Tour du Monde, comme toutes les semaines, est de retour sur vos écrans. Et comme toutes les semaines, nous allons découvrir le football inconnu. Aujourd’hui, c’est un club qui est à l’honneur. Ce club, c’est l’IFK Mariehamn. Partons sans plus attendre à la découverte de l’IFK Mariehamn, le joyau du golfe de Botnie.

Mariehamn, since 1861

L’IFK Mariehamn se situe dans la ville du même nom, ville appelée en finnois Maarianhamina. Cette ville très touristique acceuille d’ailleurs près de 1,5 millions de touristes par an. Peuplée de 11 500 habitants, elle connaît un taux de chômage exceptionnellement bas, grâce à son économie prospère. Outre cette activité touristique, la ville est un pôle politique très important. En effet, elle est la capitale de son territoire, les îles Âaland. Ce qui fait que tous les chemins mènent à Mariehamnn – véridique.

Ces îles, les îles Âaland, sont situées, comme je l’ai écrit plus haut, dans le golfe de Botnie. C’est à dire qu’elles sont limitrophes de l’océan Atlantique et de la mer Baltique. Zone d’abord colonisée par les russes – qui y fondèrent la capitale en 1861 -, la population parle pourtant majoritairement suédois. L’archipel compte au total un peu moins de 30 000 habitants, répartis sur plus de 80 petites îles. Pour être exact, il ne faudrait non pas parler des îles Âaland mais des îles Åaland. Cependant, la francophonie a la faiblesse de ne pas considérer le « a rond en chef » comme une lettre. Cela impacte d’ailleurs la prononciation du nom des îles, car il s’agirait alors de prononcer /’oːland/. A part cela, à noter que bien que l’île parle suédois, la Finlande en est le propriétaire.

Football & Mariehamm

Le football aux Åaland est divisé en trois branches : le football de club masculin, le football de club féminin et l’équipe nationale masculine. Il ne s’agit donc pas de confondre l’IFK Mariehamm avec l’équipe nationale. Cependant, nous allons quand même dresser un rapide état des lieux des autres types de football.

L’équipe féminine, l’Åaland United, est basée à Lemland, et est double championne de Finlande, en 2009 et 2013. Le club féminin a d’ailleurs été fondé en 2009. L’équipe comprend notamment dans ses rangs l’internationale irlandaise Lois Roche, qui a joué à Reading. Cette équipe dispute depuis sa création régulièrement la Women’s Champions League, sans parvenir cependant a des résultats excellents. En 2012, elle s’était faite balayer 15-0 en cumulé sur deux matches par l’équipe bis du Turbine Potsdam.

L’équipe nationale, quand à elle, n’est pas une sélection nationale reconnue par la FIFA. Elle partage sur ce point son statut avec des équipes comme la Catalogne ou le Pays Basque. Cependant, à la différence de l‘équipe nationale du Sealand, sa légitimité en tant que telle n’est pas contestée. Fondée en juillet 1985, elle évolue principalement au Wiklöf Holding Arena. Si nombre de ses joueurs proviennent de l’IFK Marienham, en tout cas pour les meilleurs, de nombreuses autres équipes sont représentées. En vrac, le Sunds FC, le Jomala IK ou encore l’Hammerlands IK. Du beau monde, donc. De plus, elle participe régulièrement aux Jeux des îles, une compétition regroupant… des îles, plus Gibraltar. Elle les a organisé en 1991 et 2009. Cependant, sa meilleure performance reste une deuxième place en 2009. L’équipe féminine s’est par contre imposée en 2009, 2011 et 2013.

L’IFK, fleuron de Marieham

L’IFK est presque aussi vieux que la ville. A 60 ans près. C’est rare. Fondé en 1919, le club de football de la ville a très vite adopté les 4 000 places de la Wiklöf Holding Arena comme lieu de résidence. Cependant, si le club est très ancien, son palmarès l’est beaucoup moins. En effet, il faut attendre 1943 avant de voir le club remporter son premier titre. D’ailleurs, cette année-là, le club remporte le doublé coupe-championnat. Les  premiers d’une longue, très longue série. Le championnat des Âaland leur est revenu à 40 reprises. Tenez vous bien. Les années de sacre sont 1943, 1944, 1947, 1953 (2 fois), 1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1961, 1976, 1977, 1979, 1980, 1981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987, 1988, 1989, 1992, 1995, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010.

Pour ce qui est de la coupe, c’est encore plus long. En effet, à 44 reprises, le club a pu agrandir son palmarès. Là encore, je vous fait l’injure de vous mettre la liste de tous ces trophées. Comme cela, vous pourrez regarder quand le club a réalisé le doublé coupe-championnat. La coupe leur est revenue en 1943, 1944, 1946, 1947, 1951, 1952, 1955, 1956, 1957, 1958, 1959, 1964, 1968, 1970, 1972, 1974, 1975, 1976, 1977, 1978, 1980, 1981, 1982, 1984, 1985, 1988, 1989, 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2012. Plus toutes les finales.

Le championnat commençant à se faire un peu trop simple, l’IFK s’est donc tourné vers la Finlande. Depuis 2005, le club participe à la Veikkausliiga. J’entends déjà les esprits critiques me rappeler les sacres en championnat de 2005 à 2010. La raison est simple : c’est la réserve qui remporte les titres.

IFK Mariehamn & Finlande

Non, ce qui est intéressant, c’est à partir du moment où le club se met à évoluer dans le championnat de Finlande. La compétition est rude. En 2013 pourtant, ils parviennent à obtenir une place qualificative pour la Ligue Europa. Et la bonne série continue. En effet, en 2016, le petit club a remporté le titre de champion, à l’issue d’une saison haletante, en s’imposant 2-1 lors de la dernière journée contre l’Ilves Tampere. Ce sacre fait suite à une coupe de Finlande obtenue une saison plus tôt grâce à une victoire là aussi 2-1, contre l’Inter Turku.

Mais surtout, cette saison, le club de Mariehamn va disputer la Ligue des Champions. La vraie. Ou au moins les tours préliminaires. Et ce pour la première fois de l’histoire du club. Et ils affronteront un ogre : le Legia Varsovie. Petite particularité, les deux clubs jouent traditionnellement avec un maillot blanc et un short vert à domicile (même si cela ne sera apparemment pas le cas pour le Legia en 2017-2018).

Afin de passer l’obstacle venu de Varsovie, l’IFK pourra notamment compter sur son attaquant Bobbie Friberg Da Cruz, qui, comme son nom l’indique, est suédois. Au milieu de terrain, le numéro 8 international finlandais Jani Lyyski pourra également apporter sa vision du jeu. A noter que Lyyski a évolué à l’IF Brommapojkarna, club dont nous avions dressé un Tour du Monde.

Épisodes précédents

Vous pouvez retrouver nos cinq derniers épisodes de Tour du Monde en cliquant sur les liens ci dessous.

A propos NSOL 751 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)