Didier Deschamps : « Une grosse satisfaction »

Didier Deschamps
Didier Deschamps

Après l’importante victoire 4-0 face aux Pays-Bas, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a répondu aux journalistes en conférence de presse.

«Ce match s’est-il passé comme dans un rêve?
Pas un rêve, mais il s’est bien passé. C’est une péripétie, mais malgré tout ce qu’on avait fait de très bien, on peut se retrouver à 1-1, ça n’a pas été le cas, on a enchaîné trois buts derrière. On a maîtrisé notre sujet. En première mi-temps, on a fait tout ce qu’il fallait. Le seul bémol, c’est qu’avec toutes ces situations et occasions, on aurait dû prendre un écart plus important à la mi-temps. L’exclusion de Strootman leur a compliqué la tâche. On est resté sur le même tempo, avec une bonne agressivité et de l’intensité. On les a obligés à faire ce qu’ils n’aiment pas, c’est-à-dire défendre. Au delà des quatre buts, on a eu d’autres occasions. C’est une grosse satisfaction de voir une équipe de France collectivement aussi bien.

Avez-vous fait le plus dur pour la qualification?
On est mieux après ce match qu’avant, mais il reste neuf points. Cette victoire était très importante, et avec la victoire de la Bulgarie contre la Suède, elle devient meilleure parce qu’elle nous place en position idéale. Dans trois jours, il y a trois points qui se présentent à nous, qui seront aussi importants. Ce n’est que le Luxembourg, mais ça n’avait pas été simple là-bas et il a battu ce (jeudi) soir le Belarus.

Il y a eu le doublé de Lemar et le but de Mbappé…
Oui, ce sont des joueurs offensifs, mais il y a eu aussi le but d’Antoine Griezmann quand même, c’est bien pour lui aussi, et il a fait marquer. C’est bien que les joueurs offensifs marquent. Il y a eu beaucoup de complicité dans les déplacements, le jeu au sol rapide. L’animation offensive a été très performante ce soir, ceux qui sont entrés sont restés sur le même tempo.

Pourquoi y a-t-il eu une telle différence entre les équipes dans tous les domaines ?
C’est la vérité de ce match : nous, nous étions certainement très bien, et les Pays-Bas en difficulté. L’objectif avec mon équipe de départ était de mettre pression et intensité et les obliger à défendre. Les Pays-Bas sont performants quand ils ont le ballon, et ils l’ont eu très peu, on a obligé leurs joueurs offensifs à défendre continuellement. C’est une lourde défaite des Pays-Bas, mais vu les résultats, ils sont toujours dans la course: s’ils gagnent les trois derniers matches, la porte de la Coupe du monde peut aussi s’ouvrir.

Avez-vous le souvenir d’une équipe de France aussi riche offensivement ?
La France a toujours eu de très grands joueurs offensifs. Ne commencez pas à me les comparer à d’autres qui ont joué sept, huit, dix ans et qui ont gagné des titres. Il y a beaucoup de qualité, mais le niveau international demande beaucoup d’exigences, et demande confirmation. Je ne vais pas me plaindre de cette abondance. Ce qui nous a permis d’être performant défensivement, c’est aussi nos attaquants Griezmann et Giroud, qui ont permis à l’équipe de rester bien compacte. On a de jeunes joueurs, qui ont beaucoup d’ambitions. Il y aura peut-être des périodes plus difficiles. Il y avait le retour de Kingsley Coman, il a fait voir beaucoup de bonnes choses.

Etes-vous satisfait de l’association Kanté-Pogba ?
Ils ont été performants tous les deux. Je n’oublie pas qu’aux Pays-Bas on avait une doublette Pogba-Matuidi très performante aussi. Kanté est performant, s’associe bien avec Paul, dans un registre différent. Au milieu aussi j’ai beaucoup de monde, je ne peux pas tous les faire jouer. Cette paire a bien fonctionné, avec la paire derrière de la charnière centrale aussi.»

Propos de Didier Deschamps relayés par L’Equipe
A propos Ohpack 389 Articles

Supporter lyonnais malgré la distance et suiveur de l’actu foot pour demivolee.com.