Si aujourd’hui, le football et le golf semblent dissembler par bien des points, une analyse historique semble montrer que l’origine des deux disciplines est très ressemblante. Comment expliquer une telle dissemblance aujourd’hui, à tel point que le football est souvent surnommé « le sport du peuple » tandis que le golf prend le nom de « sport de l’élite », c’est ce que nous allons voir dans cette première partie de notre enquête.

Le football, ou comment le sport de l’élite est devenu le sport du peuple

Une popularisation

Première diffusion

En effet ; le football connaît une popularisation plus que rapide. Les jeunes gens de la bonne société britannique vont en effet diffuser leurs pratiques dans les strates sociales inférieures grâce à la puissance maritime de la Grande-Bretagne de ce dix-neuvième siècle. En effet, sur les navires, du capitaine au simple matelot, une énorme différence sociale est bien présente. Et les matelots, sur les ports, pratiquent le sport appris par le capitaine et le diffusent. C’est donc sur les docks de Liverpool, Londres ou Manchester que le football va se populariser.

En quelques années à peine, il deviendra le lieu de rassemblement des immigrants, et le lieu où les communautés vont s’exprimer. De nombreux clubs ethniques voient le jour : le plus célèbre affrontement ethnique se situe sans doute aucun en Écosse : le Celtic Football Club, fondé en 1887, représente la diaspora irlandaise, catholique, et livre des affrontements sans merci avec l’autre club de Glasgow, le Rangers Football Club, né en 1872, soutenu par la communauté protestante et attaché à la couronne d’Angleterre.

La principale marque de la popularisation du football par rapport à celle du rugby est sans doute la vitesse à laquelle le sport s’est professionnalisé. Ce n’est qu’à la fin des années 1990 que l’opinion publique accepte la professionnalisation du rugby, alors qu’au contraire, le football est devenu un des pionniers dans ce domaine. En 1885 déjà, on retrouve les premiers clubs de football professionnels dans le nord de l’Angleterre, et ce après déjà des années de lutte (Dietschy, 2010).

Un football populaire
Un football populaire

Professionnalisme

Le jeu va très vite diffuser, et le professionnalisme n’est qu’un facteur : dès 1872, le premier match international de l’histoire, c’est-à-dire opposant deux sélections des meilleurs joueurs nationaux, va avoir lieu. A Glasgow, l’Angleterre vient faire un match nul 0-0 contre l’Ecosse devant plusieurs milliers de spectateurs (Dietschy, 2010).

L’élément décisif dans la popularisation du football est le mécénat des industriels, qui offrent dès la fin du dix-neuvième siècle des salaires mirobolants et des postes fictifs aux meilleurs joueurs afin de défendre les couleurs de leur communauté ou de leur usine. En France, c’est notamment à Sochaux que l’on retrouve ce phénomène avec le FC Sochaux-Montbéliard financé par Peugeot (Dietschy, 2010). En à peine un siècle d’existence, le football est donc passé de sport des élites à sport du peuple.

Retrouvez les premiers épisodes ci-dessous !
A propos NSOL 671 Articles
« C'est la marche funèbre des cendres que voici. À côté de celles de Carnot avec les soldats de l'an II, de celles de Victor Hugo avec les Misérables, de celles de Jaurès veillées par la Justice, qu'elles reposent avec leur long cortège d'ombres défigurées ». (André Malraux)