Après sept mois d’attente, voila enfin la deuxième partie des joueurs passés à l’OL. Des joueurs dont a regretté ou alors, pour notre bien, oublié l’existence. Replongeons nous donc dans le passage de ces joueurs dans le Rhône. Et dans leur club aujourd’hui.

Michel Bastos

Arrivé en 2009 en provenance de Lille pour 18M€, le brésilien Michel Bastos aura laissé un avis mitigé à l’OL. Très irrégulier, on retiendra son but face à l’OM (5-5, 2009) ou alors de son coup-franc face à la Ferrari stéphanoise. L’OL cherche à se débarrasser de l’ailier brésilien, trop inconstant et possédant un salaire trop élevé pour la situation financière de l’OL.

Il est d’abord prêté en janvier 2013 à Schalke 04 pour 18 mois, puis vendu à Ail Ain aux Emirats Arabes Unis  pour 4M€ à l’été 2013. Il fera 6 mois dans le Moyen-Orient avant de retrouver Rudi Garcia à l’AS Roma, son ancien entraîneur au LOSC. Un prêt dont l’option d’achat ne sera pas levée. En 2014, il rentrera au pays et signe à Sao Paulo puis à Palmeiras.

Miguel Lopes

Latéral droit portugais, prêté par le Sporting avec une option d’achat d’une dizaine de millions d’euros et préféré par les dirigeants à Corchia. Miguel Lopes aura passé une saison moyenne et a gagner la confiance de Rémi Garde qui le fera jouer 31 matchs. Mais l’international portugais loupera la fin de saison, notamment la finale de coupe de la ligue face au PSG, à cause d’une fracture du tibia face à Guingamp.

Il ne sera pas retenu par l’OL, sa clause étant trop élevé. Miguel Lopes repartira au Portugal, avant d’être de nouveau prêté à Grenade. Il entame désormais sa deuxième saison en Turquie, à Akhisar Belediyespor.

Mouhamadou-Naby Sarr

Le produit du centre de formation avait commencé fort en arrivant avec le groupe pro. Son premier match est aussi celui de son premier but, en Europa League face au Kiryat Shmona où Rémi Garde alignait une équipe de baby gones. Du haut de ses 1m96, il inscrit un but de la tête. Détenteur du titre de champion du monde U20 en compagnie d’Umtiti, Pogba, Aréola ou encore Kurt Zouma, le grand gaillard ne perce pourtant pas à l ‘OL.

A l’été 2014, il quittera la France et signera au Sporting Portugal pour 1M€. Là aussi, il ne s’imposera pas mais il jouera quelques matchs de Ligue des Champions. Le joueur possédant une clause libératoire de 45M€ ne fera que 18 matchs et inscrira 1 but. Il ne sera pas conservé au Portugal et rejoindra Charlton pour 2M€. Là-bas, il fera 16 matchs et inscrira 2 buts. La saison dernière, Naby Sarr était au Red Star, prêté par Charlton, où il a joué 21 matchs et inscrit 2 buts.

Kim Kallström

Le suédois a marqué un excellent souvenir de son passage à l’OL. Apprécié par tous les supporteurs lyonnais, le milieu de terrain n’est pas resté aussi longtemps dans les clubs après son passage en France. Il quittera le Rhône en 2012 pour la Russie, au Spartak Moscou. Il y restera trois ans, jusqu’en 2015. Mais il fera entre temps un court passage en Angleterre, grâce à un prêt, et pas dans n’importe quel club, Arsenal. Un prêt de six mois, de janvier a juin 2014, où il fera 4 apparitions.

Il partira libre de tout contrat de Russie et atterrira en Suisse, au Grasshopper de Zurich. Dès son arrivée, il obtiendra le brassard de capitaine. Après un contrat de deux ans avec le club suisse, il repart en Suède. Le club de Djurgardens IF l’accueille, c’est son deuxième passage dans ce club, puisqu’il y était entre 2001 et 2003. En équipe nationale, l’élégant milieu de terrain a pris sa retraite internationale. Âgé aujourd’hui de 35 ans, la retraite se rapproche, quel dommage pour ce merveilleux joueur…

Mouhamadou Dabo

Moins regrettable que Kim Kallström, l’ancien latéral droit stéphanois arrive à l’OL en 2011 en provenance de Séville. Latéral droit de formation, c’est à gauche que Mouhamadou Dabo s’imposera à l’OL, lors de la saison 2012-2013, après le départ d’Aly Cissokho. L’aventure lyonnaise s’arrête en 2015 lorsque Toupie quitte le Rhône en fin de contrat pour rejoindre l’ESTAC. Il ne s’impose pas dans la faible équipe de Benjamin Nivet. Il quitte le club relégué à nouveau en fin de contrat et rejoint Caen. Là encore, Toupie n’arrive pas à se faire une place dans le onze normand. Il est encore sous contrat au SM Caen, jusqu’en 2019.

A propos Aloïs 309 Articles
Rien n'a changé pour le mieux. Branleur au maximal, toujours sourire amical