Véritable révélation de ce début de saison, Erling Braut Håland, 19 ans, affiche des statistiques folles : 1,45 but marqué par match en moyenne ! De quoi attirer les plus grandes écuries qui sans doute n’hésiteront pas à sortir le chéquier pour s’attacher les services du jeune prodige.

15 ans lors de se son premier match en pro : des débuts précoces

Formé en Norvège au Bryne FK, Erling Braut Håland (ou Haaland, prononcez dans tous les cas « Holand ») effectue ses premières apparitions avec l’équipe réserve en quatrième division norvégienne lors de la saison 2015-2016. Le bilan est déjà affolant puisque l’adolescent inscrit 18 buts en 14 matchs ! Ces performances lui valent à 15 ans seulement de jouer ses premières minutes avec l’équipe professionnelle. En fin de saison, il participe au match contre Ranheim, une rencontre de deuxième division norvégienne. La saison suivante, il s’installe définitivement en équipe première mais ne parvient pas à trouver le chemin des filets malgré les 16 rencontres disputées.

Début 2017, Håland s’engage pour le Molde FK. Il dispute son premier match sous ses nouvelles couleurs à l’occasion d’un match de Coupe de Norvège contre Volda et marque déjà son premier but. D’abord laissé de côté, Erling Håland se fait petit à petit une place au sein de cette équipe de Molde. En fin d’année, ses entrées en jeu sont de plus en plus régulières. La saison suivante, Håland s’impose comme titulaire et ses statistiques sont encourageantes. À la fin de la saison, il compte 16 buts en 30 matchs. Ses 20 réalisations lors des 50 matchs disputés avec Molde lui valent d’être repéré par la meilleure équipe d’Autriche, le RB Salzbourg. Club auquel il est définitivement transféré au début de l’année 2019.

Håland, indispensable à Salzbourg

À Salzbourg, les débuts du jeune Håland sont mitigés. Le buteur ne prend part qu’à cinq rencontres lors de sa première demi-saison. Cela ne l’empêche pas de participer à la Coupe du monde des moins de 19 ans à l’été 2019 – qui a vu la victoire finale de l’Ukraine sur la Corée du Sud. Un réel tournant dans la jeune carrière de ce diamant. Lors d’une rencontre contre le Honduras, le natif de Leeds inscrit… 9 des 12 buts de son équipe qui lui permettent de terminer meilleur buteur de la compétition.

De retour à Salzbourg, Erling Håland enchaîne les prestations de très haut vol et devient alors un élément indéboulonnable du système de Jesse Marsch. Håland est associé au Coréen Hwang Hee-chan en attaque et soutenu par le Japonais Takumi Minamino : l’attaque du Red Bull Salzbourg est ultra prolifique. 56 buts sont marqués en 14 rencontres de D1 autrichienne (4 buts par match) ! Le total est même porté à 82 buts en 21 rencontres toutes compétitions confondues !

Le Norvégien, lui, est ultra-efficace. Il s’illustre d’abord par un triplé contre Parndorf lors du premier tour de coupe d’Autriche. Muet malgré sa passe décisive à Vienne lors de la première journée de championnat, il est buteur lors des sept rencontres suivantes, inscrivant 14 buts dans cette période ! Conclue par un triplé accompagné de deux passes décisives contre Hartberg, ladite période faste n’exclut pas la Champions League. Pour son entrée en lice face aux Belges de Genk, Salzbourg marque six buts au terme d’un festival offensif délirant qui voit Erling Håland inscrire un nouveau triplé.

Takumi Minamino, Hwang Hee-chan, Erling Håland : l’attaque de feu du Red Bull

Remplaçant quelques jours après à Linz puis blessé quelques semaines, Håland figure dans le groupe qui se déplacera à Anfield pour la deuxième journée de Ligue des Champions. Mené 3-0, Salzbourg réagit grâce aux réalisations de Hwang Hee-chan et de Minamino. Voulant surfer sur cet allant offensif, Jesse Marsch lance Håland sur le terrain dès la 56e minute. Le jeune buteur de 19 ans égalise seulement quatre minutes après son entrée en jeu !

Après la trêve internationale automnale, Erling Håland n’est pas tout à fait apte à jouer les 90 minutes. Il se contente alors de brèves entrées en jeu, mais suffisantes pour que le numéro 30 de Salzbourg montre toute l’étendue de son talent. Contre Ebreichsdorf, en coupe, il inscrit un but lors de la victoire 5-0. En championnat, il est à nouveau l’auteur d’une réalisation contre le Rapid Vienne puis reste muet lors de la seule mi-temps qu’il joue contre Mattersbourg.

Entre temps, Håland est titulaire lors de la double confrontation contre Naples en Ligue des Champions. À nouveau époustouflant, le prodige inscrit un doublé à l’aller malgré la défaite 3-2 de son équipe. Avant de s’illustrer par un nouveau but au match retour sur un penalty otenu par Hwang. Après ce match nul obtenu à Napes, Håland clôt sa semaine personnelle en marquant les trois buts de son équipe lors de la victoire à Wolfsberger.

Un bilan affolant pour Erling Håland

Le début de l’exercice 2019-2020 est celui de tous les records pour Håland. En championnat, il inscrit au total 15 buts en 12 matchs. Buteur toutes les 58 minutes de jeu en moyenne, il est de loin le meilleur buteur d’Autriche. En Ligue des Champions, l’avant-centre, là aussi en tête du classement des buteurs, est phénoménal. Il est l’auteur de 7 buts en 271 minutes jouées… soit un but toutes les 39 minutes en moyenne ! Il devient alors, à 19 ans, le plus jeune joueur à marquer lors de ses quatre premières rencontres de C1. Extraordinaire ! Autre statistique époustouflante : Håland a désormais inscrit 30 buts en 24 matchs disputés sous les couleurs de Salzbourg !

Toutes compétitions confondues, Erling Braut Håland présente le bilan sidérant de 18 matchs joués pour 26 buts et 4 passes décisives en seulement 1 256 minutes. Ce qui équivaut à un but toutes les 48 minutes… Juste prodigieux !

Gare à la Norvège !

Les performances étourdissantes d’Erling Håland aboutissent rapidement à une belle récompense pour lui. Le 5 septembre 2019, à 19 ans et 46 jours, Lars Lagerbäck lui offre sa première sélection en équipe nationale de Norvège. Håland participe ainsi à la victoire de la Norvège par 2 à 0 contre Malte. Les Scandinaves s’affirment d’ailleurs peu à peu comme une nation à redouter. Outre Håland, les Norvégiens ont dans leurs rangs d’autes perles rares. On peut évidemment citer le joueur de la Real Sociedad Martin Ødegaard, prêté par le Real Madrid et qui réalise un excellent début de saison, dans la continuité de celle réussie du côté du Vitesse Arnhem. Kristoffer Ajer, le défenseur central du Celtic, fait également partie de la jeune génération norvégienne, dont il faudra se méfier.

A propos Clement 6 Articles
Passionné de football ! J'écris quelques articles sur différents sujets qui m'intéressent !