Dix ans. Onze ans. Douze ans, à peine. Et un seul but dans ta vie : devenir footballeur professionnel. Petit, que vas-tu devenir ? Que vas-tu faire de ta vie ? Est-ce que tu te rends compte du monde, de sa méchanceté, de sa laideur ? Est-ce que tes parents te le disent ? Rien ne se passera comme prévu. A quoi donc pourras-tu occuper tes journées, comment gagneras-tu ta croute ?

Espoirs

Aujourd’hui, tu es tout, ou presque. Pour tes parents qui t’adorent et qui t’élèvent comme la huitième merveille du monde. Pour tes amis, pour qui tu es le centre de l’attention grâce à tes talents balle au pied. Et puis pour ton entraîneur, qui avant chaque match te dit que c’est toi qui va être le diamant de l’équipe, l’étoile qui va guider le club vers la victoire. Tu es plein d’illusions, et c’est bien. Car à ton âge, je l’étais aussi, nous l’étions aussi. Tout le monde rêve, à dix ans, d’être footballeur, médecin, pilote de chasse, instituteur. Et pourtant, bien peu le sont aujourd’hui. Et même ceux qui le sont savent bien que leur vie est bien loin de leurs rêves.

A dix ans, personne ne rêve d’être ingénieur, Category Manager, économiste, magasinier, livreur à vélo. Pourtant, c’est ces métiers-là que nous occupons tous, qui nous nourrissent, qui font tourner l’économie. Petit, tes rêves sont tellement beaux que cela me rend triste de te les faire voler en éclat. Mais pourtant, la réalité est devant moi. La réalité, c’est qu’on ne fait pas ce que l’on souhaite. Les femmes qui usent les trottoirs, les pères qui respirent des substances toxiques et les jeunes filles qui usent leurs poumons en respirant des shampoings et des produits de beauté en sont bien la preuve.

Aujourd’hui, tu es tout. Mais demain, tu vas devoir faire face à la dure réalité de la vie. Les étoiles dans tes yeux vont petit à petit s’éteindre. Et l’atterrissage sera rude. Rêve, mais sait que les rêves ne sont pas la réalité.

Obstacles

Car tu vas le voir, petit, mais les obstacles vont peu à peu se dresser devant toi. Ils vont te pousser à abandonner. Mais si tu abandonnes, que vas-tu devenir ? Que vas-tu devenir le jour où les obstacles seront trop hauts pour toi ? Un jour, tu passeras dans la catégorie d’âge supérieur, les autres auront une poussée de croissance et pas toi. Tu te feras bouger à chaque match, tu perdras confiance en ta technique et en toi. Ou bien ton entraîneur déménagera, et un autre ne sauras pas de quoi tu es capable et ne croiras pas en toi. Alors, que feras-tu ? Peut-être que tu vas réussir, et je te le souhaite. Mais petit, n’oublie pas que tu n’es pas seul. Vous êtes des dizaines, des centaines, des milliers, et cela dans tous les pays, à rêver d’une seule et même chose.

Et puis tu vas grandir, tu vas sortir avec tes potes, évidemment. Peut-être que tu tomberas amoureux d’une fille, je te le souhaite, c’est le moment où tu peux encore te le permettre. Et puis un jour, l’un d’entre eux sortira une clope, un joint, une bouteille de bière. Peut-être que tu seras fort dans ta tête, peut-être pas. Ton corps est en train de se former, tu n’es pas tout à fait conscient. De toute manière, tout s’est toujours bien passé. Jusqu’au moment où ça ne se passe pas bien.

Tu passes trop de temps à jouer au football, à devenir le meilleur, et là, tes parents sont convoqués par les enseignants. Madame, Monsieur, votre fils n’a pas de bons résultats. Petit, que vas-tu devenir si tu quittes l’école trop tôt ? Bien sûr, tu pourras toujours t’en sortir. Mais avant de vouloir devenir footballeur, pense à ce que tu vas faire de tes journées les trente ou quarante prochaines années. Toi, pour qui dix jours sont une éternité.

A propos NSOL 807 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)