Occulté, ou presque, jusqu’à son doublé contre Manchester City en Ligue des Champions l’an dernier, Son Heung-min est un joueur en progrès constant. Ce qui lui a récemment permis d’être nommé pour le Ballon d’or, une première pour un Asiatique depuis Younis Mahmoud en 2007.

Expérience réussie pour Son Heung-min à Hambourg

En 2008, alors qu’il n’a que 16 ans, Son Heung-min quitte sa Corée du Sud natale et rallie le centre de formation d’Hambourg. À l’époque, le HSV joue régulièrement les premières places de Bundesliga. Petit à petit, Son Heung-min intègre la réserve hambourgeoise et prend part à ses premières rencontres de Regionalliga (la quatrième division allemande) lors de la saison 2009-2010, inscrivant un but en six matchs.

La saison suivante, Son Heung-min est promu en équipe professionnelle par Armin Veh. En cette année 2011, le Dinosaure connaît une saison particulièrement tourmentée puisqu’une fois Veh limogé, deux entraîneurs se succèdent en quelques mois. Mais ni Michael Oenning, ni Thorsten Fink n’ignorent le talent de Son. L’ailier coréen inscrit 8 buts lors de ses 40 premières rencontres de Bundesliga.

Titulaire indiscutable pour sa dernière saison à Hambourg, Son Heung-min clôt sa saison personnelle avec le bilan encourageant de 12 buts et 3 passes décisives en 33 matchs de Budesliga.

Le Bayer Leverkusen comme tremplin

Très intéressant lors de son ultime saison à Hambourg, Son Heung-min est repéré par Leverkusen qui bouclera son transfert contre un chèque de 10 millions d’euros à l’été 2013. Déjà adapté à la Bundesliga, le Sud-Coréen se fond très vite dans le collectif leverkusenois. Sur le plan statistique, les saisons 2013-2014 et 2014-2015 sont quasi identiques au cru 2012-2013 avec, en moyenne, 10 buts et 3 passes décisives en Bundesliga par saison.

En revanche, c’est en Ligue des Champions, lors de la saison 2014/2015, que Son se distingue. Il inscrit 3 buts en phase de poules après avoir extirpé le Bayer des barrages et lui permet d’accrocher la deuxième place de la poule C. De justesse, Leverkusen sortira dès les huitièmes de finale après une séance de tirs au but malheureuse sur la pelouse du Vicente Calderón (1-0, 0-1 contre l’Atlético).

Après deux saisons, 87 matchs et 29 buts sous le maillot du Bayer, Son Heung-min quitte l’Allemagne pour rejoindre l’Angleterre et sa capitale londonienne. Pour 30 millions d’euros, il signe à Tottenham dans les dernières heures du mercato.

Son Heung-min, un diamant poli par Mauricio Pochettino

Des débuts poussifs pour Son

« Inutile de dire combien je remercie cet homme. Les mots sont impuissants pour exprimer ma gratitude. J’ai beaucoup appris de toi, non seulement dans le football, mais aussi dans la vie. » C’est par ces paroles que Son a remercié Pochettino après son récent licenciement à Tottenham. En quelque sorte et sans dénigrer ses précédents entraîneurs, c’est le coach argentin qui a formé Son Heung-min, au fur et à mesure, et en prenant le temps nécessaire.

Parce que oui, du temps, il en fallait. Son débarque en 2015 dans le meilleur championnat du monde, sans maîtriser la langue ni même avoir pu effectuer la préparation avec les Spurs. Il vit alors une première saison compliquée avec 4 petits buts à la clé en 28 rencontres de Premier League. Néanmoins, il marquera 3 buts lors de la campagne d’Europa League.

Confirmation du potentiel

La saison suivante est la bonne pour Son, qui se montre décisif à 20 reprises (14 buts et 6 passes décisives) en 34 rencontres de Premier League. Cependant, il ne peut pas éviter l’élimination prématurée des Spurs en Ligue des Champions, une compétition qui leur permet cependant d’accéder à la Ligue Europa, mais, là aussi, Tottenham est éliminé dès son entrée en lice par La Gantoise. Soit un tour plus tôt que l’année précédente où Dortmund avait surclassé la formation londonienne.

Dortmund, c’est l’équipe que Tottenham retrouve quelques mois plus tard dans sa poule de Ligue des Champions. À l’aller comme au retour, Son est buteur. Ultra-performants, les Spurs se classent premiers, devant le Real Madrid, Dortmund, donc, et l’APOEL Nicosie. En huitièmes de finale, les Liliywhites accrochent le nul 2-2 au Juventus Stadium puis Son ouvre le score à Wembley lors du match retour. Mais un doublé rapide d’Higuain élimine un Tottenham pourtant bien engagé. En Premier League, Son Heung-min confirme et inscrit 12 buts.

Une carrière qui a bien failli prendre fin prématurément

La saison 2018-2019 démarre mal pour Son. Après une Coupe du monde où il a porté la Corée du Sud, inscrivant un but contre le Mexique puis l’Allemagne, Son Heung-min participe aux Jeux Asiatiques. Cette compétition, c’est la plus importante qu’il n’ait jamais jouée. Car c’est celle-ci qui va déterminer la suite de la carrière de Son.

En Corée du Sud, tout homme de moins de 28 ans doit effectuer deux ans de service militaire. Heureusement pour les footballeurs, il existe deux moyens d’y échapper. Le premier, c’est de bien figurer en Coupe du monde. Raté. Malgré ses buts lors des Coupes du monde 2014 et en 2018, Son Heung-min n’a pu empêcher l’élimination de la Corée du Sud dès les phases de poules. Le second, c’est de remporter les Jeux Asiatiques. Une compétition que les Coréens avaient remportée en 2014, mais, problème : Son n’avait pas pu y participer. Le Bayer Leverkusen avait alors refusé de laisser partir son numéro 7.

Ainsi, Son Heung-min prend part aux Jeux asiatiques, deux mois après la Coupe du monde. Pour son plus grand bonheur, la Corée du Sud s’impose en finale contre le Japon, après prolongations. Plutôt discret pendant l’épreuve, c’est le néo-Bordelais Hwang Ui-jo qui s’est le plus illustré.

Son rayonnant en fin d’année 2018

Rentré émoussé des Jeux Asiatiques, Son Heung-min n’est pas particulièrement brillant à son retour. C’est le Brésilien Lucas qui a les préférences de Mauricio Pochettino, jusqu’à ce samedi 24 novembre où Son inscrit un but splendide contre Chelsea au terme d’un rush solitaire de 70 mètres. Mi-décembre, un alignement des planètes permet à Tottenham de se qualifier de justesse pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions.

Pendant la période de Noël, Son Heung-min est étincelant, au même titre que l’équipe entière des Spurs dans un 4-4-2 en losange qui lui permet de s’épanouir. Le 23 (à Everton) et le 26 décembre (contre Bournemouth), il inscrit un doublé. 11 de ses 12 buts en Premier League en 2018-2019 sont inscrits entre le 13ème et la 26ème journée, toujours dans ce 4-4-2 qui lui va si bien. Une période faste qui lui vaut les éloges de Mauricio Pochettino qui loue sa générosité.

« Son est comme une pile. Il est régulier et constant. C’est ça le plus important, il fait les efforts, il travaille et dès que la batterie est vide, alors c’est terminé. Il donne tout et quand il est épuisé il dit ‘il faut me remplacer !' », dixit l’ancien coach de l’Espanyol.

Le 4-4-2 en losange de Tottenham (2018-2019)

Dans ce 4-4-2, Son, positionné en pointe aux côtés de Kane, inscrit 11 buts entre la 13ème et la 26ème journée

Supersonique

En Ligue des Champions, c’est encore une fois Dortmund que les Spurs rencontreront en huitièmes de finale. À l’aller, Son inscrit le premier des trois buts des Spurs, qui assureront au Signal Iduna Park (1-0, Kane) au match retour. Le tirage au sort des quarts de finale n’est pas clément puisque c’est Manchester City que devront éliminer les Lilywhites pour rejoindre le dernier carré de la compétition. Au Tottenham Hotspur Stadium, Lloris détourne le penalty d’Agüero en début de match avant que Son ne donne la victoire aux Spurs dans le dernier quart d’heure.

Le match retour, lui, relève de la folie. À l’ouverture du score précoce de Sterling (4′), le Coréen répondra sur le champ par un doublé – celui qui révèle le dynamique ailier aux yeux du monde entier (7′, 10′), mais dans la minute qui suit, B.Silva anéantit toute euphorie (2-2, 11′). Finalement, Tottenham se qualifiera pour les demies et pourra remercier la VAR qui a annulé le but de la qualification aux Citizens (90+3′).

Grâce à un triplé héroïque de Lucas au Johan Cruyff stadium, Tottenham élimine l’Ajax et se qualifie pour la finale de la Ligue des Champions. Un penalty concédé par Sissoko après quelques secondes de jeu plombe les Spurs qui ne relèveront pas la tête malgré les efforts de Son.

Les prestations individuelles de Son Heung-min sont récompensées par sa nomination dans les 30 premiers du Ballon d’Or. Inédit pour un Asiatique depuis Younis Mahmoud (Irak, 2007) et pour un Coréen depuis Park Ji-sung (2005). Avec sa 22ème place, Son est l’Asiatique qui a rassemblé le plus de votes.

Son Heung-min sous Mourinho : à quoi s’attendre ?

Pourtant auteur de 5 buts en 4 matchs de Ligue des Champions et de 3 buts en Premier League, Son Heung-min ne parvient pas à éviter le début de saison raté des Spurs. En conséquence, Pochettino est remercié et Mourinho prend la place du technicien argentin. Premier buteur de l’ère Mourinho, Son Heung-min est jusqu’à présent titulaire indiscutable sur le côté gauche du 4-2-3-1, et a joué 448 des 450 minutes possibles. Il est, en plus de ses 2 buts (dont une exceptionnelle course en solitaire de 100 mètres le week-end dernier contre Burnley), l’auteur de 5 passes décisives (pour Lucas, Aurier, Sissoko, Kane, et Dele Alli) sur ces 5 matches. Un bilan satisfaisant pour Son, qui semble avoir toute la confiance du Special One.

Equipe-type des 4 premiers matchs sous Mourinho
A propos Clément Barbier 22 Articles
Passionné de football ! J'écris quelques articles sur différents sujets qui m'intéressent !