Andrea Azzalin : “Vous avez des préjugés avec les italiens !”

Le FC Nantes
Le FC Nantes

Claudio Ranieri et Andrea Azzalin, son préparateur physique, étaient en conférence de presse. En stage à Annecy, les canaris font leur première semaine d’entraînement. DemiVolée vous propose une retranscription de la conférence de presse.

Que retenez-vous de cette première semaine ?

Claudio Ranieri : J’ai vu tous les joueurs très concentrés, à faire ce que je dis, ou ce qu’Andrea dit, et pour moi c’est très important de voire que l’attitude de tous les joueurs est bonne. On a beaucoup travaillé, en souriant. C’est très important de travailler avec le sourire ! Vous aussi, si vous venez travailler en n’étant pas content, le travail ne sera pas bon. Je veux voir mes joueurs travailler dur, mais avec le sourire.

Quelles sont les étapes de cette préparation ?

Claudio Ranieri : Tout. Le physique, la tactique… La chose la plus importante tactiquement, c’est voir le jeu, comprendre ce que le jeu veut. Parce qu’une équipe, c’est comme un orchestre, et tout le monde doit jouer la même partition.

Savez-vous combien de joueurs vont arriver ?

Claudio Ranieri : Mais, la chose la plus importante, c’est voir le jeu que je prône ! Et après, peut-être trois, quatre, cinq, mais maintenant je veux voir bien la chose. Pourquoi l’équipe a fait une bonne moitié de saison. Une équipe qui a bien joué, bien travaillé, fait beaucoup de bons matchs, mais le joueur doit intérioriser ce que je dit. Tous les joueurs doivent comprendre pour ne pas souffrir.

Actuellement, que travaillez-vous dans cette préparation ?

Andrea Azzalin : On travaille, on va dire, des travaux spécifiques. C’est pas des footings ! On cherche à mélanger le travail avec le ballon, et sans le ballon. On veut calibrer tout en individuel. On a un bon environnement ici avec les installations, le matériel. On peut se concentrer, bien travailler, on change de pallier chaque semaine. Il n’y a pas de grand volume, on cherche à travailler beaucoup au niveau de l’intensité. Tous ensemble, on fait du football, pas de l’athlétisme.

Comment peut-on caractériser l’objectif ?

Andrea Azzalin : L’objectif, c’est d’être prêt pour la première journée de championnat. Il faut qu’on soit prêt, parce que sinon le coach il va gueuler !

Claudio Ranieri : Nous avons les premiers mois de championnat, très durs, très importants pour nous, pour le début, c’est bon !

Du jeu avec ballon ?

Andrea Azzalin : Dès le début, les joueurs ont pu toucher les ballons. Vous avez une idée mauvaise par rapport à des italiens ! C’est clair ! Mais vous avez des préjugés ! C’est bien de mélanger, d’avoir des joueurs contents ! Mais on ne fait pas cela que par plaisir : on pense que c’est important de commencer avec le ballon.li

Claudio Ranieri : Vous pensez que l’Italie, c’est le catenaccio, hein !

A propos NSOL 450 Articles

“Vous qui aimez dans l’écrivain l’absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.” (Arthur Rimbaud, Prologue d’Une Saison en Enfer, 1873)