Retour du « Onze type », avec des critères qui ne changent pas beaucoup. Onze joueurs, onze équipes différentes. Nous composerons aujourd’hui notre onze type avec les papys de Ligue 1, les joueurs de plus de trente-deux ans.

1 | Gardien : Ciprian Tatarusanu (F.C. Nantes)

Tatarusanu est un petit jeune dans cette équipe. Seulement trente-deux ans au compteur, il pallie son manque d’expérience par des très bonnes statistiques, surtout la saison passée, avec le FC Nantes. International roumain depuis de nombreuses années, il s’est par le passé imposé à la Fiorentina, après deux longues aventures en Roumanie. Le double champion de Roumanie est un joueur de choix pour la cage de notre équipe.

2 | Arrière droit : Dani Alves (Paris S.-G.)

Dani Alves. Est-il encore besoin de présenter le joueur brésilien ? Passé par le FC Séville et surtout le FC Barcelone, le latéral droit très offensif bénéficie de notre système à cinq derrières pour pouvoir faire mal à l’adversaire. Du haut de ses trente-cinq ans, il pique la vedette à son compatriote du Paris Saint-Germain Thiago Silva, beaucoup moins adapté au jeu sur le côté. En effet, Dani Alves fait partie des rares arrières de côté ayant allègrement dépassé les trente ans en Ligue 1.

4 | Défenseur central droit : Vitorino Hilton (Montpellier H.S.C.)

Hilton. Ce onze n’existe rien que pour lui. Il est, avec Kylian Mbappé Lottin, l’un des rares joueurs de Ligue 1 encore en activité à avoir remporté le titre de champion de France avec deux clubs différents (Marseille et Montpellier pour le brésilien, Monaco et Paris pour le frère de Jirès Kembo Ekoko). Du haut de ses plus de quarante ans, le solide défenseur central est le capitaine plus que logique de notre équipe.

6 | Défenseur axial : José Fonte (Lille O.S.C.)

José Fonte a la particularité de jouer au LOSC depuis cet été avec son petit frère, Rui Fonte. Mis à part cela, le colosse du Nord est le recordman de transfert dans sa catégorie d’âge. En effet, pour son transfert de l’Angleterre à la Chine, le Dalian avait dû payer plus de cinq millions d’euros, un maximum historique pour un joueur de trente-quatre ans. Mis à part cela, il n’est pas étranger au bon début de saison du LOSC.

5 | Défenseur central gauche : Adil Rami (Olympique de Marseille)

Adil Rami est le marseillais de notre onze. Longtemps en balance avec les monégasques Raggi et Naldo, il bat les deux joueurs de la principauté grâce à sa vitesse de course. Car dans ce combat de plus que trentenaire, il faut avour que les deux compères rouges et blanc ne sont pas les plus performants… Rami pourra apporter toute son expérience, notamment avec son titre de champion du monde acquis avec la France d’Ousmane Dembélé l’été dernier.

3 | Arrière gauche : Christophe Jallet (O.G.C. Nice)

Droitier à gauche, Christophe Jallet enchante tous les week-ends depuis plusieurs années les couloirs de Ligue 1. Et tant pis si le joueur passé par Lorient, Niort, Lyon et Paris était bien plus habitué au couloir droit avant son arrivée à Nice. En effet, poussé par le jeune et talentueux Atal à droite, il a été obligé de se repositionner pour avoir du temps de jeu.

8 | Milieu récupérateur : Jacques-Alaixys Romao (Stade de Reims)

Né le 18 janvier 1984 à L’Haÿ-les-Roses, une des rares villes françaises avec un « ÿ » dans son nom, Jacques-Alaixys Romao prodigue toute son expérience au Stade de Reims cette saison. L’international togolais avait par le passé notamment fait beaucoup de bien à l’Olympique de Marseille, au FC Lorient, à Grenoble, et même à Louhans-Cuiseaux. Aujourd’hui souvent capitaine du club rémois, il montre que les « vieux » sont une bonne arme dans la lutte pour le maintien.

7 | Milieu relayeur : Cheikh Ndoye (Angers S.C.O)

Revenu à Angers cet été, le colosse Cheikh Ndoye est une valeur sûre dans le jeu aérien. Et à défaut de très grosses qualités techniques, il apporte une activité dans l’entrejeu qui lui permet, avec ses trente-deux ans, de porter le numéro sept de notre équipe. Le capitaine angevin se bat pour le titre de « benjamin » de l’équipe avec le nantais Tatarusanu.

10 | Milieu relayeur : Florent Balmont (Dijon F.C.O)

Florian Balmont gravement blessé en fin de saison dernière, il avait été proche d’arrêter sa carrière. Mais ne voulant pas rester sur une mauvaise note, le dijonnais a décidé de prolonger l’aventure avec le club de la Côte-d’Or pour une saison supplémentaire. Une saison supplémentaire qui lui permet de venir enfiler le numéro dix et de trouver une place de titulaire dans notre onze type.

9 | Avant-centre : Radamel Falcão (A.S. Monaco)

Né le 10 février 1986 à Santa Marta, Radamel Falcão, qui vient de fêter ses trente-trois ans, a tout connu dans sa carrière. Le très haut, avec l’Atlético Madrid. Le très bas, lors de ses prêts à Chelsea et à Manchester United. La gloire, en étant champion avec Monaco. La solitude, en se prenant un tacle de Soner Ertek en Coupe de France à Gerland. Et la difficulté, cette saison, avec Monaco encore.

11 | Avant-centre : Jimmy Briand (F.C. Girondins de Bordeaux)

Jimbo est le deuxième meilleur buteur de Ligue 1 en activité. Capitaine de Guingamp à de nombreuses reprises l’an dernier, le bordelais est désormais un des joueurs phares des girondins en attaque. Son expérience, sa fougue, sa hargne et son mental à toute épreuve en font un attaquant de choix pour notre onze.

En image

Vous aussi, réalisez vos compositions d’équipe avec l’outil de compositions de demivolee.com !

Les vieux briscards de Ligue 1 sont là !
Les vieux briscards de Ligue 1 sont là !
A propos NSOL 688 Articles
« C'est la marche funèbre des cendres que voici. À côté de celles de Carnot avec les soldats de l'an II, de celles de Victor Hugo avec les Misérables, de celles de Jaurès veillées par la Justice, qu'elles reposent avec leur long cortège d'ombres défigurées ». (André Malraux)