Deschamps : « Kylian a eu un petit souci »

Equipe de France
Équipe de France

Didier Deschamps était en conférence de presse via L’Equipe. Il est prêt à prendre des décisions.

Qu’attendez-vous de ce match face au Paraguay ?
L’objectif, c’est de préparer le rendez-vous du 9 juin (contre la Suède, en qualifications pour la Coupe du monde 2018). Être très bon demain (vendredi) ne nous assurera pas un très bon résultat en Suède. Mais dans les intentions, dans l’état d’esprit, on doit déjà être dans la compétition. Il faut se mettre dans les meilleures conditions.

Depuis 2011, l’équipe de France peine les années impaires au mois de juin. Cela vous inquiète-t-il ?
On ne va pas transpirer, ce qui est passé est passé. En 2013 et 2015, il s’agissait de deux matches amicaux qui arrivaient en fin de saison. Là, c’est un match de qualification. Il n’est pas capital mais il est important pour nous comme pour les Suédois. Ils sont juste derrière nous au classement, et le match aller n’avait pas été simple…

Dans quelle mesure ce match amical face au Paraguay peut-il préparer vos joueurs ?
Ce n’est pas le même profil que les Suédois mais on est hors date Fifa, on fait ce qu’on peut… C’est une équipe qui n’est pas facile à jouer, qui défend très bien même si mon homologue a emmené avec lui beaucoup de jeunes. Dans l’agressivité et les duels, on va avoir de l’adversité. C’est bien d’avoir un vrai match de préparation.

Avez-vous déjà en tête l’équipe qui débutera à Stockholm ?
Je l’ai en tête, oui. Après, il peut y avoir quelque(s) hésitation(s), ça se joue à peu des fois. J’aurai des informations supplémentaires demain (vendredi). Après, est-ce que l’équipe qui débutera demain sera la même qu’en Suède ? Non mais ça ne sera certainement pas loin. Je vais répartir les temps de jeu avec la possibilité de faire six changements.

Les vingt-cinq joueurs présents à Rennes sont-ils tous disponibles ?
Non, Kylian a eu un petit souci hier (mercredi). Rien de méchant mais il a eu une petite gêne à une cuisse et il ne va pas s’entraîner aujourd’hui. On verra demain (vendredi) mais je ne prendrai pas de risque.

Un mot sur l’équipe de France U20 éliminée de la Coupe du monde par l’Italie. Regrettez-vous de ne pas avoir laissé Mbappé à sa disposition ?
Il aurait pu y en avoir d’autres aussi, notamment Dembélé. La priorité, c’est les A. Après, si le contexte avait été différent avec deux matches amicaux, peut-être que… et encore. S’ils sont là, c’est que je compte sur eux et qu’on a un match décisif.

A propos NSOL 408 Articles
“La liberté d'écrire et de parler impunément marque soit l'extrême bonté du prince, soit le profond esclavage du peuple : on ne permet de dire qu'à celui qui ne peut rien.” (Diderot)