Arrivé du Club Africain en janvier, le jeune joueur niçois s’est confié sur le site officiel de son club, entre deux matchs de barrages de Ligue des Champions. Il évoque plusieurs sujets importants concernant cette nouvelle expérience.

Son intégration à l’OGC Nice :

Du jour au lendemain, je me suis retrouvé avec des joueurs plus vieux que moi, décrit-il, avec Dante, Balotelli, Belhanda. C’était la première fois que je quittais mes parents, et je changeais de pays, de club, de championnat… Oui, c’était dur. Et par rapport à ce que j’avais connu, c’était au-dessus : chaque entraînement, chaque match, tout me semblait différent. Je me suis dit que ça allait être vraiment très difficile, et forcément quand c’est le cas, tu commences à douter.

Le temps d’adaptation

Les dirigeants et le coach m’ont toujours dit de ne pas me faire de souci, car mes six premiers mois devaient me servir à m’adapter. Ils m’ont fixé un cap pour être prêt : juillet. A partir de là, ce serait à moi de prouver que j’avais digéré mes premiers mois.

Son rapport avec le coach

Lucien Favre m’aide beaucoup à l’entraînement, notamment en ce qui concerne les phases défensives. J’ai eu du temps de jeu pendant la préparation, on m’a donné une chance, j’essaye d’en profiter à fond et de ne pas la lâcher.

La Ligue des Champions

L’Ajax ? C’est une très bonne équipe avec des joueurs qui ont mon âge. La clef du match sera de ne pas avoir peur, d’y aller pour l’emporter. Notre état d’esprit général ? Nous sommes confiants, mais nous avons également hâte.  En Tunisie, la Ligue des Champions est la plus grande de toutes les compétitions, la plus suivie de toutes. Nous allons essayer de tout mettre en œuvre pour passer ce tour et nous qualifier.

via www.ogcnice.com

 

 

 

 

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.