A l’heure ou les déplacements de supporters ne semblent pas la priorité des dirigeants du football français, une application a fait le pari un peu fou de permettre aux fans de se rendre chez eux, là où ils se sentent bien, c’est-à-dire dans les stades. Cette application, c’est StadiumGO. Tour d’horizon en interview !

Q. : Tout d’abord, est-ce que vous pouvez vous présenter à nos lecteurs, et présenter l’application StadiumGO ?

Romain : Derrière le projet se cache une équipe de passionnés, aimant par dessus tout le football, prêts à tout pour découvrir de nouveaux stades et de nouvelles ambiances.

StadiumGO a été réfléchi et conçu par des supporters pour tous les supporters. Nous avions tous en tête les problématiques rencontrées par chacun (coûts des déplacements, trajets en solitaire, etc.). Nous même adeptes des déplacements, on s’est clairement dit que cela pourrait être cool de partager son trajet avec d’autres supporters, créer des liens, discuter ballon et débattre sur la composition de son équipe avant même d’être sur place et de boire l’apéro (avec modération bien sûr). Notre objectif est de rendre le stade accessible au plus grand nombre, notamment grâce aux économies que permet le covoiturage.

Q. : De quelles équipes êtes-vous supporters ?

R. : À ce sujet, nous souhaitons être totalement impartials. On ne pourra donc pas répondre à cette question. Tout ce qu’on peut dire, c’est que la couleur verte omniprésente sur l’application n’est pas due à un amour pour Geoffroy Guichard.

Q. : Si on rentre plus dans les détails, comment ça marche StadiumGO ? Comment est-ce que je peux expliquer à mon grand-père de quelle manière utiliser l’application ?

R. : Dès les premières réflexions du projet, nous voulions une application simple d’utilisation pour une réservation sans prise de tête et rapide. Le but est que tout le public d’un stade puisse facilement l’appréhender, du jeune adulte au plus ancien. Ton grand-père devrait donc pouvoir bientôt enflammer les tribunes françaises.

Pour proposer un trajet, c’est simple : tu choisis ton match, tu renseignes le détail du voyage (heures, date, lieu de départ, prix…) et tu publies. Il ne te reste plus qu’à attendre qu’un supporter ou une supportrice réserve une place.

En tant que passager, une fois le match choisi, la liste des annonces disponibles (que l’on peut filtrer, au besoin) s’affiche et il n’y a plus qu’à réserver. Si aucune annonce n’est disponible, il est possible de créer une alerte pour être averti en cas de changement.

Q. : Certaines applications naissent du fait de besoins personnels des créateurs. Est-ce le cas de StadiumGO ?

R. : C’est en effet l’une des raisons principales qui a donné naissance au projet. Aller au stade régulièrement représente un coût important, les tarifs des trains et autres moyens de transport deviennent vite inconfortables pour un supporter. On s’est donc tourné vers le covoiturage classique, mais on sentait qu’il nous manquait quelque chose. Cette ambiance, ces discussions autour d’une même passion, ce côté festif que représente un jour de match. On a donc fini par le faire entre amis passionnés, à en parler autour de nous, et l’idée qui nous avait déjà traversé l’esprit, s’est concrétisée. Avec StadiumGO le match commence en voiture !

Q. : J’imagine que derrière StadiumGO, il y a l’idée d’un amour du Football. Vous espérez rendre le football plus accessible avec votre application ?

R. : Comme on le disait au début, on est de véritables amoureux du ballon. Notre but, s’il ne devait y en avoir qu’un, serait que tout le monde puisse se rendre facilement à un match sans avoir à débourser un gros budget. On met donc toute notre énergie, à travers l’application, pour proposer un outil fiable et facile d’utilisation.

Il y a aussi le problème des tribunes vides dans certains stades. C’est un sujet qui nous affecte car le stade est un lieu de rassemblement, de partage et d’émotions, et pour lequel le budget et l’accessibilité ne devrait pas être un frein.

StadiumGO proposera aussi bien la Ligue 1 que la Ligue 2
StadiumGO proposera aussi bien la Ligue 1 que la Ligue 2

Q. : Y-a-t-il des objectifs financiers derrière StadiumGO ? Comment se passent les financements ?

R. : Nous allons être totalement transparents sur la question. Pour proposer un service abouti et continuer à le développer, il faut avoir les ressources et compétences nécessaires.

Lorsque qu’un supporter ou une supportrice propose un trajet, l’application lui propose un prix calculé sur la base d’un coût de 0,06€ par km qu’il peut baisser en respectant une certaine limite. Connaissant bien le public auquel on souhaite s’adresser, nous faisons notre maximum pour conserver une politique tarifaire des plus justes. Le tarif de base ne pourra donc pas être augmenté.

À l’instar de beaucoup de plateformes collaboratives, il y a une commission qui est prélevée sur chaque réservation. Chez StadiumGO, cette commission s’élève à 13%, et nous permet de payer un certain nombre de frais (développement, graphisme, administratif…) et bien plus encore, car nous sommes une vraie entreprise.

Q. : Quels sont vos objectifs de croissance ?

R. : Nous attaquons le marché du football français car c’est avec lui qu’on a grandit et pour lequel nous aimerions participer au développement de l’activité des tribunes. Nous comptons rapidement tout mettre en oeuvre pour développer StadiumGO et se positionner sur d’autres compétitions. Il nous tient également à cœur de nouer des relations avec les clubs et travailler ensemble sur ces sujets.

Ensuite, nous avons deux objectifs principaux. Le premier vise la communauté des groundhoppers, autrement appelés les visiteurs de stades, qui sont nombreux. C’est aussi pour tous ces aficionados que l’on souhaite se développer à l’étranger, en ouvrant la possibilité d’aller voir des matchs dans de grands championnats européens et ailleurs grâce à StadiumGO. Enfin, à plus long terme, on réfléchira à lier notre concept à d’autres sports, qui méritent également d’être suivis.

Q. : Comment est-ce que vous vous positionnez par rapport aux applications traditionnelles de covoiturage ?

R. : StadiumGO a de nombreux avantages qui sont non-négligeables pour un supporter, ou amateur de sport.

Tout d’abord : l’expérience à vivre. On favorise la rencontre et l’échange entre des personnes qui partagent des valeurs et une passion commune.

Le deuxième point est tout aussi important car il vise le côté pratique du concept. Contrairement au covoiturage classique qui te dépose parfois à une gare, un péage ou autre point stratégique t’obligeant à prendre un autre moyen de transport pour arriver jusqu’au stade, StadiumGO te propose de n’avoir qu’un seul et unique lieu d’arrivée : le stade. Tu as donc l’assurance d’arriver directement sur le lieu de l’événement grâce au covoiturage que tu as partagé.

Éduqués au respect de l’environnement, c’est aussi un point qui nous tient à cœur. Les déplacements de supporters représentent d’importantes émissions de CO2, et à l’heure où notre belle planète souffre, il est aussi essentiel de montrer que le monde du sport et les supporters se mobilisent pour faire face à ces problèmes.

Q. : Comment s’est passé le développement de l’application ?

R. : Nous avons de la chance d’avoir une équipe avec des compétences complémentaires, qui vont du développement à la communication en passant par le marketing ou encore le graphisme. Le travail de chacun a pu facilement être segmenté et l’organisation du projet s’est agréablement bien déroulée. Perfectionnistes dans l’âme, nous avons pris le temps de développer StadiumGO et d’interroger notre cible afin que l’application corresponde au mieux à leurs attentes. Il était important pour nous d’avoir une belle version pour sa première sortie. D’ailleurs, la version Web de StadiumGO arrivera à la rentrée, courant du mois de septembre.

Q. : Bon, et puisqu’on parle quand même d’une application autour du football, je pense que c’est important de vous demander : quel est le joueur qui, enfant, vous a le plus fait rêver ?

R. : Quel bonheur de parler ballon ! C’est marrant parce que c’est assez varié dans l’équipe. Pendant que certains ont eu une admiration pour Ronaldo (le vrai hein, pas la starlette), d’autres ont été fasciné par Deco, ou encore Di Meco pour ses célèbres tacles appuyés. Pour les plus chauvins, forcément que notre Zizou national reste en tête du classement.

Q. : Si on veut vous contacter, échanger avec vous sur le projet ou proposer des idées, comment faire ?

R. : L’application est conçue pour vous, alors on prend tout ! Les mots d’amour, les idées, les questions. Toi qui lit ces lignes, écris-nous, on fera de notre mieux pour te répondre au plus vite. Pour nous joindre, une seule adresse : contact@stadiumgo.fr. Et maintenant, tous au stade !

Vous pouvez découvrir plus en détail StadiumGO sur leur site internet : stadiumgo.fr !

A propos NSOL 688 Articles
« C'est la marche funèbre des cendres que voici. À côté de celles de Carnot avec les soldats de l'an II, de celles de Victor Hugo avec les Misérables, de celles de Jaurès veillées par la Justice, qu'elles reposent avec leur long cortège d'ombres défigurées ». (André Malraux)