La Fédération Internationale Football Association est la principale instance footballistique mondiale. C’est elle qui contrôle et organise les décisions majeures ou encore les Coupes du Monde. La FIFA, c’est également un business très vaste. La FIFA est depuis de longues années liée à la corruption. Ainsi, il est légitime de se demander quelles critiques peut-on lui faire ? En prenant des décisions de plus en plus litigieuses, elle met en péril la pérennité du football, seulement pour s’enrichir.

Monsieur Sepp

L’homme à l’origine de toute la corruption et des décisions litigieuses prises par la FIFA n’est autre que son président : Sepp Blatter. C’est en 1998 que Sepp Blatter fut élu Président de la FIFA. Déjà à l’époque, l’instance rimait avec corruption. Certes, le prédécesseur de Blatter, Havelange, n’était pas tout net. Mais afin de garantir son élection, l’homme d’affaire Suisse aurait demandé à ce que des enveloppes avec des pots de vin soient glissées sous les portes des chambres d’hôtels des délégués des nations présentes lors de cette élection.

Encore plus surprenant, des rapports nous ont appris que Jack Warner, président de la CONCACAF et ami de Sepp Blatter avait demandé à un de ses proches de se faire passer pour le délégué d’Haïti au congrès de 1998 afin de garantir le vote en faveur de Blatter. Ce dernier résidait à Trinité et Tobago et n’était en l’occurrence pas Haïtien. Grâce à ces deux techniques de corruption, Sepp Blatter fut élu président de la FIFA, poste qu’il occupa pendant six mandats, jusqu’en 2015.

Adidas & argent

En 1982, l’ancien patron d’Adidas Horst Dassler à créé la société de marketing International Sport and Leisure. Cette société basée en Suisse s’est fortement rapprochée de la FIFA, jusqu’à verser des pots de vin à l’instance internationale afin d’obtenir l’exclusivité des droits marketing pour la Coupe du Monde. Certains haut responsable ont obtenus plusieurs millions d’euros de pot de vins par ISL. Ces pots de vin atterrissaient sur le compte de la FIFA, qui créait alors des comptes fictifs pour justifier l’arrivée de telles somme.

D’autres sociétés ont réussi à obtenir des droits de façons litigieux. Par exemple, la société de Jack Warner, Simpaul Travel est miraculeusement parvenue à obtenir les droits exclusifs pour la vente de billets de la Coupe du Monde 2006. Un moyen pour le responsable de la CONCACAF de s’enrichir personnellement par le biais de la FIFA. Déjà à l’époque, les supporters servaient à satisfaire les intérêt non pas d’une organisation mais d’un seul homme.

Pays-hôtes

Cela nous amène désormais aux récentes décisions concernant les pays hôtes des prochaines Coupe du Monde. Celles en Russie et au Qatar résultent évidemment d’un objectif purement financier et non sportif. Il ne fait aucun doute que des pots de vins ont été versés pour obtenir la prestigieuse compétition. L’organisation d’une Coupe du Monde au Qatar qui, en raison des conditions climatiques devra se jouer en décembre vient perturber les normes footballistiques européennes. Entre le déplacement des championnats et des Coupes Continentales, les trêves internationales ou encore la possibilité de déplacement des supporters du monde entier dans un pays comme le Qatar, c’est un immense problème auquel les différentes organisations vont devoir s’afférer d’ici peu de temps.

Crédit : Gulf Elit

Toutefois, si l’on blâme la suisse et Sepp Blatter, la France n’est pas non plus innocente face à tout cela. En effet, s’il était sans aucun doute l’un des meilleurs footballeurs de sa génération, Michel Platini est probablement l’un des plus médiocre haut responsable de la FIFA. En juin dernier, l’ancien international français a affirmé qu’une « petite magouille » avait été réalisée lors de la Coupe du Monde 98. Cette magouille devait faire en sorte que la France et le Brésil ne puisse pas s’affronter avant la finale.

Critiquables et critiqués

Sepp Blatter et Michel Platini ont récemment été suspendus de toute fonction liée au football. Cela est dû à leur différentes inculpations dans les affaires de corruption auquel la FIFA fait face depuis plusieurs décennies. Jack Warner fut arrêté en même temps que Sepp Blatter en 2015. Il sorti de prison après avoir payé une caution de quatre cent milles euros. Il est (à notre plus grand bonheur) banni à vie de toute activité en liaison avec le football.

Ainsi, les critiques que l’on peut faire à la FIFA sont nombreuses. La plus importantes de toutes pour nous, fan de football, c’est celle de dénaturer le football. Notre sport, notre passion, pour certains notre échappatoire, que l’on voit peu à peu sombrer pour faire toujours plus de profit et pour y voir toujours plus de corruption. Le football populaire à désormais laissé place au foot business, et plus rien ne sera jamais comme avant.

A propos Rijsel 8 Articles
"Le football est un jeu simple, mais il est extrêmement difficile de jouer simplement."