Les Anglais d’Arsenal aiment tellement la France qu’ils n’ont qu’une envie : y retourner boire du bon vin ! Et Kroenke l’a compris.

Un adepte de la France

Sam Kroenke s’est déjà fait remarquer à plusieurs reprises pour, avec l’aide de son manager Arsène Wenger et de ses recruteurs dont Gilles Grimandi, aller chercher à l’étranger des petites pépites. Et la France est un de ses pays les plus prisés. En effet, on ne compte plus le nombre de Français à Arsenal.

Une diversification des affaires

Mais Sam Kroenke veut se diversifier. En effet, l’ambitieux homme d’affaire américain a récemment investi dans le plaisir des papilles. Et il sait faire son choix. Car son achat ne s’est pas porté sur n’importe quel plaisir. Il est devenu récemment devenu l’actionnaire majoritaire du domaine viticole Bonneau du Martray, en Côte-d’Or. Si ces vins ne vous disent rien, à lui, ils lui disent quelque chose !

Car si les stoïciens condamnent les passions et les épicuriens les désirs mauvais, Sam Kroenke n’en a cure. En effet, il vient de s’offrir là deux jolis crus de la Côte-d’or. Ce sont notamment le Corton et le Corton-Charlemagne. Avec cela, il va déjà pouvoir se constituer une jolie cave, qui, j’en suis sur, ne déplairait pas à quelques amateurs.

Un business plan ?

L’ancien propriétaire – accrochez vous pour son nom – Jean-Charles Le Bault de la Morinière s’est exprimé vis à vis de cet accord trouvé. Je cite : « Nous sommes très heureux de ce partenariat avec Stan Kroenke et son équipe. Il va nous permettre de renforcer notre présence à l’étranger. »

En tout cas, si cela peut permettre à Alexis Sanchez et à Mesut Özil de prolonger, je suis sur et certain que tous les supporters d’Arsenal signent des deux mains !

Nous lui disons donc tous : “Bon vin”

NSOL, qui préfère le vin blanc
A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)