Vous ne le savez peut-être pas, mais dans quelques jours seulement débutera le prochaine édition de la Coupe du Monde. Pour cela, nous vous présenterons au fil de la semaine les trente-deux nations y participant. Parcours en qualifs, joueur clé, liste… voici ce qu’il ne faut pa s manquer du Groupe A !

Les quatre équipes

Le pays hôte

La Russie, pays hôte, se place bien évidemment dans ce groupe A. Contrairement à la France en 2016, les russes ne se sont pas vus pas placés dans l’un des groupes de qualifications. En effet, ces derniers se sont contentés de matchs amicaux. Souvent prestigieux (matchs contre la France, le Brésil, l’Espagne ou encore l’Argentine), ils auront cependant souvent été synonymes de “défaite”. Sur la dernière année, ils n’auront d’ailleurs réussi à vaincre que la Corée du Sud et la Nouvelle-Zélande. Inquiétant ? Ouais, un peu.

Les deux opposés

Grand favori du groupe, l’Uruguay peut se vanter de ses qualifications. Second (loin derrière le Brésil) de la zone la plus compliquée du monde, la dix-septième équipe au classement FIFA aura su prendre l’avantage sur des nations telles que l’Argentine ou la Colombie. 9 victoires, 4 nuls et 5 défaites, c’est malgré tout à domicile que les hommes de Tabarez ont fait le taf. Si le climat ne gêne pas cette équipe sud-américaine, c’est la route de la première place qui s’ouvrira sans doute pour elle. Dans l’autre extrême, l’Arabie Saoudite fait clairement figure de petit poucet. Et pourtant, c’est en bataillant que les saoudiens ont obtenu leur billet. Une première phase de groupe d’abord, avec une première place acquise au profit des autres équipes arabes dans la course (les EAU, Palestine, Malaisie ou bien le Timor oriental). Ensuite, une deuxième position dans le Groupe B des qualifs du continent asiatique, à égalité avec l’Australie. Une meilleure différence de but donc, qui envoie les anglophones en barrages et l’Arabie Saoudite en Russie.

Le facteur X

Pour conclure, c’est l’Égypte que nous retrouverons. Inutile de préciser qui sera la tête d’affiche de ce pays, un pays qui n’a pas eu trop de mal à gagner sa place en Coupe du Monde. Vainqueur de leur groupe (13 points, devant l’Ouganda, le Ghana et le Congo), les pharaons seront malheureusement privés de Mohamed Salah pour la première journée face à l’Uruguay, au minimum. De quoi faire grandir les doutes sur les chances de l’équipe, dont le niveau reste flou.

Les listes

Les 32 sélectionneurs ont jusqu’à ce midi pour dévoiler le groupe final de joueurs qui seront de la partie. Les voici.

Russie : Igor Akinfeïev, Vladimir Gabulov, Andreï Lunev – Sergeï Ignachevitch, Igor Smolnikov , Fiodor Koudriachov, Vladimir Granat , Andreï Semionov, Ilia Koupetov , Mario Fernandes – Youri Jirkov, Alan Dzagoïev, Alexandre Samedov, Alexandre Golovine, Alexandre Ierokhine, Denis Cherichev, Roman Zobnine, Youri Gazinsky, Daler Kuzïaev, Anton Mirantchouk – Fiodor Smolov, Artem Dziuba, Alexeï Mirantchouk.

Uruguay : Fernando Muslera, Martin Silva, Martin Campana – Diego Godin, Sebastian Coates, Jose Maria Gimenez, Maximiliano Pereira, Gaston Silva), Martin Caceres, Guillermo Varela – Nahitan Nandez, Lucas Torreira, Matias Vecino, Rodrigo Bentancur, Carlos Sanchez – Giorgian De Arrascaeta, Diego Laxalt, Cristian Rodriguez, Jonathan Urretaviscaya, Christian Stuani, Maximiliano Gomez, Edinson Cavani, Luis Suarez.

Egypte : Aucune liste définitive au moment de l’écriture. Voici, cependant, les joueurs pré-sélectionnés par Hector Cuper :

Arabie Saoudite : Aucune liste définitive au moment de l’écriture.

Le joueur clé

Russie – Alan Dzagoev

Dans une équipe où les joueurs des 5 grands championnats se font rares, c’est directement dans le championnat russe que nous allons chercher LE joueur de la sélection. En effet, c’est au CSKA Moscou que Dzagoev a obtenu cette année le titre de meilleur passeur. Milieu offensif très créatif, c’est sur lui que devront compter les supporters pour casser les verrous défensifs. On rappelle d’ailleurs qu’il avait terminé co-meilleur buteur lors de l’Euro 2012.

Uruguay – Edinson Cavani

Meilleur buteur de l’Uruguay lors des qualifs (10 réalisations), c’est l’attaquant parisien que nous avons choisi. Toujours membre de l’un des plus grands duo d’attaque au niveau international avec Luis Suarez, “Edi” a réalisé une nouvelle grosse saison, portant son total à 38 buts. Une incroyable capacité à finir les occasions qui fait de lui l’atout numéro 1 de la sélection, d’autant plus que son compère barcelonais semble en baisse de niveau ces derniers temps.

Arabie Saoudite – Mohammad Al-Sahlawi

Les saoudiens ne possèdent pas de grands joueurs dans ses rangs. Il est donc bien compliqué d’y trouver un réel joueur clé, dans une équipe qui devrait beaucoup subir. En espérant que certains joueurs se dévoilent sous les projecteurs du monde entier, c’est vers le meilleur buteur de l’équipe que nous nous tournons. Al-Sahlawi, auteur de 16 buts lors des éliminatoires, sera donc le joueur offensif à suivre. Un rôle évidemment très important, avec la tâche compliquée de mettre au fond le peu d’occasions créées.

Égypte – Mohamed Salah

Avons-nous réellement besoin de nous justifier ? Meilleur joueur du plus grand championnat au monde cette saison, Mohamed Salah représente l’espoir de tout un peuple. Le joueur de Liverpool, touché en finale de Ligue des Champions, manquera cependant le match d’ouverture contre l’Uruguay. Décisif dans 75% des buts égyptiens en qualifications, l’ailier droit est encore plus nécessaire à sa nation qu’à son club. Et c’est avec ce lourd statut qu’il devra se rendre en Russie.

Notre pronostic

L’Uruguay semble clairement favori pour prendre la place de leader du groupe. Des joueurs de classe internationale, qui ne seront pas à leur première grande compétition mondiale. Autre qualifié, nous plaçons la Russie en seconde position. Un peu faiblarde lors de ses dernières rencontres, la Russie est toutefois dans l’obligation de réaliser une grosse compétition suite à ses échecs récents en tournois et son statut d’hôte. La “place du con” pour l’Égypte donc, qui devrait souffrir de l’absence de son meilleur joueur pour l’ouverture. Enfin, l’Arabie Saoudite, dont la présence est déjà une excellente chose, devrait logiquement terminer au fond du classement.

Le match à ne pas rater donc, sera l’opposition entre russes et égyptiens (le mardi 19 juin).

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.