Ligue des Champions : Les finales marquantes – Partie 5

ligue des champions

Suite de notre voyage dans le temps avec une sélection de finale de Ligue des champions très années 90. Au programme donc, le Milan AC, le Barça, l’Ajax et l’OM.

13 – Et le terme Ligue des Champions apparaît

C’est cette année-là que la Coupe des Clubs Champions devient la Ligue des Champions. Nous voici donc le mercredi 26 mai 1993, stade Olympique de Munich, l’OM et le Milan AC sont sortis premiers de leur groupe.

Les marseillais disputent leur deuxième finale après celle perdue aux tirs aux buts en 91. Les milanais disputent leur 6ème finale – pour 4 victoires. La première mi-temps n’est pas en la faveur des marseillais, Van Basten fait des misères, mais l’OM et Barthez tiennent le choc. Basile Boli se blesse et demande même le changement, ce qui lui sera refusé par le staff. Mais l’avenir leur donnera raison…

Après quelques apparitions dans la surface milanaise, l’OM obtient un corner à la 44ème minutes. Abedi Pelé le tire et c’est Boli qui surgit pour placer une tête qui trompe Rossi. L’OM ouvre le score contre le cours du jeu et rentre aux vestiaires avec l’avantage au score. Avant de tirer le corner, le numéro 10 marseillais aurait dit au défenseur de se placer au premier. C’était donc bien vu.

La deuxième mi-temps ne donnera rien d’autre. Et l’OM remporte la victoire et offre donc à la France sa première coupe d’Europe, la plus prestigieuse. Boli, Tapis, Desailly, Deschamps pleurent de joie.

Rentré en jeu à la 55ème minute Papin, qui à quitté l’OM pour le Milan Ac lors de l’inter saison, perd sa deuxième finale en 3 ans. Marcel Desailly, le rejoindra à la fin de la saison.

Le lendemain de la victoire, le journal l’Equipe titre « le jour de gloire » avec Basile Boli en photo. Le terme « à jamais les premiers » est né. Malheureusement, le club phocéen ne pourra pas défendre son titre. En effet l’UEFA exclura le club suite à l’affaire VA-OM. Et depuis, des soupçons de corruption sur le parcours de l’OM en Ligue des Champions plane… Mais rien n’a été avéré.

OM 1-0 Milan AC

14 – Un an après Munich

Pour cette 39ème edition, l’UEFA instaure une demi-finale entre les deux premiers de chaque groupe. Le Milan AC élimine l’AS Monaco (cocorico). De son coté, le FC Barcelone élimine le FC Porto. La finale a dont lieu le 18 mai 1994 au Stade olympique d’Athènes devant 70000 spectateurs. Pour cette finale, le Barça fait figure d’épouvantail. En effet l’équipe est entraîné par Cruyff, avec des Romario, Stoitchkov, Guardiola ou encore Koeman, buteur en 92.

Mais il en est tout autre, en effet le Milan AC rentre bien dans son match et met la pression. C’est logiquement de les italiens ouvrent le score à la 22ème. C’est Savićević qui s’arrache en bout de course et centre pour Massaro qui pousse le ballon dans le but vide. Juste avant la mi temps, Massaro s’offre un doublé grâce à un centre en retrait de Donadoni. Les milanais rentrent aux vestiaires avec deux buts d’avance.

En deuxième mi-temps, les Rossoneri s’offrent le 3-0 à la 47ème minute. Le monténégrin  Savićević vient contrer Nadal dans sa relance sur le coté droit. L’attaquant au coin de la surface vient placer un lob astucieux qui trompe Zubizaretta. Ce dernier est furieux et s’en prend à son défenseur gauche.

La messe semble être dite. Pire, les “rouges et noirs” aggraveront la marque à la 59ème. Suite à une mauvaise relance barcelonaise, Desailly récupère le ballon au milieu de terrain. Ce dernier avec un relais d’Albertini transperce littéralement la défense. Marcel se présente devant le gardien, avec la grâce de Matuidi et place un plat du pied qui file lucarne. Contre toutes attentes, le score est de 4-0 pour le Milan AC. Le score n’évoluera plus. Le club italien remporte sa 5ème ligue des Champions en 7 tentatives. De son coté, Marcel Desailly, qui avait gagné l’édition précédente avec l’OM, remporte donc sa deuxième C1 de suite.

Milan AC 4-0 FC Barcelone

15 – Le plus jeune buteur de l’histoire

Lors de cette édition, l’instance européenne innove encore dans son format et fait une phase de groupe avec 16 équipes repartit en 4 groupes. Les deux premiers de chaque poules sont qualifiés pour les ¼ de finale puis les demis etc…. En demi-finale justement, l’Ajax sortira le Bayern de Munich et le Milan AC sortira le PSG (Cocorico).

Cette finale a donc opposé le Milan AC, qui dispute sa troisième finale d’affilée, à l’Ajax d’Amsterdam. Les italiens ont l’expérience, mais les hollandais ont une superbe équipe issue du centre de formation. Ils ont, entres autres, Van der Sar, Davids, Seedorf, les freres de Boer, le tout jeune Kluivert et le vieux briscard Rijkaard, revenu au bercail en 93.

La finale se joue le 24 mai 1995 au Stade Ernst Happel de Vienne devant 49 730 spectateurs. Dans ce match plutôt équilibré, tout va se jouer dans les dernières minutes. D’abord à la 70ème minute, Partick Kluivert rentre à la place de Litmanen. Il ne faudra que 15 minutes au gamin de 18 ans pour se distinguer.  A la 85ème, Rijkaard passe au gamin, ce dernier s’arrache dans la surface et pousse le ballon du plat du pied dans le but de Rossi. La joie est immense, il vient de marquer le but vainqueur pour l’Ajax Amsterdam.

Grace à cette victoire, l’Ajax remporte sa 4ème Ligue des Champions et le tout jeune Kluivert devient donc le plus jeune buteur en finale de Ligue des champions, à seulement 18 ans. De leur coté, les milanais perdent leur 2ème finale en 3 ans.

La génération dorée de l’Ajax réussira même à se hisser en finale lors de l’édition 1996. Mais ils perdront aux tirs au but contre un autre club italien, la Juventus de Turin.

Ajax Amsterdam 1-0 Milan AC

A propos Prince Owski 311 Articles

Heureux propriétaire du suffixe -Owski.
Supporteur du PSG depuis plus de 20 ans.
Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore. » Francis Borelli

  • Kluivert, déjà à l’époque avait l’âme d’un directeur du football.

  • Mathieu

    Tapie président de l’om à l’époque; voilà, ça s’arrête là pour ce commentaire^^

  • Flying #Ciaofrancè

    Bien mais a la fin pour le score final t’as mis Juve au lieu de Milan AC

  • Depuis 24 ans certains n’ont que ces mots à la bouche : ” A jamais les premiers”