Le président Louis Nicollin était présent en conférence de presse avec le nouvel entraîneur du MHSc, Jean-Louis Gasset. Gasset ne sera pas seul, Ghislain Printant l’accompagnera dans cette aventure.

via allezpaillade.com

Laurent Nicollin: “Je préfère travailler avec des gens compétents et avec des gens que j’aime bien”

La nouvelle equipe du MHSC
“Je viens vous présenter le nouvel entraîneur pour les deux ans et demi à venir. Il sera accompagné de Ghislain Printant. Pascal Baills est adjoint, Teddy Richert reste l’entraîneur des gardiens, Stéphane Paganelli reste le préparateur physique.”

Le limogeage de Hantz
“Je ne regarde pas ce qu’il s’est passé en janvier. Je ne regarde que les résultats sportifs. A un moment il faut prendre des décisions, j’ai estimé après le discours de fin de rencontre à Marseille qu’il fallait en arrêter là. Je préfère travailler avec des gens compétents et avec des gens que j’aime bien. Nous sommes dans une situation où il faut des gens qui ont l’esprit pailladin. Je préfère travailler avec des gens que j’aime et me casser la gueule avec eux mais nous ne nous casserons pas la gueule.”


Jean-Louis Gasset: “Ce groupe est capable de faire de belles choses et de se dérégler”

Le défis
“J’étais à mille lieux de penser à ça parce que je n’avais pas la tête au football ni l’état physique (Jean-Louis Gasset a récemment perdu sa femme). Après avoir bien réfléchi j’ai traduit ça par un appel au secours et une mission de quatre mois pour sauver Montpellier du danger. Malgré ma fatigue et tout ce que j’ai dans la tête il faut avancer. Quand il y a quelqu’un que j’aime qui est dans le besoin je suis là.”

Le retour à la Mosson
“La Mosson était un bol d’air pour moi. Le seul moment où je prenais un peu d’oxygène, c’est quand j’allais à la Mosson, c’est mon club. L’équipe je la connais à peu près. Ce groupe est capable de faire de belles choses et de se dérégler. C’est du à sa jeunesse et son inexpérience. Quand on est à un point du relégable c’est qu’il manque quelque chose. Il manque de la régularité.Je languis le terrain de voir en direct les trois-quatre joueurs que je n’ai vu qu’en vidéo. Je veux me faire une idée par moi-même.”

Etre entraîneur principal
“Le plus difficile pour moi c’est d’être face à vous. Être numéro un ou deux. Quand le match commence j’étais un et demi avec Laurent Blanc. Le changement c’est de faire deux conférences de presse par semaine. Ce n’est pas mon kif! Vu mon état physique, le peu d’énergie que j’ai je vais le mettre sur le match. Qui mieux que Ghislain qui me connaît sur le bout des doigts avec Baills pour me seconder. Je prendrai du recul et je me concentrerai sur les matchs.”

Objectif maintien
“On va faire la mission du maintien et après on verra. Le contrat c’est une chose obligatoire. Je ne peux pas signer pour six mois. Après une fois que Montpellier sera en Ligue 1 on s’assoira fin mai et on verra.”

A propos Prince Owski 354 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli