L’attaquant du Gabon et de Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang était l’invité de « Team Duga » sur RMC mardi soir. L’ancien de jouer de l’AS Saint Etienne se livre sur quelques sujets.

Via rmc sport

Aubameyang : “Si je veux franchir un palier, est-ce qu’il ne faut pas partir ?”

Un départ de Dortmund
« C’est la question que je me pose en ce moment. C’est un moment particulier. Je suis en pleine réflexion par rapport à un départ l’été prochain. Forcément, je me sens très bien ici parce les supporters sont énormes. Ça reste un grand club. Mais je me pose la question, si je veux franchir un palier, est-ce qu’il ne faut pas partir ? Je n’ai pas de réponse. Il faut un peu de temps. J’ai 27 ans. Si je veux passer un palier, forcément, il faudra partir cet été. Est-ce que ça vaut le coup ou pas ? Il faut voir les propositions qu’il y a. On y va pour jouer. Si je ne bouge pas, ça veut dire que je vais terminer ma carrière ici, forcément. Je vais prendre le temps de réfléchir. »

Jouer en Chine
« Ce n’est pas un objectif d’aller là-bas (On a parlé d’une offre de 150 millions d’euros, avec un salaire de 41 millions par an). Surtout maintenant. Je l’exclus totalement pour l’instant. »

Aubameyang : “Paris est pour moi au-dessus en France”

Les championnats qui l’attirent
« Beaucoup de gens aimeraient me voir en Angleterre. Ce n’est pas forcément le championnat qui m’attire le plus. Mais ça pourrait le permettre de passer un palier. J’aime beaucoup le championnat espagnol. La Liga m’attire pas mal. »

Le Real Madrid
« On laisse tomber le Real. Il y a eu trop de bruit autour de ça. Et il n’y a pas que le Real dans la vie, même si ça reste un rêve. »

Le championnat de France
« Le championnat français est en pleine progression. C’est vraiment plaisant à voir. Paris est pour moi au-dessus en France. Quand ils viennent vous voir, ça peut toujours attirer. C’est la France. Je connais bien le championnat. C’est ma première langue. Forcément, ça peut attirer. Un retour ? Ça ne serait peut-être pas ma première option, mais ce n’est pas inenvisageable. »

A propos Prince Owski 354 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli