Ces derniers temps, Ndombélé a fait beaucoup de bruit dans le Rhône, dans un village de 3000 habitants allemands et chez les picards (pas les magasins de surgelé). Mais qui est ce jeune milieu de 22 ans?

Ses débuts dans le monde pro

Tanguy Ndombélé quitte le centre de formation de l’EA Guingamp en 2014 après 3 années passées dans le Morbihan pour rejoindre un autre centre, celui de l’Amiens SC. Le natif de Longjumeau, ville proche de Paris, s’imposera vite dans le club picard. Il est d’abord élu meilleur joueur du centre de formation durant la saison 2015-2016, cela montre à quel point ce jeune Tanguy est performant ou que le centre de formation d’Amiens est de faible qualité, on peut pas tous être au niveau de l’OL…

La saison d’après est celle de la révélation, il apparaîtra 30 fois en L2, dont 21 fois en tant que titulaire. 35 matchs en tout sur l’exercice précédent. Ce joueur est avant tout un joueur propre, il prit seulement 3 jaunes et un carton rouge. Pour ce couteau suisse capable d’évoluer relayeur, milieu défensif et latéral droit et gauche (mais c’est Coco Tolisso ?), ce sont des stats plutôt faibles. Rarement buteur, seulement 2 buts la saison dernière, ce qui correspond à un but toutes les 950 minutes, il est capable de donner de bons ballons avec 7 passes décisives.

Des progrès à faire…

Malgré sa polyvalence, de bonnes qualités techniques et sa capacité à se projeter vers l’avant, il a d’abord fallu qu’il progresse dans le domaine défensif. Car utilisé dans un rôle de relayeur ou défensif, il ne “grattait” pas assez de ballons, ce qu’il avouait en février 2017 : « Je dois progresser défensivement. Il faut que je récupère plus de ballons, il est nécessaire de mettre plus d’énergie défensivement. » Ce dont son entraîneur ne contredit pas : “il commence à comprendre qu’il arrive à un niveau où il doit travailler pour prendre du volume de jeu. Je pense notamment aux courses défensives mais je trouve qu’il a déjà progressé dans l’aspect défensif du rôle de milieu, notamment dans l’aspect du duel”. Domaine dans lequel il a progressé car en L1, sur ses 3 matchs, il a gagné 59,6% de ses duels. Un point où s’est améliorée la petite licorne.

Son jeu de passe cette saison à Amiens fut moyen. 78% de passes réussies, peut faire mieux ! Mais on ne s’en plaindra pas car il a joué 3 matchs en Ligue 1 Conforama et contre des gros (Paris SG, AS Saint-Etienne et OGC Nice). Secteur qu’il pourra améliorer contre des adversaires plus faibles. Appelé en Equipe de France espoir pour remplacer Maxime Lopez, il affirme un statut d’un des meilleurs jeunes français a ce poste qui fut courtisé par d’autres clubs comme l’ASSE et qui intéressait discrètement le Borussia Dortmund. Et lorsque Dortmund s’intéresse à un jeune, il se trompe rarement…

[yop_poll id=”41″]

A propos Aloïs 299 Articles
Rien n'a changé pour le mieux. Branleur au maximal, toujours sourire amical