Matuidi : “Félicitations à Angers”

Blaise Matuidi
Blaise Matuidi

Blaise Matuidi s’est déclaré heureux après la victoire du PSG face au SCO Angers. Retrouvons ses propos.

«Cela a été dur, mais au finale vous avez votre victoire ?
Tous les matches sont difficiles. Félicitations à Angers qui a fait un très beau parcours. Jusqu’au bout, ils y ont cru. Ils ont joué avec leurs valeurs, ça a été difficile pour nous. A l’arrivée, on gagne, c’est ce qu’on voulait. On a trois trophées cette année (les deux coupes nationales et le Trophée des champions), alors que cela a été une saison compliquée. Il faut savourer.

Certes, il y a trois trophées, mais n’y-a-t-il pas une petite frustration ?
Bien sûr ! Bien sûr qu’on aurait aimé gagner le championnat, aller plus loin en Ligue des champions. Maintenant, on remporte la 100e édition de la Coupe de France, c’est la onzième victoire du club dans cette compétition. On voulait écrire une nouvelle histoire. On sait que ce n’est pas fabuleux non plus mais c’est un trophée de plus. Cela fait six ans que je suis là, ça fait beaucoup de trophées pour le PSG depuis cinq ans. On a tendance à cracher sur le Paris Saint-Germain. Le PSG, depuis cinq ans, gagne minimum deux trophées par saison, c’est beau.

Est-ce la saison la plus éprouvante depuis votre arrivée au PSG ?
Non, je ne dirais pas la plus éprouvante. Celle avec le plus de frustration. Quand on sort de deux saisons où on a gagné quatre titres, finir une saison avec trois titres, ça fait un peu bizarre. On va se satisfaire de ces trois titres. On aurait pu se retrouver avec zéro. L’objectif principal, c’était le championnat, on n’a pas réussi. Cette finale de Coupe de France était important, cette compétition est tellement belle.

 Serez-vous au PSG la saison prochaine ?

Je n’ai aucune assurance aujourd’hui. J’ai un contrat qui court jusqu’en 2018. La balle n’est pas simplement dans mon camp. Si, on va dire que oui, car le club m’a quand même fait une proposition. Après, il faut peser le pour et le contre. Je suis quand même bien ici. Je ne sais pas ce que le club pense honnêtement. Il y a la Coupe du monde, j’y pense fortement. C’est une décision difficile, mais qui devra être prise. Aujourd’hui, je suis Parisien. Je suis bien à Paris quand même, ma famille est bien à Paris.

Si Paris vous montre de l’amour, vous aurez envie de rester. C’est ce que vous nous dites ?

C’est dur. Je suis bien à Paris. Je suis bien à Paris (il le répète trois fois). Savourons ce qu’on a fait.

 Le fait que le président ait confirmé Unai Emery à 200 % pour la saison prochaine, ça vous incite à rester ?

S’il tient cette parole…. il va la tenir. Le président est un homme de parole. Il a toujours tenu ses promesses. (Il réfléchit) Je n’aime pas trop parler. Je préfère m’exprimer sur le terrain. Je vais me concentrer sur l’équipe de France. Le coach Deschamps était là, j’espère qu’il a été content de mon match.»

Via L’Equipe.fr
A propos NSOL 436 Articles
"Vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné." (Arthur Rimbaud, Prologue d'Une Saison en Enfer, 1873)