Bienvenue avec nous pour suivre cette rencontre entre l’En Avant de Guingamp, club Breton, et l’Olympique Lyonnais, club auverhônalpin. Le match se déroulera à 17h (diffusé sur Canal+ Sport).

Elements de contexte

L’EAG est la dixième équipe à domicile cette saison. Les hommes d’Antoine Kombouaré ont donc un bilan honorable vu leurs moyens à domicile.
Du côté Lyonnais, notons la suspension de Corentin Tolisso, pour une faute énorme selon Yaman, à peine punissable selon NSOL, lors du derby. L’Olympique Lyonnais est la cinquième équipe à l’extérieur cette saison.

Compositions

EAG : Johnsson, Martins Pereira, Kerbrat, Sankoh, Marçal, Benezet, Didot, Diallo, Deaux, Salibur, Briand
Entraîneur : Antoine Kombouaré
OL
Entraîneur : Gérald Baticle (en l’absence de B. Génésio)

L’anecdote de NSOL

Mon anecdote se passe en 2013. L’Olympique Lyonnais a absolument besoin de points et se déplace au stade du Roudourou. Dans l’équipe, le latéral Miguel Lopes est notamment titulaire, tandis que le central Mouhamadou Naby-Sarr sur le banc. Bafétimbi Gomis est associé à Alexandre Lacazette devant. L’Olympique Lyonnais peine alors à trouver la faille. Mais l’impossible se produit. Car Bafé Gomis marque un but — pas hors-jeu — d’un subtil piqué. Et Lyon se replie alors. Les changements commencent à pleuvoir. Bisevac se blesse, et est donc remplacé par Sarr. Lyon n’a donc plus de changements. Sur un contact, Miguel Lopes se fait renverser par un guingampais. Il a alors le bas du tibia complètement fracturé. Mais sachant qu’il n’y a plus de changements, le portugais va courageusement rester sur le terrain, et se dévouera pour son club en dégageant, jambe brisée, un ballon extrêmement dangereux qui traînait devant la cage d’Anthony Lopes. C’est alors son dernier match pour le club, car sa blessure l’éloignera du terrain pendant de nombreux mois. Mais il avait de l’abnégation. Et l’on n’attend pas moins des joueurs Lyonnais ce soir, vertement critiqués par les supporters lors du match contre l’ASNL.

A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)