Alors que nous nous rapprochons de l’ultime journée, c’est le sprint final qui débute pour les 20 équipes de Ligue 1. Des matchs qui s’intensifient en termes d’enjeux, et cela aussi bien vers le haut que vers le bas du classement. Regardons donc ce que cette 31ème journée nous propose.

Des finalistes en décalage

Ce week-end, LE match entre deux équipes françaises ne se disputera pour le compte de la Ligue 1. En effet, c’est la Coupe de la Ligue qui aura son moment de gloire, puisque le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco se rencontreront à Bordeaux pour y jouer la grande finale. C’est d’ailleurs pour cela que le planning changera complètement, et qu’un beau dimanche rempli de football nous attend. Bref, aucun de ces deux clubs ne jouera de match de championnat durant ces trois jours : le PSG a déjà joué son match l’opposant à Angers (victoire 2-1 le 14 mars) alors que Monaco ira à Rennes mercredi.

Une lutte pour le podium à distance

L’OL et l’OM s’étant affrontés lors de la dernière journée (avec une victoire 3-2 des hommes de Bruno Genesio), plus aucune confrontation n’aura lieu entre les trois équipes prétendantes à la Champion’s League derrière le PSG. Le sprint final se fera donc à distance : chips et binouzes devant un match d’un concurrent pour tout le monde !

Comme rappelé précédemment, Monaco ne jouera pas avant mercredi. L’Olympique de Marseille sera la première à poser le pied sur la pelouse ce week-end, avec un déplacement du coté de Dijon. Une ouverture de la 31ème journée un samedi à 17h, sans Florian Thauvin (blessé avec l’Équipe de France cette semaine) mais pas seulement. Hiroki Sakai est très incertain, alors que Jordan Amavi est suspendu. En revanche, ça devrait aller mieux pour Zambo et Rolando, d’après Rudi Garcia. Les dijonnais eux, sont posés sur le canapé de la 10ème place et devraient finir la saison tranquillou.

L’Olympique Lyonnais maintenant, sera opposé dans son antre au Toulouse FC. D’un coté la lutte pour le podium et de l’autre, celle pour le maintien…le tout en un seul match. L’OL, sans Fekir ni Mariano, devra confirmer son bon résultat au Vélodrome avant la trêve. L’occasion, pourquoi pas, de retrouver la troisième place, si loin il y a quelques semaines. Étant donné le bilan du club violet récemment, les Gones pourraient se mordre les doigts de ne pas prendre les 3 points. On verra cela dimanche à 21h, pour le « Main Event » de cette 31ème journée.

Deux « maintienico » au programme

Chaque week-end possède son/ses match(s) entre concurrents au maintien. En l’occurrence, ce sont 2 affiches de bas de tableau qui nous attendent après-demain : l’excitation est immense. Lors du multiplex, exceptionnellement prévu dimanche à 17h, le LOSC recevra Amiens alors que la lanterne rouge messine fera sa route du coté de Strasbourg.

Rien ne va à Lille, il va pourtant falloir terminer cette (trèèèèèèèès) longue saison. Un match à huis-clos, dont on se souviendra la rencontre aller, arrêtée suite à la dangereuse chute d’une barrière de sécurité. 19ème avec 28 points, les lillois peuvent toujours espérer à un sauvetage sur le plan sportif. Ils pourraient même revenir à hauteur de leur adversaire de la semaine en cas de victoire. Cependant, cela fait 7 matchs que les Dogues n’ont pas dominé leur adversaire et le bilan à domicile semble très faible.

Match que le monde du football n’attend absolument pas, StrasbourgMetz. Un presque-derby pourtant très important lorsque voit la situation des deux équipes. Strasbourg, 15ème à trois petits points du barragiste accueillera un Metz en mode lanterne rouge. Neuf points les sépare de la zone moins dangereuse, tout semble donc possible mathématiquement. Cela passera forcément par une victoire dimanche, alors que les messins n’ont pas gagné loin de leurs terres depuis le 16 décembre.

Les dix affiches

Bon dimanche après-midi.

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.