Niang : « On aurait pu faire mieux »

Le Football
Le Football

L’attaquant de Watford Mbayé Niang a réalisé une belle saison sous le maillot de Watford. Il revient dessus au micro de Bilel Ghazi. Même s’il estime qu’il aurait pu faire mieux.

Quel bilan tirez-vous de votre prêt à Watford ?
Je n’en tire que des choses positives. J’ai évolué au sein d’un club qui m’a accordé sa confiance et j’ai disposé du temps de jeu que j’étais venu chercher. D’un point de vue collectif, on a décroché le maintien même si je pense qu’on aurait pu faire mieux. En tout cas, c’était un plaisir de découvrir la Premier League, ce qui constituait l’un de mes rêves.

Cela vous incite-t-il à vouloir rester à Watford ?
Je dois beaucoup au club qui m’a fait découvrir un Championnat, une nouvelle mentalité et qui m’a permis d’être dans la régularité à laquelle j’aspirais. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir niveau football. Mais si Watford dispose d’une option d’achat que les dirigeants veulent lever, je ne me vois pas y rester. Et cela uniquement pour des raisons personnelles. Cela n’a à rien à voir avec les supporters que je tiens sincèrement à remercier mais avec le club, tout ne s’est pas passé comme souhaité. Même si cela me touche vraiment d’entendre les dirigeants répéter qu’ils veulent m’acheter depuis quelques semaines. Mais je me suis donné le temps de la réflexion, j’ai pesé le pour et le contre et malgré la belle opportunité offerte par Watford, je ne pense pas que mon avenir passe par là-bas. Je comprends la déception du club qui comptait sur moi. Mais je leur demande d’être compréhensifs et d’accepter ma décision qui est irrévocable car je ne changerai pas d’avis.

Comment envisagez-vous alors votre avenir ?
Je pense d’abord à revenir au Milan pour rencontrer la nouvelle direction du club afin de faire le point avec elle et étudier toutes les possibilités. Ensuite, on prendra une décision tous ensemble et dans l’intérêt de toutes les parties. Je suis ouvert à toutes les options. Si pour le bien du club et de ma carrière, je dois rester à l’AC Milan, je resterais à l’AC Milan avec grand plaisir ! Sinon, on cherchera une solution qui sera également profitable pour tout le monde. Mais ces discussions et cette réflexion viendront en temps voulu.

Via L’Equipe
A propos NSOL 299 Articles
"La première liberté de la presse, c'est de n'être pas un métier" - Karl Marx, 1842.