Bouhazama : « On a bien réussi à intégrer Pépé »

SCO d'Angers
SCO d'Angers

Le directeur du centre de formation du SCO d’Angers, Abdel Bouhazama, était interviewé par le site officiel du club de l’Ouest. Retrouvons les propos d’Abdel Bouhazama.

Abdel Bouhazama, quel bilan fait le Directeur du Centre de Formation que vous êtes après cette quatrième année de travail ?
« Je dirais qu’on est dans la continuité de notre progression depuis l’ouverture du centre de formation en 2013. On essaye de suivre un peu le rythme de nos pros… Ils étaient en Ligue 2 lorsqu’on a débuté… Quand on voit aujourd’hui le parcours exceptionnel de l’équipe une, on se dit qu’on doit s’adapter à une exigence plus haute. Ce qui est bien pour nous d’ailleurs ! Le projet de départ avait été fixé sur 5 ans. L’objectif premier était d’intégrer nos meilleurs jeunes dans l’effectif de Stéphane Moulin, on a réussi à le faire avec Nicolas Pépé et on continue de travailler pour réussir à, de nouveau alimenter, les pros. »

Et sur le plan sportif, comment jugez-vous la saison de vos troupes ?
« Avec la CFA 2, on a quelque peu déshabillé l’équipe U19 qui a dû jouer avec des éléments très jeunes, ce qui explique un peu les résultats un peu plus difficiles mais il s’agissait d’un choix en accord avec notre politique dans toutes la catégories. L’objectif est d’accélérer la formation. Et malgré cette saison un peu plus en dent de scie des U19, on voit que la réserve et les U17 ont eu des résultats intéressants. Globalement, je suis assez satisfait parce qu’on avance bien, toujours avec cette humilité qui nous définit. »

Comment vous êtes-vous adapté à la nomination de Patrice Sauvaget chez les pros ?

« Il fallait le faire pour le bien du club et de l’effectif professionnel. Notre Président Saïd Chabane et notre Manager Général Olivier Pickeu ont donc décidé d’intégrer Patrice Sauvaget au staff pro et chaque entraîneur est monté dans la catégorie supérieure chez les jeunes. Ça a été intéressant pour nous de voir autre chose, d’avoir un autre regard sur nos joueurs même si on l’avait déjà grâce au travail d’échange au quotidien entre les différents coachs. Et c’est une forme de reconnaissance de la compétence qu’on a en interne à la formation. »

Quelles ont été les motifs de satisfaction cette saison ?
« Sur le plan collectif, je trouve que nos principes de jeu sont bien respectés dans chaque équipe, que ce soit sur le plan offensif ou défensif. Il y a une identité de jeu et mes coachs tirent la quintessence de leurs joueurs. Sur un plan individuel, il y a eu des confirmations, des belles surprises, dont je tairai les noms parce que je dis souvent la star à la formation c’est l’équipe et cela correspond à nos valeurs d’humilité et  de travail… Je tais les noms mais chacun sait, grâce aux entretiens individuels, ce qu’on attend d’eux pour la suite. »

Quels sont les points sur lesquels vous continuez à travailler ?
« On sait que le recrutement a une part importante dans un projet de formation. Axel Lablatinière et Yohann Eudeline font un vrai travail de fond de ce côté-là et il faut continuer dans ce sens pour être en mesure de lutter face aux gros centres de l’Ouest avec nos armes et notre philosophie. L’autre point, qui doit valider le projet de formation, c’est de faire jouer des équipes en équipe première. On a eu Nicolas Pépé mais travaille pour réussir à en intégrer d’autres ! »

Abdel Bouhazama, pour terminer, vous avez eu quelques sollicitations de la part des équipes de France jeunes… Qu’est-ce que cela représente ?
« On a eu deux garçons appelés en sélection U16 et des pré-sélections. Les entraîneurs nationaux nous regardent maintenant. Grâce à l’équipe première notamment et à l’éclosion de Nicolas Pépé. Aujourd’hui le club progresse. On n’est plus le petit club. On commence à montrer de belles choses. Quand on voit les résultats de nos équipes jeunes, ça interpelle. Ces convocations sont de bonnes expériences à prendre en termes d’apprentissage pour les jeunes, ça peut être aussi un accélérateur. Même si on n’oublie pas que ce n’est pas non plus un gage de réussite pour passer professionnel. C’est bien, mais ce qui nous importe le plus, c’est d’arriver à les faire atteindre l’équipe première du SCO. »

Propos d’A. Bouhazama via SCO Angers
A propos NSOL 402 Articles
“La liberté d'écrire et de parler impunément marque soit l'extrême bonté du prince, soit le profond esclavage du peuple : on ne permet de dire qu'à celui qui ne peut rien.” (Diderot)
  • Jensairien le Gone

    Angers rpz,la plus grande réussite d’Abdel Bouhazama est Sofiane Boufal bien sûr !