Le mois de mai a livré le jugement de la saison 2017/2018 de la Ligue 1 Conforama. Chacune des trois journées disputées ce mois-ci à été riche en enseignements. Voici notre dernier bilan mensuel.

Les événements en mai

Lorsque le 17e et le 19e s’affrontent à la 36e journée en ne comptant que deux points d’écart, la pression est forcément à son paroxysme. Dans ce cadre, Toulouse recevait Lille et malgré le fait d’avoir mené à la pause (2-1), le Téfécé cédera en fin de rencontre en encaissant deux buts. Une défaite amère (2-3) qui plonge le club dans la zone rouge tandis que le LOSC en sort au meilleur moment. Les deux journées suivantes ne changeront aucunement la hiérarchie. Ainsi, en finissant 18e, Toulouse devra sauver sa peau lors des barrages face à l’AC Ajaccio.

La 37e journée était l’occasion pour le Paris Saint-Germain de vivre son dernier match de la saison au Parc des Princes et de célébrer son titre. La fête a cependant été gâchée par ses adversaires du soir puisque Rennes, plus incisif et déterminé, est parvenu à s’imposer (0-2). Les bretons infligent au PSG sa première défaite à domicile en championnat depuis mars 2016. Si ce revers est anodin pour le champion de France, il permet en revanche au Stade Rennais de finir la saison européen, à la 5e place.

La course au podium a fait rage jusqu’au terme de la saison. Ainsi, le suspense battait encore son plein lors de l’ultime journée de championnat. Si Monaco s’est assuré tranquillement sa place de dauphin en allant gagner à Troyes (0-3) et que Marseille mettait toutes ses chances de son côté en venant à bout d’Amiens (2-1), l’Olympique Lyonnais avait tout de même son destin en main face à Nice. Les Aiglons, à la lutte pour la C3, n’ont fait aucun cadeau à l’OL mais ont fini par craquer face au récital de Memphis Depay. Un triplé du néerlandais permet à Lyon de s’imposer (3-2). Un succès qui offre la troisième place aux lyonnais, et donc la Ligue des Champions. Par ailleurs, l’OGC Nice rate le coche et ne termine pas la saison dans les places qualificatives à l’Europa League.

L’équipe au top : Monaco

Troisième début mai, l’AS Monaco n’était pas certain de retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine. Mais les monégasques ont relevé la tête après un mois d’avril compliqué. En mai, l’ASM a fait le travail, d’abord à Caen (1-2), puis face à Saint-Etienne (1-0) et enfin à Troyes (0-3). Si les deux premiers succès ont été arrachés dans les derniers instants, ce sans faute, combiné au faux pas de l’OL, permet aux rouges et blancs de clôturer l’exercice en deuxième position.

L’équipe flop : Troyes

Si Metz, lanterne rouge assurée depuis un moment, a réalisé un zéro pointé en mai, c’est bien l’ESTAC qui aura tout perdu ce mois-ci. En effet, Troyes était en position de barragiste fin avril. De plus, Troyes n’avait que deux points de retard sur son prédécesseur au classement. Trois journées plus tard, au moment de conclure cette saison, le club de l’Aube a reculé d’un rang et signe sa relégation en Ligue 2. Le calendrier n’était certes pas favorable à un maintien puisque les hommes de Jean-Louis Garcia ont subi deux défaites face aux armadas lyonnaise (3-0) et monégasque (0-3). Un nul à Montpellier (1-1) n’aura pas suffit à éviter la descente.

Le coach : Gustavo Poyet (Bordeaux)

Trois matches, trois victoires, onze buts marqués… C’est ce que l’on appelle une fin de saison réussie. Ainsi, Gustavo Poyet est parvenu, en mai, à placer les Girondins de Bordeaux à la 6e place. L’opération était pourtant mal engagée le mois dernier lorsque le club pointait trois places plus bas et comptait cinq points de retard sur cet objectif. Mais Bordeaux retrouvera l’Europe grâce à une fin de saison exceptionnelle jonchée de victoires à Saint-Etienne (1-3), contre Toulouse (4-2) et à Metz (0-4). Si Bordeaux a bien évidemment profiter des résultats des autres équipes pour finir européen, il le doit également et en grande partie, à son entraîneur uruguayen.

Le match : Guingamp 3-3 Marseille

La performance : Memphis Depay vs Nice

Classement final

Source : Maxifoot.fr

Classement des buteurs

Source : lequipe.fr

Retrouvez les précédents bilans mensuels :

A propos Ohpack 557 Articles
Entretiens une relation à distance avec l'Olympique Lyonnais. Suiveur de l'actu foot pour demivolee.com.