C’est beau, le football. En tout cas, moi j’aime bien. Et il y a des clubs dont on parle trop rarement. Commençons notre tour du monde des clubs dont vous n’avez jamais entendu parler par le FC Bagtyyarlyk-Lebap. Une enquête exclusive Demivolée.com signée NSOL.

Contextualisons…

Ah, le Turkmenistan, ce beau pays avec cette république à Parti Unique Nationaliste, et son président le bien connu Gourbangouly Mialikgoulyïevitch Berdymoukhamedov. A l’est de ce pays trône une ville de plus de 240 000 habitants, Turkmenabat. Et dans cette ville, outre les 35% d’ouzbeks, se trouve un club de football. Et c’est lui qui nous intéresse aujourd’hui.

Débuts du club

Ce club de football s’appelle le FC Bagtyyarlyk-Lebap. Le club a été fondé en 1992 et a une histoire trouble. Il a été fondé en 1992, donc juste après l’effondrement de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques. Rappelons nous que Mickaël S. Gorbatchev a démissionné le 25 décembre 1991 du poste de président de l’Union Soviétique. D’abord connu sous un nom qui ne m’est pas parvenu, le club Turkmène a changé de nom en 1996 pour prendre celui de FC Eskavatorshik. A la suite de ce changement de nom, non content des résultats, malgré la 3ème place en Yokari Liga en 1996, le club a effectué une refonte totale à l’hiver 1997-1998 pour prendre le nom de Jeyhun. Un nom lourd de sens. En effet, le terme Jeyhun a peut-être une signification en Turkmène !

Le tournant de 2002

Ensuite, en 2002 arrive un tournant. Alors que tout semble aller pour le mieux. Le club s’est fait appeler Garagum ! Par ailleurs, des joueurs comme Vitaly Alekperov, Zarif Ereshev, Yazguly Hodjageldiev, Berdy Nurmuradov, ou encore le gardien Nikolay Yermilov arrivent au club. Laissez moi vous raconter une anecdote sur ce gardien, Nikolay Yermilov. D’abord arrivé comme simple gardien de but, il se transformera en héros du club. Lors de la séance de tir au but de la finale de coupe du Turkmenistan 2002, il arrête d’abord un tir-au-but. Les tireurs frappent. Et là, le héros arrive. Le dernier tireur va frapper, le ballon avance, et ensuite, Yermilov se couche sur le ballon et l’arrête ! Le club remporte ainsi sa première coupe du Turkmenistan. Le premier titre de l’histoire. Le club est aussi troisième du championnat cette saison là.

Période sombre et FK Bagtyyarlyk-Lebap

En 2003, l’équipe a été soupçonnée d’avoir perdu délibérément des matchs. Elle manque par conséquent la deuxième moitié de saison. En raison de difficultés financières, elle n’a pas pu participer au championnat du Turkménistan jusqu’en 2008. Et en 2010, troisième troisième place de l’histoire. En 2013, le club s’est fait renommer en FC Bagtyyarlyk-Lebap.

NSOL, sans aller jusqu’au Turkmenistan.

A propos NSOL 762 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)