Joueur brésilien de Chelsea, Oscar dos Santos Emboaba Júnior aka Oscar, était l’une des grandes pépites brésiliennes depuis son arrivée dans la capitale anglaise. Mais comme d’autres joueurs auparavant (Ramires, Ezequiel Lavezzi, Hulk ou encore Gervinho), il devrait s’exiler en Chine, le nouveau pays du football (et surtout du pognon). 

Ceci a été officialisé ces derniers jours par le club du joueur, qui devrait toucher une belle petite somme d’argent. Loin des billets de 50 ou de 100€, le Shanghai SIPG devrait, d’après le Daily Telegraph, poser sur la table 71,5 millions d’euros ! Cette somme ferait d’Oscar le 10è joueur le plus cher de l’histoire (entre Zizou et Zlatan). Qu’on aime ou qu’on nem pas, ce transfert devrait faire parler dans le monde entier… d’autant plus que ce ne sera sans doute pas le seul a rejoindre ce pays.

D’autres pistes, aussi incroyables les unes que les autres, se présentent dans les rumeurs mercato : quelques exemples de rumeurs Made in China

  • Javier Pastore, victime de nombreuses blessures, pourrait multiplier son salaire par “trois ou quatre” en  Chine, d’après Canal +.
  • Des clubs chinois seraient sur Moussa Sow selon FootMercato, pour un montant de 12M€ environ. Quand y’en a plus, y’en a encore…
  • 36 ans et toutes ses dents, John Terry (mythique capitaine de Chelsea) pourrait rejoindre le Shanghai Shenhua pour un salaire annuel de 14 M€ annuel. Le recyclage, voila une bonne action chinoise.
  • L’Hebei Fortune, vous connaissez ? Le club de Lavezzi serait prêt à mettre 500 millions pour attirer…Lionel Messi ! Plus précisément, on parle là d’un salaire de 100M€ par an sur cinq ans…soit environ 8,3 patates par mois (Sky Sports).
  • Le Shanghai Shenhua, d’après la presse argentine, devrait s’offrir les services de Carlos Tevez pour 32M€. Le salaire de 40M€ annuel seulement aurait plu a l’argentin. Beau geste du joueur, sans doute attiré par le projet sportif.
  • En France, un club promu essaye de garder ses meilleurs joueurs. En Chine, on met 50M€ sur un joueur. C’est le cas du Tjanjin Quanjian, qui pourrait formuler une offre de 50 millions au PSG pour Edinson Cavani (Corriere dello Sport).

Des clubs utra-riches qui payent pour grimper en notoriété, des joueurs en fin de carrière qui touchent le pactole tout comme leur club, voici un bref résumé du mercato en Chine. Préparez vos casques, ce ne sont pas les chinois qui vont nous envahir mais leur argent.

 

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.