L’entraîneur de l’équipe première de l’Olympique Lyonnais était invité ce mardi sur le plateau de l’émission Culture Club, sur OL TV. Tactique, mercato, rumeurs, critiques, on a eu droit à une interview assez riche et complète. Suivons.

Les absents, les blessés, les entraînements : le point sur la reprise

“On était tous contents de reprendre l’entraînement et tout le monde est rentré en bonne forme. Il y a quand même quelques absents. Corentin Tolisso reprend bien et pourrait revenir contre Caen. On va devoir se passer de Rachid Ghezzal, qui est à la CAN. Mais pour compenser son absence, on a des solutions comme celle de Maxwel Cornet. Le programme est composé de beaucoup de tests depuis dimanche. Lucas Tousart, Max Gonalons, Rybus c’est assez costaud sur le test ce matin, avec un volume aérobie très important. Ce mercredi, les joueurs passeront sur la balance et se soumettront également à une prise de sang. Les deux journées à venir vont êtres intenses au niveau des séances avec un travail physique mais aussi technico-tactique. Comme on ne jouera qu’une fois par semaine en janvier, on va essayer de bien répartir la charge de travail, notamment au niveau de l’endurance. Il faudra bien se préparer ensuite car le calendrier sera chargé en février et en mars. “

Le 32e de finale contre Montpellier

“On se prépare plus facilement quand on joue une équipe de Ligue 1. Face à des équipes dîtes moins fortes, on peut avoir tendance à se relâcher, même si l’an passé on avait plutôt bien négocié ces matchs. On a évidemment la motivation pour aller chercher la qualification avec l’avantage de jouer à domicile. Attention à cette équipe de Montpellier qui a battu cette saison, à domicile, le PSG et Marseille.”

La recrue tant attendue

“Je suis serein car on sait ce que l’on veut faire et ne pas faire. Au club, on est tous sur la même longueur d’onde. On travaille pour se renforcer, notamment sur un poste offensif. Carlos Vela ? C’est un joueur que je connais mais c’est plus une rumeur pour le moment. C’est le jeu du mercato. Pépé ? C’est un joueur à fort potentiel qui a le profil que l’on recherche, dans l’axe ou sur les côtés. Mais on travaille sur plusieurs pistes et notamment sur des joueurs qui n’ont pas été cités dans la presse.”

Le bilan à la mi-saison, la décision attendue pour Metz-OL

“On ne se prend pas la tête. Quelle que soit la décision qui sera prise ce jeudi, on peut imaginer qu’il y aura un appel. On attend donc sereinement le verdict et on s’y pliera. La bonne chose, c’est que l’on a potentiellement 37 points, ce qui n’est pas trop mal pour une équipe que l’on disait à la ramasse. On aurait pu prendre facilement 3 ou 4 points de plus mais on ne peut pas refaire la saison. On a eu longtemps du mal à dégager une équipe type en raison des absences mais il faut saluer la belle réaction des joueurs après la défaite contre Guingamp en championnat. Lors de cette première partie de saison, je retiens évidemment la victoire à Toulouse et aussi celle à Monaco. Beaucoup pensaient qu’on allait passer à la casserole face aux Monégasques. À l’arrivée, ce match nous relance pour la seconde partie de saison.”

L’arbitrage contesté de Monaco-OL

“Il ne s’est rien passé. En ayant revu le match, il n’y a rien à redire concernant l’arbitrage de M. Buquet. Au contraire, les Monégasques peuvent s’estimer heureux d’avoir terminé à dix. On a occulté la qualité du jeu déployé par nos joueurs ou les enjeux tactiques pour des choses qui ne méritaient pas d’être traitées.”

L’aspect tactique, les temps de jeu

“J’ai un groupe de bons joueurs et de bons gars. C’est plus facile pour un entraîneur d’être avec des joueurs sains. Durant la période difficile, j’ai eu le soutien du staff, de tout le club et cela nous a évidemment bien aidé. Je suis un adepte du 4-3-3, à l’espagnol. Je sais que Nabil Fekir est plus à l’aise dans l’axe, c’est un leader d’attaque avec Alex Lacazette. Mais cela pénalise certains joueurs comme Sergi Darder et Jordan Ferri qui ne méritent pas de jouer si peu.”

Génésio, coach et père

“Je demande régulièrement à mes joueurs de nous faire part des difficultés qu’ils éprouvent dans la vie de tous les jours. Je change pas ma manière d’être avec les joueurs qui ont des enfants. Mais je leur demande de me dire leurs problèmes. Si on ne sait pas ce qu’ils vivent, on peut être plus dur avec eux alors qu’ils vivent des moments compliqués dans leur vie privée.”

L’adversaire en 16e d’Europa League : l’AZ Alkmaar

“C’est une équipe typique du championnat néerlandais qui évolue en 4-3-3 ou en 4-2-3-1. Elle pratique un football offensif et s’appuie sur une belle formation.”

Le métier d’entraîneur 

“Je fais un métier de passion. On a parfois des moments difficiles mais cela fait parti du job. J’ai envie de continuer le plus longtemps possible. C’est un métier qui peut être éphémère car il est lié avant tout aux résultats. On peut durer et aussi disparaître très vite. Certains, comme Rémi Garde, ont le besoin de couper. C’est totalement respectable même si je sais qu’aujourd’hui cela le titille un peu (rires).”

Les critiques

“Je n’ai pas Twitter mais je reste informé. Plein de choses reviennent vers moi. Les critiques, je me suis forgé quelque chose. Ce qui me gène, c’est la forme de certaines critiques, et les préjugés sur des choses, qui quoi que l’on fasse, ne vont pas. Ma fille de 18 ans, elle, prend beaucoup de recul. Mon fils de 13 ans est sur les réseaux sociaux, et a un peu plus de mal.”

Génésio l’ambitieux

“Durant cette seconde partie de saison, je rêve d’aller gagner un titre, voire pourquoi pas plusieurs. Le plus beau pour moi reste le titre de champion car il récompense l’équipe la plus régulière, même s’il y a peut-être moins d’émotions que dans une victoire en Coupe. Pour le titre, il y a encore du chemin à faire. La victoire à Monaco puis la confirmation contre Angers nous ont permis de nous replacer avant la trêve. Cela laisse augurer de belles choses.”

A propos Yaman 223 Articles
Un quart de siècle sur Terre. Pharmacien, étudiant, et plein d'autres trucs. Fondateur de Demivolée.com, le 14 décembre 2016.