Onzième épisode de la série Premier Match. Direction la Turquie et l’équipe du Galatasaray pour suivre la première de Didier Drogba sous ses nouvelles couleurs. Mais avant de nous concentrer sur ce match, petit tour d’horizon sur sa riche carrière. 

Jeunesse et première licence

Didier Yves Drogba Tébily de son nom complet est né le 11 mars 1978 en Côte d’Ivoire, plus précisément à Abidjan. L’ainé d’une famille de six enfants grandira à Yopougon Sicogi, l’une des dix communes qui composent la capitale du pays. À l’âge de cinq ans, ses parents l’envoient en France vivre chez son oncle footballeur, l’attaquant du Stade Brestois, Michel Goba. Le futur attaquant suivra son oncle lors de ses transferts à Angoulême et Dunkerque, faisant ainsi trois villes en autant d’années. Malheureusement, après ces trois ans en France, Didier doit retourner en Côte d’Ivoire faute de titre de séjour.

Mais ce retour au pays ne durera qu’un an. En effet, ses parents le renvoient chez son oncle alors revenu à Dunkerque. C’est à ce moment-là que Drogba prend sa première licence de football, dans le club de son oncle : l’USL Dunkerque. Il n’y reste qu’une année, son oncle Michel étant transféré au SC Abbeville, où Didier prend également une licence. Mais à la suite du dépôt de bilan du club, les deux hommes déménagent à nouveau et atterrissent à l’US Tourcoing. Avec l’arrivée de ses parents en France, il les rejoint à Vannes où il prend une licence. Mais, encore une fois et après un bref passage dans la ville de Poitiers, il change d’habitat pour s’installer en Île-de-France.

La famille arrive dans le 92 en 1993 et Didier prend une licence à Levallois-Perret. Peu après l’obtention de celle-ci, il emménage dans une autre ville des Hauts-de-Seine : Antony. Même si ces deux villes sont dans le même département, la distance entre les deux est énorme. Mais cela n’effraie pas Drogba qui n’hésitera pas à faire le trajet RER B, RER A et ligne 3 pour se rendre aux entraînements. Le joueur est âgé de 16 ans et doit gérer ses études et ses retours à la maison la plupart du temps après minuit.

Le foot sera sa voie

Alors qu’il enchaîne les buts avec les U17, Drogba découvre la CFA et se met en quête d’un centre de formation. Pour cela, il n’hésite pas à envoyer des CV à différents clubs. Des clubs tels que Rennes, l’EA Guingamp, Le Mans, et même le PSG le contactent. Si pour les deux premiers cités, cela n’aboutit à rien, le PSG se montre intéressé. Cependant, le joueur refusera poliment et déclara quelques années plus tard :

« J’ai senti que ce n’était pas un club pour moi. Il y avait des stars et je n’aurais pas eu assez de temps pour travailler. Le soir même de mon refus pour Paris, Marc Westerloppe, l’entraîneur du Mans (L2), m’a téléphoné. »

C’est donc avec le MUC 72 que Didier s’engage pour poursuivre sa formation footballistique et ses études de comptabilité. S’il obtient son diplôme de comptabilité, sa formation est jonchée de blessures. Plusieurs fractures au métatarse, cheville et péroné le ralentissent. Malgré cela, le joueur s’accroche et signe pro à l’âge de 21 ans. Il peut enfin découvrir le monde du football professionnel. Au Mans, il restera de l’été 1999 à janvier 2002, le temps pour lui de disputer 70 matches et inscrire 14 buts.

Révélation guingampaise

Ainsi, Drogba signe avec le club breton contre une somme de cent mille euros versés au Mans. Le joueur est aligné pour la première fois en championnat sur le terrain du FC Metz et inscrit son premier but. Ce but, qui n’est pas l’objet de cet article, permet à l’EAG d’égaliser en début de la deuxième mi-temps. À terme, les Bretons remporteront le match (2-4) et se maintiendront parmi l’élite.

La saison 2002-2003 sera celle de la révélation pour l’Ivoirien. Tout d’abord, il marque le but égalisateur dans les arrêts de jeu contre l’OL lors de la première journée (3-3). Ensuite, il inscrit un doublé lors de la victoire contre le PSG au Roudourou (3-2). À ces performances s’ajoute un but lors de la victoire contre l’OM au Vélodrome (0-2) et un doublé lors de l’ultime journée de championnat contre l’OL. L’attaquant auteur de 17 buts en championnat est l’une des révélations de l’année.

L’EAG terminera à une belle septième place et Drogba attirera l’attention de l’OM. Ainsi, les Olympiens décident de recruter l’attaquant lors du mercato estival. Didier Drogba signe contre un chèque de six millions d’euros et continue son ascension à l’âge de 25 ans.

Une année à Marseille et direction Londres

Sa seule et unique saison à l’OM sera celle durant laquelle il explosera aux yeux de l’Europe. En championnat, il portera à lui tout seul une équipe phocéenne décevante et finira la saison avec 19 buts. Cependant, c’est en Coupe d’Europe que l’attaquant brillera. Tout d’abord, il inscrit cinq buts en six matches de C1, dont un triplé contre le Partizan. Ensuite, il ouvrira le score contre le Real Madrid à Bernabéu et contre le FC Porto à domicile. Lors de ce match contre Porto, le joueur tape dans l’œil de José Mourinho qui lui dit qu’il le recrutera dès que possible.

L’attaquant brille en ligue des champions mais ne peut empêcher l’OM de terminer troisième de son groupe. C’est donc en Coupe UEFA que Drogba et l’OM poursuivront leurs affaires européennes. Et encore une fois, « Tito » (surnom du joueur qui signifie « Géant ») brille. Le joueur inscrit au moins un but lors de chaque tour de la compétition. Un but à l’aller contre le Dnipro Dnipropetrovsk qui sera le seul but de cette double confrontation. Il marque le but égalisateur contre Liverpool à Anfield et égalise aussi lors du match retour victorieux. (2-1)

Mais les quart et demi-finales de cette Coupe UEFA seront SES matches. Il marque le seul but du match aller face à l’Inter Milan en quart de finale. Mais pour le retour, il regarde ses coéquipiers finir le travail en terre milanaise (0-1). En demi-finale, il qualifie l’OM en inscrivant un doublé lors du match retour au Vélodrome. Malheureusement pour lui, l’OM est sèchement battu en finale par le FC Valence. Malgré cette défaite, Drogba attise la convoitise et Mourinho tient sa promesse énoncée dix mois auparavant.

Départ imprévu

Le technicien est le nouvel entraîneur de Chelsea et fait le forcing pour recruter l’avant-centre. Ce sera chose faite contre une rondelette somme de 38 millions d’euros, le joueur ne pensait pas partir, mais promet de revenir. Ses débuts à Chelsea sont bons sans être fantastiques. Il inscrit 16 buts par saison lors de ses deux premières années londoniennes. Du coté des trophées, il devient double champion d’Angleterre en 2005 et 2006 et remporte une coupe de la Ligue en 2005.

Critiqué, le joueur songe à changer d’air, mais décide finalement de s’accrocher pour cette saison 2006-2007. Son association avec le nouvel arrivant Andriy Chevtchenko, à la pointe de l’attaque semble le libérer. Le joueur termine meilleur buteur du club avec 33 buts et remporte les Coupes de la Ligue et d’Angleterre.

Légende à Chelsea !

Ses quatrièmes et cinquièmes saisons à Londres seront sûrement les plus compliquées. Il manque un certain nombre de matches à cause des blessures et de la CAN dont il atteint la finale avec la Côte d’Ivoire. Chelsea atteint la finale de la C1 en 2008 et il remporte la Coupe d’Angleterre en 2009. La saison sera 2009 sera aussi marquée par le fameux : « It’s a disgrace… It’s a fucking disgrace! ». Mots qu’il a prononcés lors de la demi-finale opposant Chelsea à Barcelone.

Ses trois dernières saisons anglaises seront les plus belles en termes de titres. Il récupère le titre de champion d’Angleterre en 2010 et, comme en 2007, il termine meilleur buteur du championnat anglais. De plus, il remporte aussi sa troisième Coupe d’Angleterre. La saison 2010-2011 sera vierge de titre avec seulement 13 buts au compteur.

Pour sa dernière saison à Londres, il remporte sa première Ligue des Champions face au Bayern de Munich en finale. Finale de 2012 dont il sera le héros pour plusieurs raisons. D’abord, il égalise au bout du temps réglementaire pour arracher les prolongations. Ensuite, il provoque un penalty après une faute dans la surface. Penalty que tirera Robben et qui sera heureusement arrêté par Petr Cech. Pour finir, il inscrira le tir au but vainqueur et enverra les Blues au paradis.

Départ pour la Chine, reconnaissance et retour en Europe

En fin de contrat avec le club et âgé de 34 ans, Drogba tente sa chance en Chine, nouvel eldorado du football. Didier quitte donc le club après huit saisons et 157 buts en 341 matches. Longévité et buts qui ont fait de lui le meilleur joueur de l’histoire de Chelsea d’après un vote en novembre 2012. Sondage organisé par le magazine du club pour son centième numéro. L’attaquant devance ainsi Zola et Lampard. Le joueur déclara sur son site internet :

 » Je suis vraiment honoré et fier tant il y a eu de grands joueurs au club avant moi et aussi lorsque j’y étais. Figurer aux côtés de tous ces grands noms est vraiment un privilège absolu. Je suis très heureux d’avoir participé à l’histoire de Chelsea et c’est incroyable de recevoir une telle récompense. »

Drogba arrive donc en Chine libre en plein milieu de la saison et rejoint son ancien coéquipier, Anelka. Il fait ses débuts lors de la dix-huitième journée et ouvre son compteur but lors de la vingtième avec un doublé. Malheureusement, un conflit éclate au sein de son club du Shanghai Shenhua. Le principal actionnaire du club et son conseil d’administration ne s’entendent pas. Ce qui a pour conséquence le gel des salaires des joueurs étrangers.

Lassé et voulant disputer la Coupe du Monde 2014 avec la cote d’ivoire, l’attaquant décide de revenir en Europe. Et c’est le Galatasaray Istanbul qui réussit à s’accorder les faveurs du joueur. Ainsi, il quitte le championnat chinois après seulement 7 mois et onze matches. Le joueur signe libre le 28 janvier 2013, mais ne débute que le 15 février. En effet, l’Ivorien dispute la CAN avec sa sélection et se fait éliminer en quart de finale face au Nigeria.

Pas titulaire, mais décisif

Nous sommes le vendredi 15 février 2013 et le Galatasaray se déplace sur le terrain du Akhisar Belediyespor. À son arrivé au stade, Drogba attise la curiosité et bon nombre de journalistes et photographes sont là pour l’accueillir. Du côté des tribunes, c’est la même chose, les supporters sont ravis de prendre en photo l’attaquant venu repérer la pelouse.

Dans ce match fermé, il faudra attendre la dernière demi-heure pour voir apparaître Drogba sur la pelouse du Manisa 19 Mayıs. Drogba, qui porte le numéro 12, remplace Bulut et fait ainsi ses débuts en Süper Lig. Et il ne faudra que cinq minutes pour que Tito s’illustre sous ses nouvelles couleurs.

À la suite d’une action partie du camp du Galatasaray, Drogba transmet à Sneijder. Il contrôle et lance Yilmaz d’une passe lobée. Ce dernier s’excentre à l’entrée de la surface et à la limite du bord du terrain. Seul, le compère de Didier en attaque ajuste un centre qui arrive aux onze mètres.

Drogba, entouré de Sonko et Eren saute plus haut que ses adversaires. L’attaquant fait parler sa puissance et envoie le cuir de la tête en direction du but. Le gardien du soir, Daglaroglu, est trop avancé et ne peut que sauter pour tenter quelque chose. Le ballon tape le poteau et franchi la ligne. Drogba ouvre le score et sera passeur sur le deuxième but.

En effet, à la lutte avec deux défenseurs, il glisse un pointu qui est repoussé par le gardien. Le ballon tape le tibia de l’attaquant, ce qui le dévie pour Yilmaz. Seul, l’attaquant pousse le ballon au fond des filets. Les locaux réduiront ensuite la marque et auraient aussi pu bénéficier d’un penalty suite à une main. 2-1, le score ne bougera plus.

La suite avec Galatasaray

La demi-saison de Drogba en Turquie sera plutôt bonne avec 6 buts et 6 offrandes en 17 matches. Il termine champion de Turquie et atteint les quarts de finale de la Ligue des champions contre le Real de Madrid. La saison suivante sera mitigée pour l’attaquant qui inscrira quand même 14 buts en 36 rencontres.

Malheureusement, une blessure à l’aine mettra prématurément un terme à sa saison en championnat. Mais le pari est gagné, son retour en Europe lui permet de disputer la Coupe du Monde avec les Éléphants.

Lors de sa deuxième et dernière saison avec le GalatasarayDrogba ajoute une ligne supplémentaire à son palmarès. L’attaquant, même s’il ne dispute que trois matches lors de la phase de groupe, s’adjuge la Coupe de Turquie. En championnat, le club terminera à la seconde place et atteindra les huitième de finale de la Ligue des Champions. Le Gala et Drogba seront éliminé par…Chelsea. Didier quitte donc le club d’Istanbul après 53 matches, 20 buts et 13 offrandes, seulement 18 mois après son arrivée. 

Suite et fin

Libre, le joueur effectue un retour à Chelsea la saison suivante, mais sera la plupart du temps remplaçant. Ce retour d’une année lui permet d’ajouter une Coupe de la Ligue et d’augmenter de sept son total de but avec les Blues. Encore une fois libre, le joueur signe en faveur de l’Impact Montréal fin juillet 2015. C’est le début de son aventure en MLS le 23 août 2015.

Il reste deux saisons avec la franchise canadienne et dispute 41 matches durant lesquels il marque 23 buts. Il atteindra même les demi-finales des playoffs de la MLS Cup, mais sera éliminé par Toronto lors des prolongations. À nouveau libre, le joueur tente l’aventure en USL, la deuxième division du football nord-américain.

C’est donc au Phoenix Rising FC que Tito effectue ses dernières années de footballeur. Lors de ces deux ans, sa blessure à l’aine le fera manquer pas mal de matches. Malgré cela, il sera décisif sur quasiment toutes les rencontres qu’il disputera avec ce club, atteignant même la finale des playoffs. Finalement, à près de 41 ans et à la suite de cette finale perdue, Didier met un terme à sa carrière.

A propos Prince Owski 353 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli