Intégrer une équipe professionnelle dirigée par un entraîneur possédant la nationalité française, c’est pas quelque chose de facile du tout. T’as de la chance, je suis là pour te donner sept conseils qui te permettront à coup sûr d’atteindre ton objectif.

1 – Bien choisir sa taille

Le premier conseil que je peux te donner pour ne pas te faire recaler par un entraîneur français, c’est de te pointer avec une taille qui lui donnera envie de te faire jouer. En-dessous d’un bon mètre quatre-vingt, c’est mort. T’arriveras jamais à récupérer un ballon si t’atteins pas cette taille. Tu rajoutes dix centimètres, et là par contre t’as de grandes chances d’être sélectionné. Évite même de venir avec un pote trop petit, fréquenter un gars qui peux pas ressortir le ballon de la tête ça te donne une mauvaise influence sur toi et c’est quelque chose de très négatif.

 2 – Attention à la relance !

Un gars qui essaie de casser une ligne par une passe au sol ou par du jeu en triangle, c’est un risque de plus de perdre la balle et de donner une grosse occas’ à l’adversaire. Si tu as le ballon dans ta partie de terrain, envoie la plus grande chiche possible. Attaqué ou pas par le pressing de l’équipe en face, c’est carrément pas ton problème. De toute façon, ton attaquant respecte sans doute le critère que je t’ai énoncé juste au-dessus et aura de quoi récupérer ta chandelle.

3 – Ne pas venir trop jeune

Tu corresponds peut-être au joueur idéal que tout entraîneur souhaite posséder, ne fais pas l’erreur d’être trop jeune. T’es mineur ? Cherche même pas à comprendre mon gars, te fais pas chier à enfiler tes crampons et va rentabiliser ton abonnement annuel à Basic Fit. Ça te servira pour plus tard, mais pour l’instant tu représentes un risque majeur pour un coach français. Tu peux revenir à partir de 19-20 ans, voir même encore plus tard si l’entraîneur est un vrai Français de souche.

4 – Privilégier le haut du corps

Je pense que t’as bien compris le sens de la phrase. Si t’hésites entre muscler tes épaules et travailler ta précision au niveau des passes, c’est que tu t’interroges pour rien et que tu rajoutes des problèmes à ta vie de petit merdeux. C’est pas en jouant intelligemment que tu vas stopper Neymar ou que tu vas fumer Nicolas Pallois dans les duels. Tu vas peut-être raquer en t’abonnant à une salle de sport, mais il y aura toujours un entraîneur français pour t’offrir un contrat qui va largement rentabiliser ces dépenses.

5 – Apprendre à bien s’asseoir

Ton coach français t’as appelé dans le groupe pour le prochain match ? C’est un bon début. Mais ce n’est que le début d’une longue route. T’as intérêt à aimer rester assis, parce que crois-moi que tu vas rester plusieurs heures sur le banc de touche avant de pouvoir rentrer sur le terrain. Il y aura toujours quelqu’un de meilleur que toi (car plus vieux) pour partir à l’échauffement et te voler le dernier changement disponible. Tu pourras même t’estimer heureux de pas avoir été laissé en tribunes, toi et ton manque d’expérience.

6 – Avoir quelques bases d’anglais

T’es français et jeune, t’as très probablement une valeur intéressante sur le marché des transferts. Après quelques bons matchs, t’auras forcément quelques clubs un peu pourris d’Angleterre qui commenceront à te tourner autour. Et vu les sommes de malade qu’ils seront prêts à mettre sur toi, crois-moi que tes supérieurs hésiteront pas à te faire jouer le plus possible pour te vendre à un prix d’or au prochain mercato. C’est tout benef’ pour toi et ton porte-monnaie, donc je te conseille vraiment d’ouvrir Babel dès la fin de cet article.

7 – Être un fils de

T’as peut-être eu peur, mais je suis pas là pour insulter ta mère, ne t’inquiète pas. Avoir un lien de parenté avec le gars qui gère l’effectif c’est vraiment le must. C’est sûrement le conseil le moins facile à suivre, mais crois-moi qu’il te donne un énorme avantage à la vue d’un entraîneur français. Ces coachs ont vraiment la capacité à tout faire pour mettre leur fiston à l’abri financièrement, et même si tu trouves que ce sont de mauvais éducateurs, tu peux pas leur enlever ce dévouement familial qui dépasse largement l’achat d’une PS4 Pro. Petit bonus si tu t’appelles Puel, probablement l’un des tous meilleurs dans le domaine.

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.