Dans notre Chasse aux Pépites du jour, un ailier fin comme on les aime, fruit du gros travail de scouting des clubs scandinaves en Afrique.

La fiche d’identité de Kamaldeen Sulemana

Club : FC Nordsjælland
Age : 19 ans (né le 15 février 2002)
Physique : 175 cm, 70 kg
Poste : ailiers, second attaquant
Pied fort : droit
Points forts : Technique, dribble, vitesse, flair, placement offensif, tir, contrôle de balle
Points à améliorer : concentration

Du Ghana au Danemark

Kamaldeen Sulemana est originaire de Techiman au Ghana. Il rallie les froides terres danoises grâce au partenariat avec l’Académie Right to Dream dans laquelle il était en formation, d’où il a pu taper dans l’œil du FC Nordsjaelland afin de poursuivre sa jeune carrière en Europe.

« Je suis très heureux, au moins aussi reconnaissant et encore plus excité. J’attends beaucoup de moi et c’est maintenant qu’ils doivent être satisfaits. Mon objectif est d’avoir beaucoup de minutes sur le terrain et d’aider l’équipe autant que possible. À partir de là, je dois continuer, mais cela a tendance à bien se passer pour les jeunes joueurs ici au club (…) Il a été très facile de déménager au Danemark et d’être intégré dans l’équipe. La collaboration du FC Nordsjælland avec Right to Dream rend la période d’intégration facile et sans problème. Tout le monde m’a soutenu. » – Kamaldeen

Des attentes concrétisées

Lorsqu’il rejoint le Danemark, nous sommes en janvier 2020. Il ne lui faudra qu’un petit mois d’adaptation avant de débuter avec Nordsjaelland. Lors de cette première demi-saison, il participe à 13 matches dont 6 comme titulaire et inscrit 4 buts. Pour la saison 2020/21, il reste sur la même dynamique et s’installe comme un titulaire de l’équipe première. À la mi-saison, il ne cumule pas moins de 12 titularisations en 12 rencontres, avec une feuille de statistiques marquée de 4 buts et 2 passes décisives.

Ses performances remarquées en club vont lui permettre d’intégrer et de faire ses débuts à seulement 18 ans avec la sélection du Ghana. Sa première fois était le 9 octobre 2020 contre le Mali et il compte aujourd’hui 2 sélections pour 74 minutes jouées. Des débuts précoces qui vont motiver encore plus l’espoir ghanéen :

« Mon objectif est juste de jouer. Je ne sais pas combien de minutes je vais avoir, mais je suis heureux même si je ne joue que 10 secondes. » – Kamaldeen

Quel avenir ?

Difficile de ne pas distinguer Kamaldeen sur un terrain, ce joyaux encore brut expose toutes les possibilités que son talent laisse présager. On évoque déjà l’intérêt de plusieurs clubs comme le Bayer Leverkusen. Et on peut facilement imaginer qu’à la fin de cette saison, l’attaquant du FC Nordsjaelland pourrait se laisser tenter à une nouvelle étape de sa carrière.

Style de jeu

Kamaldeen Sulemana est un joueur qu’on a principalement retrouvé sur le côté de gauche de l’attaque. Toutefois, lors des derniers matches, il a enchaîné les performances dans l’axe de l’attaque.

C’est un joueur dominant avec la balle. Aussi bien à la réception statique qu’en pleine course, il domine sur sa première touche pour laisser ses adversaires sur place. Il peut ainsi recevoir sur toute la largeur, cassant le marquage pour s’orienter et accélérer afin de mener à bien les attaques. Le changement de rythme de ses courses lui donne cette explosivité quasi impossible à canaliser et à anticiper pour s’emmener la balle et perforer les zones de pression.

Il s’emmène la balle des deux pieds, ce qui lui offre une vitesse d’exécution s’alliant parfaitement avec son agilité pour se faufiler et cacher la balle à travers les jambes adverse en percutant. C’est un joueur flexible qui s’adapte aux différentes phases du jeu, mettant à disposition de l’équipe sa maîtrise en transition ou face à des défenses en place. Il offre cette solution large, pouvant fixer et remporter son un-contre-un ; à l’intérieur, il peut venir chercher la balle et porter la balle, cassant les lignes par ses accélérations.

Sa vitesse et son accélération, justement, amènent cette pression sur la ligne défensive. Il vampirise le pressing et appuie sur la moindre erreur, d’autant qu’encore une fois, Kamaldeen peut aussi bien s’élancer et faire la différence depuis une posture statique comme lancée. Une fois en position, son pied droit lui offre cette possibilité d’enchaîner.

Néanmoins, il peut manquer de maîtrise dans son engagement. Une fougue qui peut déboucher sur des fautes évitables. Il doit encore gagner en justesse dans sa prise de décision. En effet, il privilégie par moment la solution la plus compliquée, ce qui peut ralentir voire annuler des situations avantageuses.

A propos Mycki 97 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.