Mercato : Ferland Mendy, roi de la com’

Ferland Mendy
Ferland Mendy

Alors que le mercato français ouvre demain, un sujet est sur toutes les lèvres en Ligue 1. Il s’agit du jeune latéral gauche du Havre, Ferland Mendy. Retour sur la saison et les rumeurs autours du joueur havrais.

Benjamin + Ferland Mendy

Heureusement pour Ferland Mendy, il a grandi dans le même club que Benjamin Mendy, et non pas que Bernard. De quoi partir sur un bon patrimoine footballistique pour le latéral gauche qui impressionne les recruteurs à la recherche de pépites.

Celui qui est né le 8 juin 1995 est en effet auteur d’une excellente saison. 3104 minutes de jeu et 35 matchs à la clé, ce n’est pas mal pour une première saison en tant que titulaire. Surtout quand ces statistiques sont agrémentées de quatre offrandes et de deux réalisations. Joueur puissant dans son couloir, doté d’une patte gauche soyeuse, il a fait mal cette saison à nombre d’ailiers obligés de revenir défendre.

Surtout, sa sérénité défensive impressionne. Certes, il a écopé de huit cartons jaunes. Mais cela peut d’avantage être imputé à sa fougue défensive qu’à son retard dans le jeu. Avec une bonne culture tactique, il n’est pas trop mis à mal dans le jeu physique de la Domino’s Ligue 2. D’ailleurs, il n’a pas eu beaucoup de pépins physiques cette saison.

Offensif, pas mauvais défensivement, Ferland Mendy a tout du latéral moderne. Surtout, sa jeunesse permet nombre de clubs de s’intéresser à lui. Inconnu il y a encore six mois, Ferland affole les rumeurs mercatos.

Le mercato de Ferland

Ferland Mendy a l’embarras du choix. De nombreux clubs, français et étrangers, sont sur le jeune arrière latéral. Parmi les pistes les plus souvent citées, il y a Lyon et Bordeaux. Mais il ne faut pas négliger non plus le LOSC de Marcelo Bielsa. Car le Loco a montré déjà à Marseille qu’il était capable de faire d’un jeune Mendy du Havre un joueur de très haut niveau, et de transformer son style de jeu.

Marseille, aussi, a pu manifester son intérêt. Même si l’OM semble se tourner vers des joueurs d’expérience, cette phrase de Benjamin Mendy prend désormais tout son sens : « Ferland Mendy est mon remplaçant idéal. » Si le latéral international avait prononcé ceci à son départ du Havre, cela peut aussi marcher pour Marseille. Et pourquoi pas pour Monaco, qui pourrait perdre Benjamin.

Le meilleur latéral gauche de Ligue 2 a l’embarras du choix. D’ailleurs, il aurait récemment visité les installations d’un club étranger, sans que le nom de celui-ci n’ait été dévoilé. Mais le dossier s’est compliqué pour les acheteurs. En effet, Ferland Mendy est au coeur d’un imbroglio juridique. En effet, pour cause de signatures de pré-contrat avec ses anciens agents, celui qui est désormais lié à un avocat est en pleine bataille judiciaire. Nul doute cependant que Mendy ne s’éternisera pas au Stade Océane du Havre.

A propos NSOL 299 Articles
"La première liberté de la presse, c'est de n'être pas un métier" - Karl Marx, 1842.