Si l’Islande a fait forte sensation au cours de l’Euro 2016, cela n’est pas là que nous allons partir. Attachez vos ceintures, éteignez vos mégots, car nous allons partir aux Îles Féroé. Dans ce nouvel épisode de Tour du Monde, nous allons en effet partir à la rencontre de l’Havnar Bóltfelag Tórshavn. Club, que, pour la commodité d’écriture, nous nous contenterons d’appeler l’HB Tórshavn.

Un jour à Tórshavn

Août 1904. Tórshavn. Quelques personnes revenant d’Angleterre apportent dans leurs bagages un ballon de foot. Très vite, l’idée de fonder un club de football leur vient à la tête. En octobre, le projet commence à prendre vie. Et en novembre de la même année, Mads Winther, Joan Joensen et Jakup Mouritsen décident de fonder une équipe. Si le football n’est que très peu répandu sur l’île, cela n’empêche pas la jeune équipe dirigeante de tenter de fonder un club de non niveau. Il faut cependant attendre 1909 pour voire le club organiser sa première rencontre. Le Club de Balle du Port défie pour son premier match le TB Tvöroyri. Le match se solde sur un nul deux partout. Le match se disputant en deux manches, l’HB s’impose au retour à domicile sur le score de 3 buts à 1.

Il faut attendre 1911 pour voire le premier clasico du futur championnat féringien. C’est le KI Klasvik qui fera les frais de la rencontre, en perdant de manière cuisante 5-0. Le football est lancé aux Féroé. Encore peu organisé, des rencontres se disputent sous la forme de petits tournois. Enfin, 23 ans après sa création, l’HB connaît sa première défaite, contre le revanchard KI Klasvik, sur le score de 7 buts à deux. Outch. Chemin faisant, le jeune club se structure petit à petit, jusqu’à la guerre. Là, occupés par les anglais, le premier championnat est créé en 1942 et continue en 1943. Jusqu’à être interrompu en 1944 fautes de ballons. Un autre temps…

Sur la route du titre

En 1955, l’HB Tórshavn parvient pour la première fois de son histoire à conquérir le titre suprême de champion des Îles Féroé. Depuis ce jour-là, ils empocheront le titre à 22 reprises. C’est à dire en 1955, 1960, 1963, 1964, 1965, 1971, 1973, 1974, 1975, 1978, 1981, 1982, 1988, 1990, 1998, 2002, 2003, 2004, 2006, 2009, 2010 et 2013. Et la saison du premier titre est aussi la saison du premier doublé. En effet, le club remporte la coupe en 1955, contre le KI bien sur. Ce sera le premier des 26 sacres du club en coupe nationale. Je vous ferais ici grâce des années de sacre du club. Sachez simplement que le dernier date de 2004. Le palmarès s’enrichit également de 2 supercoupes des îles Féroé, en 2009 et 2010.

Les joueurs les plus fameux du clubs sont Runi Nolsoe, 347 matchs avec le club – record – et Uni Arge, recordman du nombre de buts, avec 182 unités. Le club est aujourd’hui entraîné par Odin Askham.

Au niveau des anecdotes, notons que le club est le seule club féringien a ne pas avoir connu de son histoire la seconde division. Plutôt pas mal quand on est le club le plus titré. De plus, en 1970, le club n’a pas pu remporter la coupe pour une raison assez originale : en effet, les adversaires du KI ont refusé de se déplacer à Tórshavn pour disputer la finale de coupe. Et comme les îles Féroé sont le pays du fair-play, les joueurs du HB n’ont pas réclamé la victoire finale.

Famous Players

C’est à peu près tout ce que l’on peut dire sur l’histoire de l’HB Tórshavn. En effet, il n’y a malheureusement pas de sacres européens à ajouter au palmarès, ni d’anciens internationaux brésiliens sacrés trois fois champion du monde formé au club. Ou alors ceux-ci ont changé de nom entre temps !

Cependant, il y a une anecdote croustillante à propos du président de l’HB Tórshavn. En effet, Kaj Leo Johannsen a d’abord été joueur de l’HB Tórshavn avant de devenir président du club. Il a même été international féringien à la fin des années 1990. Mais cela n’est pas tout : Kaj Leo Johannsen a été premier ministre des îles Féroé de 2008 à 2015. On sait désormais de qui Nicolas Sarkozy tente de s’inspirer…

Si vous vous rendez un jour aux îles Féroé, n’oubliez pas de faire un peu de groundhopping. Vous pourrez ainsi découvrir le Gundaladur Stadium et ses 5 000 places. Mais ne vous laissez pas abuser ! En effet, le B36 Tórshavn utilise également cette enceinte. Adossé à une banque, le stade est assis juste à côté du stade de l’équipe nationale, le Tórsvøllur. Et à noter que comme le stade est partagé entre deux équipes, et bien les tribunes le sont aussi : la latérale est d’un côté aux couleurs de l’HB et de l’autre aux couleurs du B36 ! Pratique pour les derbys et pour délimiter un parcage visiteur !

Épisodes précédents

Vous pouvez retrouver nos cinq derniers épisodes de Tour du Monde en cliquant sur les liens ci-dessous.

A propos NSOL 751 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)