Génésio : “Ne pas parler de composition type”

Bruno Genesio (Source image : www.mercato365.com)
Bruno Genesio (via Mercato365)

A l’aube de cette saison de Ligue , Bruno Genesio s’est exprimé au micro du Culture Club d’OLTV. Retrouvons ses propos.

Le bilan de la préparation

Bruno Genesio : « On est impatients de retrouver la compétition. La période de préparation est une période très importante pour nous. Il faut avoir un peu de temps pour tout bien préparer mais après 6 semaines, on a envie d’en découdre et de débuter la compétition. C’était important de prendre l’habitude de gagner. On a encaissé beaucoup moins de buts que la saison passée. On a senti une plus grande solidité défensive que la présaison précédente… Je n’aime pas parler de composition type. Il y a un groupe de 25 joueurs et on aura besoin de tout le monde. Il y a des associations qui ont bien fonctionné donc il faut essayer de conserver ça. On a cherché des automatismes. Mais rien n’est figé. On a encore des choses à améliorer, notamment dans l’animation offensive. Mais je suis plutôt satisfait de ce qu’il s’est passé. »

Le brassard de capitaine

Bruno Genesio : « La décision est prise. Je ne la donnerais pas car les joueurs ne la connaissent pas encore. C’est un choix important. Il y a aussi d’autres joueurs qui doivent être responsabilisés. Il y aura un groupe de 5-6 joueurs référent que je rencontrerais tous les mois pour échanger avec ceux… Le capitaine idéal ? C’est un joueur qui doit être irréprochable dans son état d’esprit, qui doit être capable de prendre des responsabilités même dans les moments difficiles et un relais avec le staff. »

La philosophie de jeu

Bruno Genesio : « Le jeu sera plus varié que la saison passée. On avait l’habitude d’avoir la possession du ballon avec du jeu dans des espaces réduits. On sera encore capables de faire ça mais aussi de jouer plus vite vers l’avant… Il faut du temps pour travailler les automatismes, la philosophie de jeu avec autant de changements. »

Une première face à Strasbourg

Bruno Genesio : « Les promus débutent souvent sur une bonne dynamique du fait de leur montée la saison d’avant. Ils sont aussi souvent plus frais. Mais on a des certitudes et de la confiance emmagasinée durant la préparation. Ce n’est pas une rencontre couperet. Bien débuter une saison lance une dynamique positive, c’est important surtout pour une équipe renouvelée. »

L’intégration des recrues

Bruno Genesio : « La barrière de la langue est parfois un obstacle même si la plupart parle anglais. Je pense que les recrues doivent apprendre le plus vite possible le français. Il faut favoriser les échanges. C’est bien d’avoir des joueurs qui viennent de différents horizons… Mariano ? L’attente est forte. Je ne veux pas parler de remplaçant d’Alex Lacazette par rapport au profil. Il a des qualités différentes. C’est un joueur au fort potentiel et qui peut marquer beaucoup de buts. Il a été un peu blessé lors de cette préparation, c’est dommage pour les automatismes… On a des joueurs rapides, puissants en attaque mais aussi de jeunes joueurs. On est bien armés dans ce domaine. Il peut se passer encore des choses sur le mercato dans un sens ou dans l’autre. »

Le départ de Mammana

Bruno Genesio : « On avait 6 défenseurs centraux dans l’effectif. C’est beaucoup trop. Il y a eu une opportunité pour un transfert d’Emanuel Mammana. On a décidé de la saisir. »

Des jeunes satisfaisants

Bruno Genesio : « Je suis très satisfait de l’apport des jeunes. Ils ont progressé durant cette période. Ils ont montré des qualités très intéressantes. Ce sont des signaux forts et positifs pour le club. Il y a une réserve au niveau de la formation. Il faut laisser de la place à ces jeunes pour qu’ils s’expriment durant la saison. C’est aussi pour cela qu’on a décidé de ne pas recruter un autre attaquant. Il faut qu’ils apprennent à gérer la pression. Ils ont le caractère pour le faire. Il faut maintenant confirmer. Il y a vraiment du potentiel ».

Des nouvelles de Coco, Alex, Max…

Bruno Genesio : « Je suis très fier d’eux. Ils ont évolué. C’est d’abord grâce à eux. Ils véhiculent encore les valeurs du club. C’est valorisant pour le club et les gens qui travaillent à la formation. C’est bénéfique. Ça fait un petit pincement au cœur. Je les ai vus grandir. C’est toujours une petite cassure lorsqu’ils partent. Il faut l’accepter et s’en réjouir. »

Les 30 ans de Jean-Michel Aulas à l’OL

Bruno Genesio : « Personne n’aurait imaginé ce qu’il s’est passé lorsque le président est arrivé il y a 30 ans. C’est une évolution et une révolution extraordinaire. L’anniversaire des 30 ans des Bad Gones est aussi un clin d’œil. »

Propos de Bruno Genesio via OLWEB
A propos NSOL 431 Articles
“La liberté d'écrire et de parler impunément marque soit l'extrême bonté du prince, soit le profond esclavage du peuple : on ne permet de dire qu'à celui qui ne peut rien.” (Diderot)