Qui n’a jamais rêvé de présider une équipe de football ? Et de l’entraîner ? De choisir soi-même les joueurs, la composition, les dispositifs ? A peu près tous les fans de footballs sont dans ce cas de figures. Et certains d’entre eux ont franchi le cap avec le FC Brickstand, un club pas comme les autres.

D’air et de plastique

Le FC Brickstand n’est pas un club comme les autres. En effet, les footballeurs évoluant sous le maillot du FC Brickstand ne sont pas des footballeurs comme les autres. Ils ne sont pas faits de chair et d’os, mais bien… d’air et de plastique ! En effet, le FC Brickstand est un club composé entièrement en Legos. Du président du club jusqu’aux joueurs, en passant par les terrains, les supporters, les tribunes ou bien les jardiniers, tout ce qui est en lien avec le club est fait de Legos.

Le projet voit le jour en février 2018. Alors qu’il est déjà lancé dans l’immense défi de construire les quatre-vingt-douze stades professionnels du championnat anglais en Legos, Chris Smith a une idée : créer un club fait de Legos. Son nom, après une consultation sur les réseaux sociaux, est tout trouvé : le FC Brickstand. Littéralement, le club de football aux tribunes de briques. Le club prend le surnom de « Builders », les constructeurs.

Et tout commence réellement à l’été 2018. Après avoir achevé la construction du Brickstand Stadium, Chris fait disputer à son club son premier match. Le premier adversaire ? L’Olymbrick de Marseille, en match amical. Une défaite au final, mais l’important n’est pas là. En effet, le projet prend très vite forme sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. Les supporters affluent, et quelques uns payent même pour afficher leurs propres Legos dans les tribunes. « Le club est financé par les supporters, qui payent 5£ par saison pour s’asseoir où ils le souhaitent, avec leurs propres figurines« , nous confie Chris.

En cinquième division

« Comme le FC Brickstand n’a été créé qu’en 2018, il évolue encore en cinquième division« . Mais Chris est heureux des résultats de son équipe, qui dispute des matchs toutes les semaines, souvent le dimanche à 19h45. « Les faits saillants du match sont mis en ligne sur notre compte Twitter, @FCBrickstand« . Un horaire pensé pour ne pas empiéter sur les principaux matchs internationaux. « Jusqu’à présent, l’équipe a des bons résultats, et nous espérons être promus le plus vite possible« , ajoute Chris, enthousiaste. Et en effet, quelques semaines plus tard, c’est chose faite ! Le FC Brickstand arrache le titre de Diorama League, juste devant l’Athletic Buildbao, qui menait pourtant le championnat à quelques journées de la fin. Dans tous le stade, des effusions de joie sont venues rythmer une soirée idyllique. Promu pour sa première saison, plus d’un club rêverait de cela !

D’aucuns, rabats-joie, diraient que c’est facile de gagner lorsque l’on contrôle aussi les adversaires. Mais Chris l’assure : il ne triche pas ! D’ailleurs, cela ne servirait à rien, tellement son projet est en plein essor. Le club bénéficie par exemple d’un partenariat avec Lego. Outre des réductions, qui permettent à Chris de réduire un tout petit ses dépenses, il bénéficie d’un petit pourcentage sur les achats passés depuis le site officiel du FC Brickstand. En outre, le FC Brickstand commercialise, en accord avec Errea, un maillot « humain », depuis le 11 juin 2019.

Ces quelques pounds récoltés grâce aux fans permettront d’accompagner la professionnalisation du club. « Le club va continuer à grandir avec ses moyens« , insiste Chris. « Cela comprend notamment la création d’un centre d’entraînement pour la saison prochaine ». Le Brick football a des beaux jours devant lui, avec le FC Brickstand… et Chris du pain sur la planche, avec l’engouement dont son club est l’objet !

A propos NSOL 698 Articles
« C'est la marche funèbre des cendres que voici. À côté de celles de Carnot avec les soldats de l'an II, de celles de Victor Hugo avec les Misérables, de celles de Jaurès veillées par la Justice, qu'elles reposent avec leur long cortège d'ombres défigurées ». (André Malraux)