Dans ce nouvel épisode de La Chasse Aux Pépites, nous nous intéresserons au talent de Victor Dávila, l’attaquant polyvalent chilien du Club Necaxa.

Partir

Victor Dávila est né le 4 novembre 1997 à Iquique, au Chili. Il commence le football et très vite son talent va lui permettre de se faire repérer. C’est à l’âge de douze ans que le club de Huachipato attire dans son académie le jeune Iquiqueño. Alors qu’il est encore tout jeune, le chilien quitte sa famille (2259 km séparent Iquique et Huachipato). Cette séparation va marquer le jeune attaquant, qui va malgré tout le talent qu’on lui prête se faire remarquer par son comportement « rebelle ». Malgré les réprimandes et les nombreuses sanctions disciplinaires, le jeune joueur offensif va poursuivre sa formation et continuer d’impressionner ses formateurs.

Le 1er juin 2014, lors d’un match de Coupe de Chili opposant Huachipato à Temuco, alors qu’il n’est âgé que de seize ans, il va connaître ses premières minutes professionnelles. Ses prestations intéressantes en club vont lui permettre de lui ouvrir la sélection U20 du Chili pour participer au Sudamericano U20 2017 en Équateur. En 2017, il décide de quitter son club formateur pour connaître sa première aventure hors du Chili. Victor Dávila rejoint alors le Club Necaxa, au Mexique, le 17 mai 2017. Après une première année de transition, « la Joya » est désormais installé comme joueur-clé du Club Necaxa. Aujourd’hui, le jeune attaquant, assagi par son aventure à l’étranger et aux portes de la sélection nationale du Chili, est une des grandes promesses d’avenir du football sud-américain.

La fiche d’identité de Victor Dávila

Club : Club Necaxa
Âge : 20 ans (né le 4 novembre 1997)
Physique : 173 cm – 68 kg
Poste (secondaires) : Attaquant de soutien (ailier droit, ailier gauche, numéro neuf)
Pied fort : Gauche
Points forts : Technique, qualité de frappe, vitesse, finition, vision du jeu
Points à améliorer : Jeu aérien, physique

A la recherche de maturité

Au sein de l’académie de Huachipato, Victor Dávila est reconnu pour son talent. L’un de ses formateurs, Alejandro Padilla, le décrit comme « un crack avec un bon pied gauche, une bonne qualité de frappe, une bonne vision de jeu et une capacité à marquer ». D’un point de vue sportif, on vante tout le talent du gaucher. On le dit capable de faire des merveilles. Mais en revanche, au niveau de la discipline, le jeune attaquant laisse à désirer. Contestant les remarques de ses formateurs et parfois un peu dilettante, il laisse planer un doute sur sa capacité à vraiment passer le cap du haut niveau.

Malgré ses écarts de conduite, Victor Dávila va être intégré très jeune au sein de l’effectif de Huachipato. C’est à l’âge de seize ans et huit mois qu’il effectue ses débuts, en participant à dix-sept minutes de jeu en Coupe de Chili contre Temuco. Au cours de cette saison 2014-2015, le jeune attaquant va surtout jouer en Coupe du Chili. Durant la compétition, il joue trois rencontres, cumulant 56 minutes de jeu. Il fera ses débuts en championnat le 24 novembre 2014 contre l’Union Espanola, son seul match de la saison en championnat.

S’imposer

Lors de la saison 2015-2016, il va gagner de plus en plus de temps jeu. Cela non seulement en Coupe de Chili, mais aussi en championnat. Participant à dix-sept rencontres dont dix comme titulaires (819 minutes de jeu), cela sera au cours de cette saison qu’il marquera ses premiers buts avec son club formateur. En effet, Victor Dávila marque deux buts en Coupe de Chili.

La saison 2016-2017 va être particulière pour Víctor Dávila, alors dans une phase d’ascension avec son club. Il joue de plus en plus, ce qui va lui permettre de se voire ouvrir les portes de la sélection nationale U20 pour participer au Sudamericano en Équateur. Mais la saison de l’attaquant va se trouver perturbée par une histoire de prolongation de contrat – à cause d’un contrat prenant fin en mai 2017). Ne trouvant pas d’accord avec son club formateur ,Victor Dávila semble intéressé par le challenge que lui propose le Club Necaxa en Liga MX.

Cette décision est très mal perçue par la direction du club. Marcelo Pesce, l’un des dirigeant de Huachipato déclare : « C’est nous qui avons accompagné le garçon dans son processus de formation. Ça n’a pas été facile, parce que Dávila ne se comportait pas bien. Nous lui avons pardonné toutes ses erreurs, on l’a entraîné, on l’a aidé à terminer ses études. […] Après le Sudamericano U20, on a essayé de le prolonger. Nous lui avons fait des offres, mais influencé par ses agents il a refusé et va s’en aller au Mexique, au Club Necaxa, et ne va plus jouer ».

Le club de Huachipato recevra une compensation liée à la formation à hauteur de deux-cent-mille dollars. Une somme peu élevée après avoir investi autant sur un jeune joueur. D’où la rancœur exprimée par l’équipe dirigeante. Malgré tout, au cours de cette saison, il participe à vingt rencontres dont six comme titulaires. Il marque même son premier but en championnat. C’est donc à dix-neuf ans que la « joya » va connaître sa première aventure à l’étranger.

Adaptation

Pour son adaptation, le jeune Chilien a pu compter sur ses compatriotes Matías Fernández, Pedro Campos, Luis Gallegos et Marcelo Allende. C’est surtout Matias Fernandez qui va jouer un rôle important, comme l’a indiqué Victor Dávila dans une interview en février 2018 : « Nous avons beaucoup de choses en commun, l’une d’elle est la parole de Dieu. Nous avons l’habitude de passer des après-midis en famille et je pense que c’est pour cela qu’on a une certaine affinité sur le terrain. » Cette relation « père-fils » lui a permis de mieux s’intégrer dans sa nouvelle équipe mais aussi dans sa nouvelle vie.

Depuis son arrivé au Mexique la « joya » semble avoir passé un cap d’un point de vue mental. Plus mature, Dávila semble avoir appris de ses erreurs passées, et a compris que son comportement était en inadéquation avec ses ambitions du haut niveau.Avant de débuter avec l’équipe première, il va d’abord passer dans les catégories jeune. Mais l’aventure de Victor Dávila avec le Club Necaxa arrive rapidement. Elle débute le 1er août 2017 contre les Mineros Zacatecas en Coupe du Mexique. Pour sa première saison mexicaine, il va vite s’acclimater et monter en puissance au fur et à mesure de la saison.

Lors de cet exercice 2017-2018, il participe à vingt-six rencontres dont vingt-deux comme titulaires (1612 minutes de jeu). Surtout, Victor Dávila inscrit sept buts et réalise deux passes décisives. Sa très bonne saison lui permet de vite s’attirer la sympathie d’un des joueurs historiques du club, Alex Aguinaga : « Le chilien a un très bon pied gauche et une bonne frappe de loin. De plus, il sait très bien se déplacer sur tout le front de l’attaque (…) C’est un grand faux 9. »

Explosion

Reinaldo Rueda, le sélectionneur du Chili, ne va pas rester insensible à la bonne saison de Víctor Dávila. En effet, le 17 mai 2018, il convoque le jeune chilien dans la liste de 27 joueurs pour participer aux rencontres amicales contre la Roumanie, la Serbie et la Pologne. Cela sera une première convocation d’observation, puisqu’il ne jouera pas le moindre match. Après une saison aussi prometteuse, le Club Necaxa décide de prolonger le jeune chilien jusqu’en 2021 et d’augmenter sa clause à quinze millions d’euros afin de s’assurer une bonne plus-value en cas de vente.

Víctor Dávila débute la saison 2018/2019 avec un nouveau statut qu’il a parfaitement assumé. Cette saison, il a participé à neuf matchs, a marqué six buts et réalisé deux passes décisives. En participant à huit des douze buts inscrits de son équipe, Víctor Dávila est le joueur offensif indispensable de cette nouvelle saison. Cette saison est pour lui la saison de la confirmation. Il va avoir pour but de continuer à réaliser de bonnes performances afin de se faire une place régulière au sein de la sélection chilienne.

Quel avenir ?

Depuis son arrivée au Mexique, Victor Dávila a connu une ascension rapide, passant de jeune espoir étranger à élément clé de l’équipe première. D’un point de vue personnel, les choses sont claires : son passage au Mexique est une étape pour lui permettre de s’ouvrir les portes du vieux continent : « C’est une ligue intense, très bonne, qui peut me faire franchir un palier et m’ouvrir les portes de l’Europe », a-t-il même déclaré.

A bientôt vingt-et-un ans, la carrière de Víctor Dávila semble prendre un tournant positif qu’il va devoir gérer. S’il venait à confirmer lors de cette nouvelle saison, alors il y a de grande chance de voir quelques écuries européennes s’intéresser au talent offensif Chilien.

Pour une première aventure en Europe, il pourrait être judicieux pour Víctor Dávila de rejoindre des équipes évoluant dans des championnats de « transition », tels que le championnat portugais ou encore hollandais, afin de s’acclimater au football européen. Des équipes comme l’Ajax, le PSV, le Benfica ou bien même le FC Porto peuvent être des destinations idéales pour un jeune joueur cherchant une première aventure européenne.

Style de Jeu

Victor Dávila est un joueur offensif polyvalent capable de jouer comme ailier. Il se montre toutefois plus à l’aise dans l’axen dans une position de faux neuf qui lui offre une plus grande liberté. Bien qu’il ait un petit gabarit, il possède des appuis solides lui permettant de résister aux charges adverses. Il se sert de cette qualité pour se retourner et accélérer, laissant bien souvent ses adversaires sur place. Grâce à son centre de gravité bas, Victor Dávila peut modifier le rythme de ses courses balle au pied, ce qui lui permet de déstabiliser le joueur au marquage.

Son principal défaut est la recherche constante de son pied gauche, ce qui peut faciliter la tâche des défenseurs lorsqu’ils ont affaire à lui. C’est un joueur qui a une très bonne lecture de jeu, ce qui lui permet d’anticiper et de bien se positionner pour récupérer les erreurs de relances adverses. Ainsi, il peut vite se projeter vers l’avant. Entre son pied gauche et sa qualité de déplacement, il arrive à trouver les meilleures positions de frappe.

Il peut faire la différence aussi bien de près que de loin, cette qualité « d’artilleur » lui permet aujourd’hui d’être l’un des meilleurs buteurs de la Liga MX. Il met bien souvent à disposition de son équipe sa qualité de créateur. En effet, grâce à sa bonne vision du jeu, il arrive à ajuster des passes précises permettant à ses coéquipiers de se trouver dans une position préférentielle pour créer le danger.

Titulaire ou remplaçant ?

Victor Dávila possède une palette offensive qui le rend très complet sur le front de l’attaque et en fait à juste titre l’un des éléments offensifs les plus intéressant à suivre au Mexique. Bien qu’il ait commencé sa carrière très jeune, Victor Dávila avait connu à ses débuts à Huachipato un rôle de rotation. C’est en arrivant au Mexique au Club Necaxa qu’il va , par ses prestations de qualité, se faire une place dans le onze de départ et s’affirmer comme un élément important de l’équipe. Le jeune attaquant a su trouver la régularité qu’il fallait lors de cette première saison. Toutefois, la saison 2018/2019 va être importante pour Dávila, qui va devoir confirmer tout l’espoir placé en lui après sa première saison prometteuse.

Víctor Dávila est un joueur de caractère, ce qui est quelque chose de positif quand on parle de haut niveau. Cependant, vu le passif du jeune chilien, il est important pour lui de garder les pieds sur terre et de ne pas retomber dans ses travers de jeunesse… car bien que le talent soit important dans une carrière d’un footballeur, le comportement l’est tout autant.

A propos Mycki 17 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.