaient le recruter : Du FC Barcelone au Bayern Munich, il n’a laissé personne indifférent. Ainsi, comme le relate la presse Croate, Guardiola serait venu rencontrer le joueur en personne avec un projet sur 5 ans. Pour en faire un cador, pour en faire son Messi, pour en faire son homme de base à City. Pour l’anecdote, c’est ainsi que le surnom de Messi Croate est né – bien que le profil soit très différent.

Mais le joueur (ou sa famille) a une idée très précise de ce qu’il doit faire dans sa carrière. Car ne voulant pas se bruler les ailes en partant trop vite, le joueur est resté une année de plus à Zagreb. Malgré l’insistance de Liverpool jusque dans les dernières minutes du mercato. Cependant certains observateurs décrivent d’ailleurs cette année comme l’année de trop. Car si le joueur a progressé physiquement, le championnat Croate est trop facile pour lui et son équipe est trop faible pour briller en Europe.

Un départ programmé

Cet été est donc l’heure du départ, son club en demanderait une somme entre 15 et 20M€. La Sampdoria est actuellement le club le plus actif sur lui et a déjà proposé près de 12M€ pour le prodige Croate. Surtout qu’à à en croire la presse italienne, le joueur ne serait pas insensible à cet intérêt. Les garanties de temps de jeu lui étant plus importantes que celles offertes par rejoindre immédiatement le Bayern ou Liverpool, clubs qui conservent un œil sur lui. Reste que les gros clubs et les moins gros ne resteront sans aucun doute pas sans réagir. Et que la bataille sera féroce pour s’arracher celui qui sera amené à continuer à travailler pour faire éclore son talent. Et pourquoi pas devenir le plus gros talent que sa nation ait connu depuis un peu plus d’une décennie.

Le point de vue du scout DV

La comparaison avec Modric

Ante Coric est un jeune milieu aux qualités techniques assez extraordinaires pour son âge. Il a profité de cette année pour s’épaissir physiquement. Et s’il reste toujours un peu léger, il n’a rien à voir avec la brindille qu’il était en fin de saison dernière. C’est un milieu assez incroyable ballon au pied avec une vision du jeu impressionnante. Et sa qualité de passe qu’il a pu exploiter au poste d’ailier et de meneur de jeu est impressionnante.

Comme son compère, il aime tout autant créer des occasions par ses passes que par des courses balle au pied. De plus en jouant ailier pendant une partie de sa carrière il a façonné sa capacité d’élimination de son vis à vis. Et là encore, comme son prédécesseur au même âge, il manque d’agressivité.

Et des promesses plus grandes

Mais outre cela, il a aussi une qualité de buteur rare pour un milieu offensif. Et il a toujours fait trembler les filets de manière régulière. Il s’est notamment illustré en devenant un des plus jeune buteur de l’histoire de la C3 à 17 ans et 3 mois. En cela il s’éloigne quelque peu de la comparaison avec Luka Modric. Couteau suisse il a joué ces deux dernières saisons au poste d’attaquant de pointe, de milieu offensif, d’ailier gauche et  droit, de relayeur et même de milieu défensif. Sa très grande polyvalence plaira à de nombreux clubs. Et lui assurera un temps de jeu non négligeable quelque soit sa future destination.

Incontestablement Ante Coric est une valeur sure parmi les étoiles de demain, qui montent en ce moment. Un joueur offensif à la technique impeccable et à la vision du jeu très développée. Et qui possède la folie des joueurs qui font lever les foules sur des mouvements géniaux, des inspirations soudaines. C’est aussi un joueur calme, très peu sanctionné par des cartons. Et qui a fait des choix de carrières atypiques privilégiant Salzburg à la Masia. Ou encore rester à Zagreb plutôt que céder aux appels des gros clubs. Et le club qui arrachera sa signature aura peut être signé le futur Luka Modric, sinon mieux…

Espace vidéo

Prochain numéro :

Un spécial Driussi, le phénomène d’El Millonario

 Épisodes précédents :
A propos betse 20 Articles
Nabil Fekir est était notre sauveur. (mise à jour 2019)