Après avoir passé en revue quelques anciens de l’Olympique Lyonnais, place maintenant à un autre grand club français, le Paris Saint-Germain. Nous allons revoir dans cet article, quelques joueurs que l’on annonçait comme des pépites mais qui n’ont jamais éclos, des flops du club, ou encore des joueurs que les supporteurs ont pu regretter.

Hervin Ongenda

Il était annoncé comme un futur grand du football français. Mais malheureusement pas formé à bonne école, le jeune parisien partait avec un désavantage. Lancé par Ancelotti en coupe de France en 32e de finale, il faudra attendre le début de saison 2013-2014 pour voir le parisien apparaître plus souvent dans l’effectif parisien avec Laurent Blanc. Mais le parisien ne percera pas. Il sera alors envoyé en prêt sur l’île de Beauté, au SC Bastia, pour la saison 2014-2015. Le titi parisien ne satisfera pas les corses. Il y jouera une demi-saison, sans y inscrire le moindre but. Son retour au PSG aboutira enfin à son premier but dans sa carrière professionnelle.

En janvier 2017, Hervin Ongenda quitte le PSG pour un club néerlandais, plus précisément, le PEC Zwolle. Il arrachera en total, moins d’une heure de jeu sous ses nouvelles couleurs, avant que son contrat soit rompu en septembre dernier. Il est actuellement sans club.

Diego Lugano

Arrivé pendant l’été 2011 en provenance de Fenerbahçe SK, le défenseur uruguayen traînait derrière lui une excellente réputation de robuste défenseur. Il se montre aussi comme un joker redoutable dans la surface de réparation adverse. Au PSG, l’ex-joueur d’Istanbul ne s’imposera pas. Il fera une vingtaine d’apparitions entre 2011-2013 avant de partir en prêt à Malaga en janvier 2013. Sa période de prêt sera finalement marquée par de nombreux pépins physiques. Il ne disputera qu’onze matchs.

Non prolongé par le club de la capitale, il trouvera un point de chute en Angleterre, à West Bromwich Albion. Là encore, l’uruguayen ne s’imposera pas et quittera le club à la fin de la saison 2013-2014. Après presque un an sans club, c’est en Scandinavie et plus précisément en Suède que Diego retrouve un club, chez le BK Häcken. Il signe un contrat de trois mois, pendant les quels il participera à autant de matchs qu’à Malaga ou à West Brom, soit onze apparitions en total. Après cette escapade chez les Vikings, il retourne sur son continent natal, au Paraguay, dans le club de Cerro Portero pour une durée de deux ans. Il résiliera son contrat six mois plus tard pour partir en janvier 2016 a Sao Paulo. Il a joué son dernier match avec le Sao Paulo il y a quelques jours, mais n’a toujours pas annoncé s’il prendra sa retraite.

Mohamed Sissoko

Sissoko arrive au Paris Saint-Germain en provenance de la Juventus lors de l’été 2011. Le franco-malien jouera lors de sa première saison, mais sa deuxième saison commence par une blessure. Il en perdra sa place de titulaire. A la recherche de temps de jeu, il part en prêt à la Fiorentina en janvier 2013. Un prêt qui ne s’avère pas concluant, puisqu’il ne jouera que cinq matchs. L’option d’achat ne sera logiquement pas levée.

A la suite de cette expérience, il n’est pas prolongé au PSG, et se retrouve sans club pendant un an avant d’atterrir à Levante pour une saison. Après un exercice plein, Sissoko tente des expériences “tropicales”. Il signe en Chine, au Shanghai Shenhua  en juin 2015 pour une durée de deux ans. Mais son contrat sera résilié pour faire de la place aux nouvelles arrivées extracommunautaires en février 2016. l’ex-parisien ne lâche rien et signe toujours la même année en Inde, au FC Pune City. En février 2017, Mohamed Sissoko tente une nouvelle expérience en Europe, au Ternana Unicusano Calcio en Serie B. il rompt son contrat et reprend ses aventures exotiques. Il signe en Indonésie au Mitra Kukar, avril 2017. Le joueur vient de quitter son équipe indonésienne pour rejoindre le Mexique l’Atletico San Luis. Pas un mémorable footballeur, mais un sacré aventurier en tous cas.

Nenê

Afin de ne pas rendre dépressifs mes lecteurs parisiens, je conclus mon enquête par un joueur énormément apprécié des supporteurs du club de la capitale. J’ai nommé, le brésilien Nenê. Arrivé au PSG en provenance de l’AS Monaco, il devient vite le nouveau brésilien préféré de toute Paname. La première saison sous l’ère qatarie -sa deuxième au PSG-, marquée par les arrivées de Menez et Pastore, ne changera en rien le statut de titulaire de Nenê. Mais la saison suivante sera plus compliquée pour le brésilien. Moins titulaire sous le maillot bleu et rouge, ils passe ses trois derniers matchs en dehors du groupe.

A six mois de la fin de son contrat, il signe au Qatar, à Al-Gharafa. Il restera deux ans dans le Moyen-Orient, avec cinquante-cinq matchs au compteur. Il résilie son contrat en janvier 2015, pour une pige de six mois à West Ham. Cependant, l’ancien parisien ne sera pas prolongé. L’occasion pour lui de retourner au Brésil, à Vasco de Gama en août 2015. Même si ce dernier lui avait ouvert la porte pour un retour en Europe l’été dernier, mais il semblerait qu’aucun club n’ait confirmé son intérêt pour l’attaquant brésilien. Il poursuit donc sa pré-retraite à Vasco, comme l’avait fait avant lui, un certain Juninho Pernambucano.

 

Et Bahebeck alors ?

A propos Aloïs 299 Articles
Rien n'a changé pour le mieux. Branleur au maximal, toujours sourire amical