Du Brésil à l’Argentine, il n’y a qu’un pas que notre Chasse aux Pépites ne saurait s’empêcher de franchir. Alan Velasco est notre quatre-vingt-neuvième gemme. 

La fiche d’identité de Alan Velasco

Club : CA Independiente
Age : 18 ans (né le 27 juillet 2002)
Physique : 167 cm, 63 kg
Poste : ailiers, second-attaquant
Pied fort : droit
Points forts : Technique, dribble, vitesse, flair, placement, tir, contrôle de balle, agilité
Points à améliorer : jeu aérien

Un talent façonné à l’Independiente

Originaire de Quilmes en Argentine, il va dans un premier temps jouer dans des clubs de son quartier comme beaucoup de jeunes. Sur les conseils d’un partenaire, Ramiro Lobo, il effectue des essais à l’Independiente qui s’avéreront concluants.

Nous sommes en 2012 lorsqu’il rejoint l’Independiente, sur la voie d’y faire toutes ses classes. S’imposant même en capitaine des catégories jeunes, il a pu se faire repérer pour rejoindre les sélections juvéniles de l’Argentine (U15 et U17).

Être capitaine, c’est aussi beau. J’essaie de transmettre de l’enthousiasme, et qu’ils ne cessent jamais d’abandonner pour l’équipe et pour ce que cela signifie l’Independiente. (…) Oui, je devais faire partie de la présélection des U15. Cela a été une belle expérience, elle m’a laissé de nombreux souvenirs et leçons. Et j’espère revenir à nouveau, en essayant de démontrer match par match collectivement et individuellement.– Alan Velasco

Une émergence progressive

Au cours de l’année 2019, il participé à la coupe du monde U17 avec l’Argentine et Sudamericano U17 avec l’Argentine. C’est cette même année qu’ii fait ses débuts avec l’équipe première, le 29 mai 2019 en Sudamericana contre Rionegro Aguila. Mais tout n’est pas rose. À ses débuts, il montre une difficulté à s’imposer, pas forcément aidé par son gabarit et au rythme dont il n’est pas encore habitué :

C’était très difficile, au début du tournoi, je ne pouvais pas être dans les onzes de départ. Il n’y a pas de temps pour se sentir mal, je l’ai pris de la meilleure façon en essayant de m’améliorer, en travaillant pendant la semaine. Ensuite, le staff m’a donné confiance et tout s’est bien passé.– Alan Velasco

Il faudra attendre 2020 pour qu’il s’installe comme un titulaire dans cette équipe de l’Independiente. Le temps de jeu gagné en Copa Diego Armando Maradona et Sudamericana lui ont permis d’engranger de la confiance et du rythme. Après une intégration finalement rapide, il devient l’un des atouts offensifs de l’équipe.

Statistiques 2020:

COMPÉTITION

MATCHES

MINUTES

BUTS

PASSES DÉCISIVES

Copa Diego Armando Maradona

9

698

5

1

Sudamericana

8

498

1

1

TOTAL

17

1196

6

2

 

Quel avenir ?

Une évolution qui se fait étape par étape mais qui se montre très rapide. Il est encore trop tôt pour un départ : imaginer Alan Velasco confirmer sur une saison pleine semble nécessaire afin de ne pas se précipiter. Avec l’émergence de ses hautes performances, l’attention qu’il attire s’accentue de plus en plus. C’est pour cela que l’Independiente a très vite cherché à prolonger son joyau. Il dispose dorénavant d’un contrat courant jusqu’en 2023 et d’une clause d’achat d’environ 20 millions d’euros.

Style de jeu

Alan Velasco est joueur offensif polyvalent qu’on retrouve principalement sur le côté gauche de l’attaque mais son influence se fait à différents niveaux sur la largeur de l’attaque.

Il dispose d’un centre de gravité bas qui lui offre cette vivacité difficile à canaliser dans ses mouvements avec et sans ballon pour amener le déséquilibre. Sa capacité à tenir et éliminer favorise sa position à la recherche de duel afin de créer ce déséquilibre et s’infiltrer dans les zones clés. En toute maîtrise technique, il sait influer dans les zones de pression en profitant de sa réactivité dans les petits espaces pour prendre l’avantage et s’ouvrir l’espace, occupant ainsi une position avantageuse pour favoriser les décalages ou se mettre en position afin de profiter de sa bonne frappe de balle.

Son gabarit peut le limiter mais cette réactivité et son agilité sur ses premiers pas lui permettent de contourner cette limite pour prendre l’avantage. Adepte des changements de rythme dans sa course, il contrôle aisément le tempo avec la balle. D’ailleurs, son influence s’étire aussi bien sur la largeur qu’entre les lignes. Temps et espace, donc. Cette capacité d’attraction lui permet d’aspirer l’attention, de fixer et de décharger cette pression pour exploiter les espaces via le dribble mais aussi en activant ses partenaires dans les zones délaissées.

Dans ses projections, avec et sans la balle, il identifie facilement l’espace libre qu’il peut exploiter mais sait aussi se le créer par cette mobilité pour initier ou conclure les attaques.

A propos Mycki 92 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.