Après la désillusion de la saison passée et l’échec à la qualification en Ligue des Champions, l’OL lançait sa saison 2021-2022 avec de nouvelles perspectives avec l’arrivée de Peter Bosz comme entraîneur principal. Malheureusement cette arrivée n’aura pas eu les effets escomptés, laissant un goût d’inachevé où irrégularité et déception auront été les maîtres mots de cette saison.

Une saison perturbée par l’extra-sportif

D’un œil extérieur, il est toujours difficile de porter une vision réaliste et juste de la vie d’un club. Néanmoins, durant cette saison, différentes anomalies qui ont pu avoir une influence sur le sportif ont pu être constatées.

Des perturbations dans l’effectif

– En début de saison Marcelo se retrouve écarté de l’équipe première et fera la fin de son parcours lyonnais avec l’équipe réserve.

– Boateng aurait été écarté durant une courte période pour un « excès de nervosité ».

Des perturbations parmi les têtes pensantes du club

Après des divergences sur la stratégie et planification sportive avec la direction, Juninho, alors directeur sportif depuis 2019, a pris la décision de quitter le club à la fin de saison. Une décision finalement encore plus accélérée par la volonté des dirigeants de tourner la page, ce qui précipita donc le départ de Juninho avant le début du mercato hivernal.

Un départ qui va entraîner des modifications en interne notamment dans la cellule de recrutement. Bruno Cheyrou, alors écarté par l’ancien directeur sportif, retrouve une position influente au sein de la cellule de recrutement de l’équipe première. On peut donc imaginer une nouvelle planification et stratégie qui sera établie pour les prochains mercatos.

Une fracture grandissante avec les supporters ?

Plusieurs évènements marquants dans les tribunes ont pu être observés durant cette saison et ont directement impacté le club au niveau sportif. 

– Le match arrêté lors d’OL – OM suite à un jet de bouteille sur Dimitri Payet, qui a eu pour conséquence de rejouer le match ainsi qu’un point de pénalité pour le club.

– Les débordements lors du Paris FC – OL en Coupe de France, suite à la mauvaise gestion de la sécurité du club à domicile. La FFF rétorqua en prononçant la disqualification des deux clubs en Coupe de France.

Malgré tout, ces événements ne doivent pas entacher la ferveur de la grande majorité des supporters qui ont su soutenir l’équipe malgré son irrégularité sportive et le cirque interne qu’a connu le club durant cette saison. Les supporters qui, après une énième saison décevante (élimination précoce en Europe League et hors course à la qualification européenne) décidèrent de faire une « grève » jusqu’à la fin de saison pour marquer leur mécontentement. Des supporters toujours autant attachés au club mais dont la distanciation avec les joueurs semble se confirmer saison après saison comme lors des débordements suite à la provocation de KTE après son but lors du match OL – MHSC.

Des satisfactions à retenir pour cette saison?

Malgré une saison compliquée, quelques satisfactions peuvent être notifiées et être motif d’espoir. 

– L’émergence de Castello Lukeba et Malo Gusto qui pourrait être un signal positif pour l’Olympique Lyonnais de relancer la mise en avant de ces jeunes du cru au sein de l’équipe première.

– La prolongation de Caqueret jusqu’en 2026 qui permet de s’assurer les services d’un élément important sans craindre la perturbation du mercato estival.

 

Quelle planification imaginer pour la saison 2022-2023 ?

Une recherche de stabilité au sein du commandement de l’équipe ?

Malgré une saison ratée et une non-qualification en Coupe d’Europe, on peut imaginer des bouleversements au sein de la tête de l’équipe de l’OL. Pour le moment, Peter Bosz est maintenu pour la prochaine saison mais reste à savoir si le discours entretenu par les dirigeants restera le même le mercato approchant. Le changement ou non d’entraîneur pourrait directement impacter le visage de l’équipe.

Un besoin de régénérer un effectif en fin de cycle

Au sein de l’effectif, une saison sans Coupe d’Europe peut être le moment parfait de terminer le cycle de certains joueurs avec le club. Un moyen d’assainir l’effectif avec des joueurs qui n’ont pas su répondre aux exigences afin de repartir sur de nouvelles bases (sportive et relationnelle). Ce serait aussi une occasion de mettre en avant le centre de formation, bien qu’on puisse imaginer que toute décision définitive se fera durant la préparation de l’équipe lors de l’avant-saison

Une nouvelle direction à la tête du club ?

On peut aussi espérer du changement au niveau de l’actionnariat. Depuis de nombreux mois, les deux actionnaires les plus importants du club après Jean-Michel Aulas sont en effet officiellement enclins à vendre leurs parts. Reste à connaître la portée de ces changements au sein du board lyonnais, bien qu’à cette heure, un changement en profondeur semble loin (difficile d’imaginer un départ de Jean-Michel Aulas, ou une modification en profondeur de l’organigramme actuel du club).

 

Aperçu de l’effectif lyonnais

Avant de faire toute analyse et projection, il est essentiel d’avoir une vue d’ensemble de l’effectif. Le moyen d’avoir une idée claire sur la situation des joueurs sur court et long terme de façon à ajuster sa stratégie. Cela permettra en outre aux non-initiés à l’Olympique Lyonnais d’avoir un tour d’horizon des forces en présence. 

Gardiens de but (5) :

Anthony Lopes, Julian Pollersbeck, Malcolm Barcola, Kayne Bonnevie, Kévin Ousmane, Rémy Riou.

En l’état, la hiérarchie semble imperturbable avec un Anthony Lopes solidement ancré dans ce rôle de numéro 1 de l’équipe pour au moins une saison supplémentaire. Derrière lui, les modifications dans la hiérarchie se feraient en cas de départ des uns et des autres. À noter tout de même l’arrivée très récente de Rémy Riou en tant que n°3 pour apporter son expérience. 

– Le cas Anthony Lopes

La situation contractuelle d’Anthony Lopes sera l’un des enjeux de cet été. Reste à savoir la stratégie du club concernant son gardien titulaire. 

Anthony Lopes a su retrouver des performances plus adéquates à son statut par rapport aux dernières saisons. C’est un gardien atypique qui se montre dynamique et joue sur cette explosivité mais montre toujours autant de limites dans son jeu au pied. Disposant déjà d’un des plus gros salaires du club, on peut imaginer que l’enjeu d’une éventuelle prolongation ne tournera pas uniquement sur le salaire (bien qu’elle ait son importance) mais surtout sur la durée. Le club va devoir trouver l’équilibre entre le salaire et la durée de contrat le plus juste pour commencer à préparer « l’après-Lopes ».

Si le club ou le joueur ne souhaite pas qu’il y ait une prolongation, même si ça semble peu probable, rien n’empêchera au club de conserver Anthony Lopes jusqu’à la fin de son contrat et d’aller chercher son remplaçant dès cet été pour préparer son départ afin de faciliter la transition.

La gestion des gardiens “secondaires”

Malcolm Barcola et Kévin Ousmane ne seront pas conservés à la fin de leur contrat au mois de juin prochain. En l’état, il restera donc Julian Pollersbeck et Kayne Bonnevie (tout récemment prolongé jusqu’en 2024) pour suppléer au gardien titulaire. À moins d’un départ de Pollersbeck, on ne devrait pas percevoir de changement dans la hiérarchie.

Kayne Bonnevie fera sûrement l’ascenseur entre le groupe professionnel et la réserve. D’ailleurs, au sein de la réserve, c’est Mathieu Patouillet qui s’est distingué durant la coupe Gambardella et pourrait être l’un des nouveaux visages à découvrir avec l’équipe B. On peut imaginer Rémy Riou offrir son soutien dans l’encadrement des plus jeunes GB.

Défenseurs (11) :

Castello Lukeba, Sinaly Diomandé, Jérôme Boateng, Damien Da Silva, Jason Denayer, Cenk Özkacar, Henrique, Emerson (prêt), Youssouf Koné, Léo Dubois, Malo Gusto

Pour une saison sans Coupe d’Europe, la défense reste un secteur relativement fourni notamment dans les positions de centraux et d’arrières droits. Pour ces deux positions, on devrait retrouver du mouvement uniquement en cas de départs.

Le poste d’arrière gauche reste à part. Emerson prêté par Chelsea devrait retourner dans son club et Youssouf Koné ne devrait pas être conservé par l’OL à son retour du prêt de l’ESTAC. Il ne reste donc que Henrique pour tenir le poste. Et au niveau de l’académie, aucun joueur semble prêt pour venir pousser à la porte de l’équipe première. Le club cherchera donc un joueur pour combler ce besoin durant le mercato.

– Le poste de DC

Cette saison aura vu l’émergence de Castello Lukeba au sein du XI lyonnais. L’une des rares satisfactions de cette saison s’est vue récompensée par une prolongation de contrat en début d’année, de quoi s’assurer les services de l’excellent défenseur nommé aux trophées UNFP pour la saison prochaine.

Si cette saison aurait dû être celle de la confirmation pour Sinaly Diomandé, les blessures auront malheureusement eu raison de son ascension, l’éloignant pendant la majeure partie de la saison. Avec son contrat courant en 2025 et sa saison manquée, il serait étonnant que le club cherche à le vendre cet été au vu de la faible valorisation de son joueur cette saison. Le club et le joueur gagneraient à repartir ensemble pour une saison supplémentaire.

Damien Da Silva a joué son rôle de remplaçant participant à une poignée de rencontres. À un an de la fin de son contrat, il serait étonnant de le voir quitter le club. Du côté de Jérôme Boateng, bien qu’il ait été plus présent au niveau sportif, des mésententes en interne pourraient laisser entrevoir un probable départ du défenseur allemand. Le club ne devrait pas faire le forcing pour conserver à tout prix le champion du monde pour sa dernière année de contrat.

– Départs et retours de certains prêts

Prêté, Cenk Ozkacar a profité de son prêt à OH Leuven pour gagner du temps de jeu. Néanmoins, il reste difficile de le voir occuper un autre rôle que celui de remplaçant dans l’effectif aujourd’hui. Avec son contrat longue durée, le club pourrait envisager un prêt supplémentaire pour le jeune défenseur pour qu’il puisse s’aguerrir.

Jason Denayer a disparu progressivement des radars lyonnais au fil de la saison. Sans parvenir à trouver un accord avec le club lyonnais pour une éventuelle prolongation, le défenseur belge quittera l’OL à la fin de son contrat en juin prochain.

– Le Poste d’ARD

Titulaire en début de saison, Léo Dubois aura vu la tendance s’inverser au profit de Malo Gusto qui aura bonifié au fil de la saison la moindre minute pour s’installer comme un titulaire. Une situation qui pourrait pousser Léo Dubois, qui cherche forcément à se placer pour la Coupe du monde, à chercher une porte de sortie pour la saison prochaine. En revanche, les deux joueurs disposant d’un contrat courant jusqu’en 2024, il est tout à fait possible de les voir tous les deux rester.

En cas de départ de Léo Dubois, la place de Malo Gusto comme titulaire serait assurée et dans une saison sans Coupe d’Europe, il ne semble pas nécessaire de rechercher un remplaçant sur le marché des transferts. Le club pourrait privilégier une solution interne (Diomandé peut dépanner sur le côté droit ; ou chercher dans le centre de formation avec Lomami). Cette stratégie permettrait de se focaliser financièrement sur les postes clés.

– Le poste d’ARG

Emerson ne sera pas conservé à la fin de saison et retournera donc à Chelsea. Il ne reste alors que Henrique (actuelle doublure) et Youssouf Koné (prêté à l’ESTAC) pour se partager le couloir. Or, aucun des deux ne semble taillé pour prendre le poste de titulaire. 

Par rapport à la saison actuelle, le club pourrait chercher une porte de sortie à Youssouf Koné et ainsi garder Henrique comme doublure. Dans cette optique, le club devra rechercher un joueur capable d’assumer ce rôle de titulaire sur le couloir. 

Milieux de terrain (11) :

Thiago Mendes, Tanguy Ndombélé (prêt), Houssem Aouar, Maxence Caqueret, Pape Cheikh, Romain Faivre, Lucas Paquetá, Jeff Reine-Adélaïde, Habib Keïta, Mohamed El Arouch, Florent Da Silva

On constate un déséquilibre dans ce secteur du jeu avec énormément de joueurs qui peuvent certes occuper différentes positions mais principalement orientés vers le secteur offensif. Dans l’ensemble, la majorité des joueurs se trouvent avec un contrat longue durée mais on peut imaginer au moins un ou deux départs dans ce secteur.

– Des départs assurés

De retour en prêt avec une option d’achat à l’Olympique Lyonnais, Tanguy Ndombélé ne sera pas conservé par le club en partie dû à l’option d’achat excessive (65 millions d’euros) mais aussi des performances moyennes qui auront trop peu convaincu pour ce retour. L’autre départ assuré sera Pape Cheick, totalement disparu des radars et qui quittera définitivement le club à la fin de son contrat au mois de juin.

Prêté au Brésil jusqu’à la fin de saison, le futur de Camilo à l’OL semble peu probable. Reste à savoir s’il parviendra à convaincre le club de Cuiaba de lever son option d’achat.

– Des joueurs possiblement sur le départ

La situation contractuelle de Thiago Mendes et Houssem Aouar pourrait laisser présager un départ durant cet été.
Thiago Mendes, déjà suivi par des clubs brésiliens au mercato hivernal pourrait voir d’un bon œil un retour au pays. Reste à connaître la volonté du club à garder son unique milieu défensif et surtout à quel prix.

Houssem Aouar semble être arrivé en fin de cycle au sein de son club formateur. À un an de la fin de son contrat, il semble peu probable qu’il puisse prolonger et donc le club cherchera à percevoir les revenus d’un éventuel transfert pour ne pas le laisser partir libre. Le milieu lyonnais, qui a changé d’agence en rejoignant ICM STELLAR SPORTS en janvier dernier, essaie d’accroître ses chances pour le mercato après les départs avortés précédemment.

Étant l’un des joueurs avec la meilleure valorisation de l’effectif, Lucas Paquetá pourrait éveiller l’intérêt de plusieurs clubs. Dans le contexte où l’Olympique Lyonnais ne jouera pas en Coupe d’Europe et donc percevra moins de revenus, la possibilité d’un gros transfert pourrait soulager l’état des finances du club. On peut d’ailleurs imaginer que l’achat de Romain Faivre lors du mercato hivernal revêtait déjà un but d’anticiper un éventuel départ de l’international brésilien lors du mercato estival.

– Des actifs à préserver par le club

Tout juste prolongé par l’Olympique Lyonnais jusqu’en 2026, Maxence Caqueret est l’un des éléments sur lequel compte le club à l’avenir. Un départ cet été semble totalement révolu.

Tout juste arrivé, Romain Faivre continuera à l’Olympique Lyonnais la saison prochaine et pourrait même voir son importance grandir en cas d’éventuel(s) départ(s) dans son secteur.

Après ses deux graves blessures, Jeff Reine-Adélaïde revient progressivement et a pu profiter de cette fin de saison pour reprendre des sensations du terrain. L’objectif de la saison prochaine sera pour lui de refaire une préparation complète pour retrouver une place dans l’effectif. Après sa longue absence des terrains, difficile d’imaginer des clubs s’intéresser au milieu de l’OL qui cherchera à aider son joueur à retrouver son niveau d’avant blessures.

La gestion des jeunes

Habib Keïta n’aura pas su profiter des rares minutes au sein de l’équipe première. Disposant d’un contrat courant jusqu’en 2025, le club et le joueur peuvent s’accorder sur une année en prêt pour aider le joueur à poursuivre son développement à un niveau plus élevé.

Mohamed El Arouch a été l’un des joueurs mis en avant durant le parcours de la Gambardella. Reconnu pour sa qualité, le joueur compte parmi les plus prometteurs des catégories jeunes du club. On peut l’imaginer intégrer l’équipe première durant l’avant-saison. Il y a de grandes chances de le voir faire l’ascenseur entre l’équipe première et la réserve.

Très remarqué suite à son prêt au FCVB, les perspectives de Florent Da Silva semblent variées pour la saison prochaine. Malgré la non promotion du FCVB, le joueur pourrait vouloir poursuivre son développement à l’échelon supérieur afin de poursuivre sa progression. L’OL pourrait également souhaiter conserver le joueur pour l’intégrer au sein de l’équipe première, profitant de sa polyvalence pour combler les éventuels besoins de l’équipe dans l’entrejeu.

– Bilan des troupes à l’aube de la saison 2022-2023

Dans le schéma de jeu actuel (double pivot), le club dispose de 3 milieux titulaires (Caqueret, Houssem Aouar et Thiago Mendes) pour occuper le poste de MC/MDC avec néanmoins 2 joueurs possiblement sur le départ (Thiago Mendes et Houssem Aouar). On peut imaginer que le club cherchera à renforcer ce secteur durant l’été. Parmi les titulaires au poste de milieu offensif, Houssem Aouar, Lucas Paquetá et Romain Faivre peuvent faire figure de titulaire en fonction de l’évolution de l’effectif.

Du côté des remplaçants pour les différents postes, on ne retrouve pas mal d’inconnus avec des jeunes joueurs (Habib Keita, Florent Da Silva et Mohamed El Arouch) et un joueur de retour d’une longue absence (Jeff Reine-Adélaïde). L’avant-saison pourrait donner des indications importantes pour le club s’il doit se montrer actif ou non sur le marché, sans oublier que le club aura moins de matchs à jouer la saison prochaine. La recherche d’un joueur en prêt pourrait combler un manque en limitant les risques sportif et financier.

Attaquants (8) :

Karl Toko Ekambi, Moussa Dembélé, Tetê (prêt), Rayan Cherki, Tino Kadewere, Bradley Barcola, Lenny Pintor, Yahya Soumaré

Peut-être l’un des secteurs où l’on peut attendre le plus de mouvements dû au manque de certitudes sur l’avenir et le niveau de certains joueurs. On retrouve également de nombreux joueurs en fin de contrat d’ici une saison. De quoi faire réfléchir le club pour espérer en tirer du profit.

– Un investissement essentiel pour l’avenir

En récupérant Tetê pour un prêt jusqu’à la fin de saison, l’OL a pu enfin mettre la main sur le profil d’attaquant qui manquait tant au club. Le gaucher a su se montrer convaincant, parvenant en plus à être décisif lors de ses matchs. Une intégration rapide qui doit convaincre le club à faire les efforts financiers pour garder le joueur. Reste à savoir si sans Coupe d’Europe, le club parviendra à convaincre le joueur de rester. 

– La gestion des futures fins de contrat

À un an de la fin de son contrat, la situation de Rayan Cherki commence à devenir critique. Une situation qui doit être résolue au plus vite afin de ne pas voir le joueur lyonnais partir sans indemnité. La position du joueur dans le projet sportif lyonnais est avant tout cruciale, néanmoins ce dossier tient aussi du ressort du joueur qui doit faire les efforts suffisants à la mesure de son statut espéré. En cas de non-prolongation, la vente du joueur pourrait être une alternative lors de ce mercato.

Comme pour d’autres joueurs, le cycle de Moussa Dembélé semble être arrivé à sa fin avec l’OL. Il semble peu probable de le voir prolonger au sein du club lyonnais. À un an de la fin de son contrat, le club pourrait profiter de la saison prolifique du buteur (top 5 des meilleurs buteurs de L1) pour espérer attirer l’intérêt de clubs. En cas d’offre, le club sera certainement à l’écoute mais reste à savoir la position du joueur qui voudra peut-être aller au bout de son contrat.

Lenny Pintor et Yahya Soumaré vont également voir leur contrat se conclure en 2023. Étant des joueurs secondaires, la gestion de ces cas ne sera pas prioritaire mais on peut imaginer que pour leur épanouissement, un départ définitif pourrait leur permettre d’enfin lancer leur carrière.

– La gestion des contrats longue durée

Une année de découverte pour Bradley Barcola avec l’équipe première de l’OL. Il a pu jouer durant une poignée de minutes, réalisant le plus souvent des entrées intéressantes. Prolongé jusqu’en 2026 au mois de janvier dernier, le club semble miser sur son attaquant sur le long terme. D’ailleurs, son statut pourrait être revu à la hausse en fonction des départs dans l’attaque lyonnaise. Sa polyvalence est un atout pour pouvoir espérer gagner du temps de jeu.

La situation de Tino Kadewere est délicate à l’OL. À cause d’un niveau de jeu en baisse, il ne parvient plus à afficher les performances de ses débuts. Le fait d’être utilisé le plus souvent à des postes qui ne sont pas les siens ne facilite pas son retour en forme. Pour le club et le joueur, la priorité sera de chercher une porte de sortie. L’idéal serait un transfert et en dernier recours un prêt. Son départ libérerait une précieuse place pour un joueur comme Bradley Barcola.

Karl Toko Ekambi est quant à lui dans une position paradoxale. L’un des joueurs les plus décisifs, il s’est pourtant brouillé tout seul avec les supporters en fin de saison, symbole de la cassure entre les joueurs et les supporters. Cela pourrait conduire à un départ cet été mais avec encore 2 ans de contrat avec le club, tout dépendra des éventuels intérêts des clubs. L’OL ne cherchera probablement pas à forcer le départ de l’attaquant sauf si ce dernier cherche à partir.

– Bilan de effectif à l’aube de la saison 2022-2023

Sur le court terme, seul le dossier concernant Tetê et Rayan Cherki semblent les plus urgents, ce qui pourrait influencer grandement le visage du mercato lyonnais. 

Dans l’ensemble, on retrouve une ligne d’attaque homogène avec très peu de variétés dans les profils. Seuls d’éventuels départs pourraient permettre de corriger et régénérer une ligne d’attaque en fin de cycle.

 

L’effectif lyonnais avant le début du mercato

Possible XI au 01/07/2022:

 

Quelle stratégie définir durant le mercato ?

Dans ce contexte sportif anormal (saison sans Coupe d’Europe), la situation économique s’en trouve impactée. L’Olympique Lyonnais devra gérer parfaitement cette avant-saison afin d’espérer lancer une nouvelle dynamique. On peut découper le prochain mercato lyonnais en deux parties.

– Une première partie est indépendante des possibles départs et concerne des priorités dues aux insuffisances de l’effectif sur certains postes. On peut cocher dans cette liste le poste de latéral gauche ainsi que celui d’ailier qui seront des priorités pour renforcer l’effectif.

– L’autre partie concerne donc des ajustements en fonction des départs, des prolongations ou non. Dans ce cas-là, on peut imaginer des évolutions/modifications à peu près à chaque poste bien qu’il semble compliqué de voir un chamboulement total de l’effectif (même si ça serait l’occasion rêvée de lancer un nouveau cycle dans l’effectif).

Gardien de but

Concernant ce poste, tout dépendra des mouvements pour les gardiens secondaires et de la possible prolongation ou non d’Anthony Lopes. En cas de prolongation, difficile de voir le club investir sur ce poste. Néanmoins, si Lopes venait à ne pas prolonger plusieurs scénario peuvent s’envisager :

– Anthony Lopes ne prolonge pas mais reste jusqu’à la fin de son contrat (2023)
– Anthony Lopes ne prolonge pas et trouve une porte de sortie lors de ce mercato

Dans le premier cas de figure, le club devrait se tourner vers un gardien qui aurait besoin d’un temps d’adaptation, profitant de la dernière année de contrat de Lopes pour laisser au joueur le temps de faire la transition avant de prendre le relai une fois le gardien lyonnais parti.

Dans l’autre cas de figure, le club devra rechercher un profil capable d’assumer directement ce rôle de titulaire. Un gardien expérimenté qui pourrait représenter un investissement plus important.

Concernant les gardiens secondaires, on peut imaginer une promotion interne si Julian Pollersbeck venait à partir.

Défenseurs

– Latéraux

Sur le côté droit, la montée en puissance de Malo Gusto devrait pallier l’éventualité d’un possible départ de Léo Dubois. Dans une année sans coupe d’Europe, le club pourrait profiter de la solution interne pour soutenir le jeune latéral français sur le couloir droit.

Le côté gauche à l’inverse est un poste sur lequel le club devra investir lors du mercato, sans titulaire assurée pour la saison prochaine, le club devra trouver son joueur dominant.

– Centraux

Avec 5 joueurs pour le poste, seuls des départs pourraient entraîner du mouvement dans cette position. 

À moins d’une grosse surprise, Sinaly Diomandé et Castello Lukeba devraient être présents la saison prochaine, les deux luttant pour le statut de titulaire. Concernant Jérôme Boateng qui peut prétendre à un poste de titulaire, son avenir à l’OL est encore incertain. En cas départ, le club devrait rechercher un joueur pour jouer les premiers rôles.

Damien Da Silva devrait rester jusqu’à la fin de son contrat avec ce rôle de remplaçant dans l’effectif. Concernant Cenk Ozkacar, difficile de le voir dans un autre rôle que celui de remplaçant, encore en développement le plus préférable pour lui serait de trouver une porte de sortie, si le club mis sur lui à l’avenir, un prêt pourrait être envisagé. Son départ pourrait être compensé par une solution interne, cela permettrait de promouvoir un jeune du centre de formation pour faire « l’ascenseur » entre équipe première et réserve.

Milieux de terrain

– Numéros 6

Thiago Mendes est l’unique milieu défensif de l’équipe, avec un contrat terminant en 2023, le club cherchera sûrement à toucher un revenu pour ne pas le voir partir libre. On peut imaginer que ce poste sera ciblé par la cellule de recrutement lyonnais pour compléter ou combler le départ de Thiago Mendes.

– Numéros 8

Maxence Caqueret qui vient de prolonger est prédestiné à être l’un des éléments importants de l’effectif. Voilà une préoccupation en moins pour le club lors de cet été. Houssem Aouar, on l’a vu, qui arrive en fin de contrat, sera certainement très attentif avec le club à la moindre offre. Son départ pourrait amener le club à rechercher un milieu. Peut-être l’occasion de rechercher un profil différent à associer à Maxence Caqueret.

– Offensifs

Arrivé lors du mercato hivernal, Romain Faivre sera présent la saison prochaine. Il peut profiter de sa polyvalence pour gagner du temps de jeu et sa venue peut combler un besoin futur en cas de départ à ce poste.

Lucas Paquetá, même s’il dispose d’un contrat jusqu’en 2025, reste un joueur avec l’une des plus grosses valorisations du club et pourrait partir à cet effet. On peut aussi considérer que le club à anticiper ce transfert avec le recrutement de Romain Faivre lors du mercato hivernal.

Jeff Reine-Adélaïde, qui revient doucement après sa longue absence, devra profiter de l’avant-saison pour se montrer et gagner des points pour la saison en cours. Sa polyvalence pourrait l’aider dans son intégration dans l’effectif.

Dans une année de transition sans Coupe d’Europe, le club doit aussi réfléchir sur la gestion de ses plus jeunes joueurs. Florent Da Silva revient en position de force après son prêt mais gagnerait peut-être à faire une saison supplémentaire, cette fois-ci à un niveau supérieur. Habib Keïta pourrait profiter d’un prêt pour prendre l’exemple de Florent Da Silva, pour s’aguerrir et ne pas perdre une année sans jouer pour se développer. Mohamed El Arouch sera la nouveauté pour la saison prochaine. On peut imaginer qu’il alternera entre groupe professionnel et équipe réserve pour faire la transition.

Attaquants

– Ailiers

Le dossier Tetê est sûrement l’une des priorités du début de mercato, le club pourrait conclure rapidement un poste prioritaire qui a souvent fait défaut au club. Il viendrait combler ce manque sur le côté droit de l’attaque. En complément, on peut imaginer Bradley Barcola en soutien.

Sur le côté gauche, Karl Toko Ekambi, titulaire du poste, pourrait être poussé vers la sortie dû à ses relations conflictuelles avec les supporteurs lyonnais. Mais avec un contrat jusqu’en 2024, tout dépendra des offres et de la volonté du joueur. En cas de départ, le club pourrait rechercher un profil plus technique, capable de prendre la profondeur et créer le déséquilibre face à des blocs bas.

– Buteurs et soutiens de l’attaquant

Moussa Dembélé est le meilleur buteur de l’équipe mais à une année de la fin de son contrat, le club va certainement espérer profiter de sa fin de saison prolifique pour toucher un joli chèque. En cas de départ, le club cherchera un titulaire. Des bruits de couloir laissent présager un retour d’Alexandre Lacazette au club bien que cette solution semble difficile à imaginer sans Coupe d’Europe.

Rayan Cherki se trouve dans la même situation contractuelle que Moussa Dembélé, la volonté sera certainement de prolonger le Lyonnais mais en cas de refus, on peut imaginer que le club voudra vendre le joueur cet été pour ne pas le voir partir libre.

Après des débuts prometteurs, Tino Kadewere se retrouve en difficulté et ne parvient pas à enchaîner les performances, il semble être arrivé en bout de course avec l’OL, seul un départ pourrait lui être préférable pour la suite de sa carrière. Sa vente pourrait profiter à une solution interne comme Bradley Barcola.

 

Rapport de recrutement

Après avoir analysé la situation de l’OL à l’aube du mercato estival et de la prochaine saison, il est temps de proposer dans cette partie différentes solutions sur le marché des transferts pour répondre aux besoins soulevés lors de la première partie. Ici, nous prendrons en considération la saison sans Coupe d’Europe qui peut être un frein dans le recrutement ainsi que l’aspect économique, recherchant des profils accessibles. Le but de cet exercice sera de proposer des joueurs qui n’ont pas été déjà mis en relation avec le club.

  • Gardien de but :

Bien que les probabilités restent faibles, le club doit pallier toutes les éventualités si Anthony Lopes ne venait pas à prolonger pour combler un besoin à court ou moyen terme.

Dans l’éventualité où malgré la non-prolongation, le club pourrait profiter de cette occasion pour faire venir un joueur en transition dans l’optique de favoriser son intégration pour préparer l’après-Lopes. Anthony Lopes garderait dans un premier temps un rôle de titulaire avant de progressivement laisser sa place à son remplaçant.

À un an de la fin de son contrat, Matvey Safonov, peut rentrer dans cette stratégie d’avenir. Malgré son jeune âge, il dispose d’une solide expérience (109 matchs professionnels) mais n’a pas encore connu d’expérience à l’étranger. Dans l’idée, faire venir le joueur avec la perspective de lui laisser le temps de s’adapter pourrait faciliter son intégration.

Matvey Safonov

Club : Krasnodar FK
Position : GB
Nationalité : Russie
Année de naissance : 1999
Fin de contrat :
30/06/2023

Style de jeu :

Safonov offre une certaine assurance dans sa surface. Vigilent pour gérer la profondeur avec sa bonne lecture du jeu qui lui permet d’ajuster son comportement pour sortir de sa zone. Sa taille lui donne un avantage dans les airs et ne l’empêche pas de se montrer performant au sol. Il fait en effet preuve de réactivité pour fermer les angles de tir dans un bon timing d’intervention pour laisser le moins d’espace possible à l’attaquant. C’est aussi un gardien moderne qui se propose en option pour casser le marquage haut de l’adversaire, restant calme et gardant la lucidité suffisante pour relancer sur un partenaire même s’il voit son temps réduit par un pressing. 

Dans l’éventualité où, sans prolongation, Anthony Lopes venait à partir définitivement cet été, le club devrait se tourner sur un gardien confirmé capable d’assumer ce rôle de titulaire directement.

À cet effet, orientons-nous vers une autre piste. Déjà 3 saisons que Predrag Rajković s’est imposé dans le club de Reims démontrant au fil du temps qu’il faisait partie des meilleurs gardiens de Ligue 1. Depuis son début de carrière, il cumule déjà plus de 300 matchs professionnels. Un joueur expérimenté qui arrive en fin de contrat la saison prochaine, ce qui peut laisser présager que le Stade de Reims serait ouvert à un départ pour ne pas voir son gardien partir libre.

Predrag Rajković

Club : Stade de Reims
Position : GB
Nationalité : Serbie
Année de naissance : 1995
Fin de contrat : 30/06/2023

Style de jeu :

Rajković est un gardien de but imposant par sa taille. Une envergure qu’il exploite parfaitement pour s’imposer dans sa surface de réparation et qu’il couple à sa réactivité pour se déployer sur toute sa largeur lors des projections au sol. Son excellente lecture du jeu lui donne ce temps d’avance pour jaillir de sa surface, offrant cette sécurité supplémentaire pour couvrir la profondeur que pourrait délaisser la ligne défensive dans une posture avancée. 

 

  • Arrière droit :

Avec la montée en puissance de Malo Gusto, la volonté du club sera d’installer le joueur formé au club sur le couloir droit. Même en cas de départ de Léo Dubois, privilégier la solution interne permettrait au club de préserver les finances pour d’autres priorités et de limiter le risque de gêner la progression de Gusto.

Néanmoins, si le club estime qu’il faut renforcer l’effectif, la recherche d’un joueur de complément et donc qui ne viendraient pas gêner le développement de Malo Gusto est essentiel. On peut imaginer un joueur d’expérience qui connaît là L1. Un profil comme Kenny Lala pourrait convenir dans cette recherche de joueurs.

 

  • Défenseur central : 

Pour ce poste, seul le départ de Jérôme Boateng devrait forcer le club à aller chercher un joueur sur le marché des transferts. La recherche d’un joueur capable de prétendre à une place de titulaire.

Malgré un contexte difficile, Anel Ahmedhodzic a su montrer les caractéristiques qui font de lui un défenseur intéressant. Avec la relégation des Girondins de Bordeaux, il semble compliqué d’imaginer le défenseur poursuivre en Ligue 2 la saison prochaine. Durant ces 6 mois de prêt, le DC a pu avoir un avant-goût au niveau Ligue 1, bien que la situation n’était pas la plus optimale pour s’épanouir totalement. Dans une situation sportive plus calme, le défenseur pourrait montrer l’étendue de ses qualités et représenter un investissement accessible pour renforcer la ligne défensive.

Anel Ahmedhodzic

Club : Malmö (prêt : Girondins de Bordeaux)
Position : DC
Nationalité : Bosnie-Herzégovine
Année de naissance : 1999
Fin de contrat : 31/12/2023

Style de jeu :

Un défenseur flexible capable de s’adapter à différents systèmes de jeu, pouvant occuper l’axe gauche et l’axe droit de la défense. Élancé, Ahmedhodzic profite de sa taille pour dominer les airs et allie également vitesse et agilité pour varier sa couverture défensive. Il peut tenir une posture avancée grâce à sa vitesse qui lui permet de couvrir la profondeur, se montrant réactif à la perte pour couper les transitions adverses. Dans la surface, son envergure lui permet d’étendre son champ d’action dans les airs et au sol. Sur les phases de sorties, il peut venir fixer les premières lignes, utilisant son accélération pour surprendre le marquage adverse pour s’échapper dans l’espace et amener les décalages. Son pied droit lui permet également d’actionner la verticalité et la diagonale depuis une position reculée.

 

  • Arrière gauche :

Un poste prioritaire lors de ce mercato pour combler un besoin pour le rôle de titulaire pouvant s’inscrire sur la durée.

Contrairement à Teun Koopmeiners et Calvin Stengs, Owen Wijndal est resté une saison supplémentaire dans son club formateur pour consolider ses acquis et assumer un rôle de capitaine. Malgré son jeune âge, le latéral gauche possède déjà une bonne expérience en club et a même pu faire ses débuts en sélection. Il semble avoir terminé son cycle avec son club formateur pour espérer aller jouer à un niveau supérieur pour poursuivre sa progression. Il dispose d’un contrat courant jusqu’en 2024 mais surtout d’une clause d’achat de 10M d’euros qui devrait attirer l’intérêt de plusieurs clubs. Un profil qui pourrait être compliqué à faire venir pour l’OL, de par l’absence de Coupe d’Europe et une concurrence qui risque d’être conséquente. Néanmoins, le joueur correspond au profil (sportif et économique) qui pourrait consolider le couloir gauche de l’équipe.

Owen Wijndal

Club : AZ Alkmaar
Position : ARG
Nationalité : Pays-Bas
Année de naissance : 1999
Fin de contrat : 30/06/2024

Style de jeu :

Wijndal dispose d’une bonne coordination pour dominer sa position sans souffrir de la pression adverse, jouant de ses orientations afin de s’ouvrir l’espace lors des phases de sorties. Un joueur technique capable de porter la balle et de prendre l’initiative dans ses progressions en recherchant l’association avec son partenaire de couloir et en variant entre appels intérieurs et extérieurs de façon à amener cette pression supplémentaire.  Il peut ainsi prendre position dans les zones dangereuses afin de conclure les actions, offrant cet élan dans le dernier tiers. Sa vitesse lui offre un bonus de réactivité pour corriger sa posture à la perte, fermant les circuits ou bloquant la progression adverse par ses interventions au sol.

En fin de contrat en juin 2023, Mainz 05 pourrait être ouvert à un départ d’Aaron Martin Caricol à un an de la fin de son contrat. Après son prêt au Celta Vigo, le latéral a retrouvé une place de titulaire au sein du club allemand. Le joueur compte déjà plus de 200 matchs et pourrait être accessible à un prix abordable pour le club lyonnais.

Aaron Martin

Club : Mainz 05
Position : ARG
Nationalité : Espagne
Année de naissance : 1997
Fin de contrat : 30/06/2023

Style de jeu :

Flexible dans sa posture sur le couloir, Martin jouit d’une belle maîtrise balle au pied pour tenir et résister face à la pression adverse afin de ressortir et initier les phases de sorties. Il influe sur la largeur et l’intérieur de son couloir, favorisant les interactions sur toute la hauteur pour ouvrir les combinaisons et faciliter les incursions dans le dernier tiers. Son pied gauche lui permet d’activer et de se connecter à ses partenaires dans différentes zones du terrain. Il reste vigilant dans son travail défensif, sa bonne lecture lui permet d’ajuster son comportement, restant au contact de l’attaquant pour réduire l’espace en essayant de défendre debout le plus possible. Il reste solide sur ses appuis pour ajuster ses orientations pour intervenir dans sa propre moitié.

 

  • Milieu défensif/Milieu central :

Un secteur qui pourrait voir arriver de nouvelles têtes avec les possibles départs de Thiago Mendes et Houssem Aouar durant le mercato. L’objectif premier sera de chercher un joueur avec qui compléter le milieu de terrain avec Maxence Caqueret la saison prochaine. Et pourquoi ne pas trouver un ou deux joueurs de complément à inscrire dans la rotation (bien que le centre de formation soit bien fourni dans ce secteur). La recherche d’un joueur plus défensif, ou un profil plus polyvalent pour prendre l’organisation du jeu à son compte peut être envisagée.

Dans la recherche d’un profil défensif qui permet de maintenir l’équilibre, Eric Martel peut correspondre au profil recherché. Grâce à son prêt en Autriche, il a pu compléter sa deuxième saison pleine comme titulaire. Avec un contrat qui se termine en juin 2023 à Leipzig, le club allemand serait enclin à se séparer de son milieu défensif. Il représenterait une recrue abordable, au profil qui ne viendrait pas faire doublon avec les forces déjà présentes au club (en comptant le centre de formation).

Eric Martel

Club : Austria Wien
Position : MDC
Nationalité : Autriche
Année de naissance : 2002
Fin de contrat : 30/06/2023

Style de jeu :

Martel est un milieu avec un gabarit développé, orienté vers le travail défensif pour maintenir l’équilibre de l’équipe. Sa bonne lecture du jeu lui offre cette sensibilité dans son positionnement pour faciliter les sorties de balles mais aussi dans ses interventions défensives, amenant cette intensité dans l’entrejeu. Il rythme les sorties de balles, se déplace efficacement pour se rendre disponible et offrir une solution latérale et verticale. Il utilise parfaitement son corps pour résister et déjouer la pression de l’adversaire, un atout lors des phases de sorties pour se remettre dans le sens du jeu afin d’amener les décalages, soit en portant le cuir, soit en actionnant ses partenaires par la passe.

Dans un double pivot idéal avec Maxence Caqueret, on peut imaginer l’appui d’un joueur organisateur capable de distribuer le jeu mais aussi de compléter les mouvements offensifs. Depuis son départ d’Ajaccio à l’Olympiakos, Mady Camara a su s’imposer, engrangeant de l’expérience en participant à diverses compétitions européennes et internationales. Avec son contrat arrivant à son terme en 2024 et la conclusion de sa quatrième saison en Grèce, le jeune milieu recherchera peut-être un nouveau challenge afin de s’évaluer au niveau supérieur.

Mady Camara

Club : Olympiakos
Position : MC
Nationalité : Guinée
Année de naissance : 1997
Fin de contrat : 30/06/2024

Style de jeu:

Camara se montre flexible dans sa couverture d’activité dans l’entrejeu. Il sait moduler sa fonction lors des différentes phases de jeu. En outre, Camara complète les mouvements sur les phases de sorties, se déplaçant conjointement avec ses coéquipiers de façon à servir de premier ou second relais. Sa bonne coordination et sa technique lui permettent de dominer sa première touche, s’orientant et ouvrant sa position de sorte à déjouer le marquage adverse. Son pied droit précis et sa bonne vision de jeu sont capables d’actionner différents angles de passes pour orienter le jeu depuis différentes positions. Son pied droit lui permet aussi de créer le danger à mi-distance. Il peut également compléter les mouvements offensifs, offrant cette projection avec et sans la balle dans la moitié adverse.

Dans un contexte particulier, beaucoup de joueurs évoluant en Ukraine sont à la recherche d’un nouveau point de chute pour poursuivre leur carrière. Comme pour Tetê, Marcos Antônio cherchera un nouveau club afin de poursuivre son développement en Europe. Une arrivée cependant qui sera conditionnée à la libération d’une place d’extracommunautaire. C’est en tout cas un profil polyvalent et technique qui pourrait se calquer dans différents schémas d’une équipe qui se veut dominante.

Marcos Antônio

Club : Shakhtar Donetsk
Position : MC
Nationalité : Brésil
Année de naissance : 2000
Fin de contrat : 30/06/2025

Style de jeu :

Il est dynamique, profite de sa vitesse et de sa technique pour apporter le déséquilibre balle au pied. Cette qualité de projection lui permet d’apporter un soutien offensif à ses attaquants, apportant sa bonne vision de jeu pour trouver les zones clés dans les derniers mètres. Il peut aussi, grâce à sa qualité de dribble, créer et exploiter les espaces. Sa vivacité et sa technique font de lui un joueur avec peu de déchets capable de résister au pressing adverse.

De par ses caractéristiques, c’est un joueur clé au milieu du terrain qui se montre très disponible. Il prend à son compte le tempo de son équipe. Présent et efficace offensivement, il se montre tout autant important défensivement. Bien qu’il montre un déficit physique de par son gabarit, sa vivacité et sa bonne lecture du jeu compensent pour effectuer avec justesse ses interventions défensives. C’est un milieu complet avec un fort impact sur l’activité de l’équipe.

 

  • Milieu offensif :

Une position assez dense où, même en cas de départ, le club n’aurait pas forcément le besoin de recruter pour combler ce poste, d’autant plus si l’équipe parvient à se renforcer sur les ailes avec de vrais ailiers. Seul le départ de Lucas Paquetá dans ce secteur pourrait pousser le club à rechercher un joueur pour le remplacer qualitativement. 

Si le club estime qu’il est nécessaire de recruter un joueur et que les joueurs en place ne peuvent pas remplacer efficacement Lucas Paquetá, le club pourrait rechercher capable d’offrir cette dimension entre les lignes. Un joueur capable d’offrir cette liaison avec l’attaque, exploitant et libérant les espaces dans le dernier tiers. Kristian Thorstvedt pourrait être ce profil de joueur capable d’offrir sa dimension physique et technique pour compléter les mouvements offensifs.

Kristian Thorstvedt

Club : KRC Genk
Position : MOC
Nationalité : Norvège
Année de naissance : 1999
Fin de contrat : 30/06/2025

Style de jeu :

Faisant preuve d’une bonne complémentarité sur le front de l’attaque, Thorstvedt adapte sa posture pour offrir les solutions dans l’entrejeu. Il alterne en effet entre appui et rupture pour amener cette continuité dans le développement des attaques. Il vient aussi amener ce soutien lors des phases de sorties, grâce à ses déplacements à la base compensant ainsi les modulations des milieux sur la ligne défensive pour amener cette verticalité à la sortie. Sa qualité à la réception lui permet de tenir ou de s’échapper du marquage par le dribble. Un joueur avec un grand gabarit, solide, qui domine sa position et joue de son corps pour résister à la pression et plus facilement interagir avec ses partenaires dans la moitié adverse. Dans le sens du jeu, il coupe les intervalles pour réceptionner dans la profondeur et se trouver directement en posture de création dans le dernier tiers.

Son pied gauche précis lui permet d’actionner ses partenaires à différents niveaux, jouant de sa vision de jeu pour filtrer le jeu dans le dernier tiers. À noter également une bonne touche technique pour s’orienter directement dans le sens du jeu, trompant ainsi la vigilance adverse dans la densité pour se mettre en position avantageuse dans la moitié adverse.

 

  • Ailiers :

L’un des objectifs de ce début de mercato sera de renforcer l’un des secteurs qui a souvent fait défaut au club, devant souvent déloger des joueurs d’axe sur les ailes pour combler ce manque. Avec l’arrivée de Tetê en cours de saison, le club avait enfin réussi à faire l’acquisition de l’ailier tant recherché mais, actuellement en prêt, le club devra convaincre le joueur et son club de le libérer pour le garder de façon définitive. Sur le côté droit, on peut imaginer que Tetê sera la priorité, maintenant reste le côté gauche avec le possible départ de Karl Toko Ekambi qui pourrait forcer le club à recruter.

Dans l’optique où Karl Toko Ekambi viendrait à partir, le club chercherait un joueur capable d’assumer un rôle de titulaire. Dans cette recherche du joueur percutant capable d’amener le déséquilibre et de déstabiliser les blocs bas, Chidera Ejuke qui poursuit son développement en Russie, est reconnu pour sa qualité à créer le déséquilibre, et compte parmi les meilleurs dribbleurs du championnat, pourrait correspondre.

Chidera Ejuke

Club : CSKA Moscou
Position : AG
Nationalité : Nigeria
Année de naissance : 1998
Fin de contrat : 30/06/2024

Style de jeu :

Ejuke dispose de cette agilité pour s’orienter et absorber la pression de façon à se lancer dans la moitié adverse, capable d’alterner la direction de ses courses pour déborder ou plonger à l’intérieur. Il rythme l’intensité de ses courses, domine les petits espaces pour s’infiltrer dans les derniers mètres et se montre efficace dans l’espace ouvert pour mener les transitions. Comme de nombreux manieurs de ballon, il peut par moments faire la touche de trop ou privilégier la solution individuelle. Il peut encore s’améliorer dans le dernier geste pour se connecter plus facilement avec ses partenaires dans le dernier tiers.

Dans cette recherche de remplaçant à un possible départ de Karl Toko Ekambi, on peut envisager que le club recherche un joueur capable d’allier vitesse et capacité à capitaliser sur la profondeur pour pourfendre les défenses adverses sur transition. Dans cette optique, Marco Grüll pourrait convenir à cette quête.

Marco Grüll

Club : Rapid Wien
Position : ATT
Nationalité : Autriche
Année de naissance : 1998
Fin de contrat : 30/06/2024

Style de jeu :

Grüll va occuper cette position excentrée sur le côté gauche de l’attaque qui lui offre une flexibilité dans son activité pour s’adapter aux différentes phases de jeu. Il profite de sa vitesse pour déborder sur la largeur, n’hésitant pas à se servir de son pied droit pour conclure les actions. Cette position d’ailier inversé lui permet de prendre l’intérieur et d’incarner cette liaison entre les lignes, ouvrant les interactions et faisant profiter de son travail de fixation pour filtrer le jeu dans le dernier tiers. Sa bonne science du timing est palpable dans le déclenchement de courses tranchantes dans le dos de la défense pour se retrouver en position de conclure les attaques. Il peut offrir cette variété entre être lancé dans la profondeur et conduire la balle sur de longues distances, gardant la maîtrise de ses courses pour porter le jeu dans les derniers mètres.

Dans l’hypothèse où Karl Toko Ekambi venait à rester, la recherche d’un ailier sur le côté gauche serait secondaire surtout avec la possibilité d’intégrer Barcola dans la rotation. Néanmoins, la possibilité d’anticiper et de profiter d’une opportunité sur le marché pourrait être étudiée afin de préparer l’avenir à un poste qui fait défaut au club. Dans cette optique, la situation de Alan Virginius, en fin de contrat en 2023, pourrait être étudiée pour renforcer l’effectif à moyen terme. On peut envisager que le club laisse le joueur une saison supplémentaire à Sochaux pour gagner en temps de jeu.

Alan Virginius

Club : FC Sochaux
Position : ATT
Nationalité : France
Année de naissance : 2003
Fin de contrat : 30/06/2023

Style de jeu :

On retrouve Virginius sur le côté droit de l’attaque. Avec son physique élancé, il domine son aile par ses appels dans la profondeur pour occuper le dernier tiers. Il se démarque très bien et offre ce relai extérieur pour progresser naturellement avec sa position. Sa qualité technique lui permet de rester calme balle au pied, résistant au pressing et dominant les situations de un-contre-un ou d’infériorité numérique pour créer l’avantage dans différentes positions sur le terrain. Dans son jeu avec et sans la balle, il peut ainsi se mettre en position avantageuse dans le dernier tiers. Cependant, même s’il a su se montrer décisif à plusieurs reprises, il peut encore renforcer son efficacité dans le dernier geste pour prendre l’avantage de ces avantages.

 

  • Avant-Centre :

Le poste d’avant-centre et de faux 9 pourrait connaître des perturbations. La bonne forme en fin de saison de Moussa Dembélé, l’incertitude de la prolongation de Cherki et le désir de se séparer de Tino Kadewere pourraie,t forcer le club à recruter plusieurs joueurs. Dans cette optique, le club aurait déjà pris l’initiative de rapatrier Alexandre Lacazette au club. Un retour qui pourrait être aussi important qu’irréaliste surtout avec l’absence de Coupe d’Europe.

Dans l’éventualité où l’OL parvenait à faire revenir Alexandre Lacazette et se séparer de Tino Kadewere et Moussa Dembélé, l’effectif lyonnais aurait besoin d’une doublure pour suppléer l’attaquant. On peut imaginer un joueur encore jeune à qui ce rôle de doublure permettrait de poursuivre son développement en limitant la pression. Le jeune attaquant Zeki Amdouni a pu se distinguer cette saison démontrant sa qualité technique et son instinct de buteur dans une équipe en difficulté. Des perspectives prometteuses pour l’attaquant qui fait preuve de ressources pour s’implanter dans une équipe qui se veut dominante.

Zeki Amdouni

Club : FC Lausanne Sport
Position : BU
Nationalité : Suisse / Turquie
Année de naissance : 2000
Fin de contrat : 30/06/2026

Style de jeu :

Actif sur le front de l’attaque, Amdouni vient amener sa qualité technique à différents niveaux afin d’ouvrir les interactions et initier les transitions. Doué d’une structure athlétique qui lui confère résistance et souplesse il oriente ses ballons tout en maîtrise et domine le périmètre, dont il peut s’extraire de la densité pour aérer le jeu sur ses partenaires. Lorsque l’équipe subie, il offre ce relais entre les lignes, cherchant à initier les phases de transition en profitant de sa touche technique pour ne pas perdre de temps sur ses prises de balles avant de lancer ses partenaires. Il peut encore améliorer sa variété offensive, pour également amener cette verticalité et non seulement être un point d’appui dans les séquences de sorties et constructions offensives de l’équipe.

Au cas où Moussa Dembélé venait à partir mais que le club ne parvenait pas à faire revenir Alexandre Lacazette, l’OL devra trouver un joueur capable de combler ce rôle de titulaire à la pointe de l’attaque. On attendra alors un profil expérimenté, capable de fixer et créer les espaces pour contribuer au développement des attaques. La situation de Roman Yaremchuk avec le SL Benfica peut être étudiée, car bien que le club puisse perdre Darwin Nunez, son secteur offensif risque d’être assez dense (il resterait Seferovic, Rodrigo Pinho, Gonçalo Ramos, Henrique Araujo, Petar Musa et Roman Yaremchuk).

Roman Yaremchuk

Club : SL Benfica
Position : BU
Nationalité : Ukraine
Année de naissance : 1995
Fin de contrat : 30/06/2026

Style de jeu :

Malgré son gabarit, l’attaquant ukrainien reste actif pour se démarquer. Il profite même de son envergure pour offrir de la verticalité dans le jeu de l’équipe en dominant le jeu aérien, ou prendre l’avantage de son physique pour résister à la pression et libérer les espaces pour ses partenaires.  Il n’en reste pas moins mobile et demeure intéressant pour amener cette continuité dans le dernier tiers, parvenant à se démarquer dans le dos de la ligne défensive pour compléter les mouvements offensifs afin de conclure les attaques.

 

Après son prêt intéressant en Belgique, Christian Kouamé devrait retourner à la Fiorentina. À deux ans de la fin de son contrat, le club voudra peut-être profiter de sa bonne dynamique pour obtenir un meilleur prix. Dans l’hypothèse où l’OL chercherait un joueur capable d’assumer la ligne d’attaque, l’attaquant ivoirien pourrait offrir son activité élargit.

Christian Kouamé

Club : Fiorentina
Position : BU
Nationalité : Côte d’Ivoire
Année de naissance : 1997
Fin de contrat : 30/06/2024

Style de jeu :

Kouamé est un joueur qui varie son comportement sur le front de l’attaque et fait preuve d’une bonne coordination pour jouer de son corps de façon à rythmer son tempo de jeu. Il peut ainsi protéger sa position, ajustant sa posture pour protéger la balle et tirer avantage de la pression adverse pour exploiter l’espace. Sa bonne agilité facilite ses orientations et sanctionne la passivité adverse pour se mettre dans le sens du jeu et venir fixer les lignes à la recherche de décalages offensifs. C’est aussi un n°9 qui se déplace sur la largeur, capable d’exploiter la profondeur en dédoublant sur les ailes pour maintenir cette continuité et cette vitesse dans le développement des attaques.

 

Conclusion

Après une saison compliquée, l’Olympique Lyonnais pourra se servir de cette saison blanche afin de relancer un nouveau cycle. L’occasion de se défaire des joueurs qui ne rentrent plus dans le cadre lyonnais afin de lancer une nouvelle dynamique sur et hors des terrains.

Avec la dynamique récente des jeunes provenant du centre de formation (Castello Lukeba, Malo Gusto, Maxence Caqueret), il semble important et cohérent de voir le club intégrer au maximum le centre de formation au cœur de la planification sportive des prochaines saisons.

A propos Mycki 98 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.