Joueur de Boulogne il y a même pas 4 ans, N’golo Kanté est aujourd’hui l’un des meilleurs milieux de la planète. Capable de récupérer autant de cuirs que les ramasseurs de balle du Stamford Bridge, son style de jeu rare fait de lui l’un des chouchous de cette arène. Étude, tout en statistiques, du Kirikou du football anglais.

Le titre de cet article n’a rien d’un placement de produit, mais le franco-malien est bien en train de lessiver les milieux de la « best league in da world ». 1,69 mètre ce n’est rien sur un terrain de football, et pourtant…le gars est de partout, et les statistiques ne mentent pas : 100% des équipes anglaises ayant Kanté sous contrat remportent le championnat. Un mec compliqué à jouer, mais simple dans la vie, lui qui roule en Mini Cooper depuis son arrivée en Angleterre. J’en ai un peu sur le bord des lèvres, finis donc de parler. Regardons les chiffres.

Un but, aucune passe décisive et peu de passes clés. Bref. Peu (pas) décisif lorsqu’il s’agit de marquer, le numéro 7 des Blues ne se démarque pas si on se réfère à ces stats : rien de plus logique, étant donné le placement du joueur dans l’aire de jeu ainsi que son style. On se passera donc pas un temps énorme sur ce coté, cela n’étant pas forcément utile.

Rentrons dans les stats qui mettent en valeur cette pépite. En terme de temps de jeu, il est celui qui joue le plus dans le milieu londonien…une performance assez incroyable pour une recrue qui aura su s’intégrer d’une rapidité folle.

Roi de la récup’

Gérer un tacle, c’est quelque chose de compliquer (demandez à Jordan Ferri). Mais si il y a bien un domaine dans lequel notre petit milieu excelle, c’est bien celui-la. Avec une moyenne de 3,7 tacles par match (94 cette saison), il possède le second meilleur total de son championnat, dans une équipe qui prend près de 55% de possession. Plus facile pour Antonio Conte… »attaquez les gars, au pire y’a N’golo ! ». Un classement globalement dominé par les sentinelles en Europe, poste peu occupé par le français qui travaille un peu plus au dans le milieu, soutenu par son compère Nemanja Matic.

En terme d’interceptions, il montre une autre qualité : la vision du jeu. Une chose loin d’être aisée dans un championnat qui se caractérise par un jeu rapide et très poussé vers l’offensif (on ne vous expliquera pas la PL). Dans ce domaine, ses 2,4 unités font de lui le 4e meilleur bandit d’Angleterre (en enlevant les défenseurs sinon c’est de la triche). En nombre brut, il a récupéré 208 ballons au total (3e au classement, tous postes confondus).

Des stats qui prennent encore plus d’ampleur si on regarde son temps de jeu. 27 matchs joués (milieu le plus utilisé du club) dans une intensité folle. Eden Hazard, son équipier de Chelsea, déclaré même sur la chaîne du club : « Quand je suis sur le terrain, parfois, je le vois en double ! Un à gauche, un à droite ! J’ai l’impression de jouer avec des jumeaux.  »

La passe avant tout

Si il y a bien un domaine dans lequel le joueur a progressé cette saison, c’est dans sa capacité à manier la balle au milieu. Parce que Kanté n’est pas qu’un chien de garde, il joue aussi un rôle de dépositaire du jeu. Une polyvalence dans les statistiques qui lui donne une dimension encore plus grande.

Avec 62 passes réussies par match, l’ancien caennais a clairement franchi un cap avec l’arrivée d’Antonio Conte. 4e meilleur joueur de Premier League dans ce secteur (1664 en tout, et sans pression), c’est toute l’équipe qui se régale et notamment Moses et Alonso, occupants des cotés dans le 3-4-3 des Blues. Un jeu qui permet également à des joueurs comme Hazard ou Matic de se lâcher offensivement, eux qui réalisent une bien belle saison individuellement. D’autant plus que le taux de déchets du mec est aussi lourd que son poids : 88,3% de ses transmissions sont justes.

Pourra-t-on se passer de ce joueur en Équipe de France dans le futur ? Difficile de dire non, même si chopper une place dans la sélection est aussi compliqué que cacher un emploi fictif à l’Élysée en ce moment. Dans tous les cas, les avis positifs sur Kanté ne manquent pas, la preuve avec l’un des plus grands milieux de l’histoire.

Franck Lampard : « Je m’attendais à voir le nouveau Makélélé, mais il est encore plus complet que lui finalement. (…) J’irais jusqu’à dire qu’il est le meilleur milieu axial au monde. (…) Il ne marque certes pas beaucoup, mais sur ce qu’il donne à l’équipe, sur la façon dont il joue, (…) je ne vois personne de meilleur à l’heure actuelle. Je le pense vraiment.  »

La vidéo YouTube qui va bien

Bon appétit.

stats via WhoScored

 

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.