Étrange adoration, improbable lieu de culte. Visible élocution, retrouvable est la plume. Semblable à un oiseau, il vole. Le ballon. Image cruelle d’un temps qui se détend lentement, de la même manière que se détend le saumon dans la rivière. Et soudain, la patte de l’ours. L’autre gardien.

Nature

Le flux est amèrement impitoyable. Les secousses passent et repassent par le chemin le plus court. La ligne droite est toujours autre chose que la ligne courbe, et pourtant l’une semble épouser l’autre. Un peu comme le serpent entourant le bâton. Baudelaire. Verticaux sont les désirs, horizontale est la réalité. Les obstacles se dressent et se redressent. Le vent vient balayer les algues sur la plage, un peu comme le gardien dans sa surface. Concept, certes. Comprendre. La donation est une création, l’action suit toujours l’intention. Mais la volonté précède l’intention, sauf lorsqu’elle est involontaire. Paradoxal. Réalité du football, attaque cardiaque sur la moindre attaque. Il n’y a pas de réalité autre que celle que l’on conçoit.

Jeune femme dans les tribunes. Certes, elle ne voit pas. Mais ? Qu’est-il ? Mais l’argent s’écoule du porte-monnaie et décale dans la buvette. Miroiter la peau, aux flots bleus et brun. Baudelaire, encore. Les regards se tournent et convergent. Ils quittent un instant le rouge pétillant strié de noir de la pelouse. Les yeux se fixent sur cette cible inaccessible et imaginaire. Jeune femme dans les tribunes, but ? Mieux vaut pourtant regarder ce qui est en train de se passer. Les flots de la rivière, métaphoriquement impétueux, viennent se fracasser contre le rebord de la rivière. Ligne de touche. Personne n’a la solution. Parfois, on sait que cela cédera. Et parfois, on sait que cela tiendra plus longtemps que les quatre-vingt-dix minutes réglementaires. Le décompte est long. Quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix. Le rêve est réel est pour quarante-cinq-mille.

Image

Le support est soudain devenu beaucoup plus confortable. Au fer s’est substitué le bois. Le cuir a pris la place du plastique. Parfois le tissu, mais le cuir est souvent plus confortable. Malgré tous ses défauts. Froid puis chaud. Comme ce qui se déroule à dix mètres plus une distance qui varie de quelques mètres à des milliers de kilomètres. Paradoxe, encore. Au milieu de tout cela, il y a des hommes. Mais les hommes ne sont rien sans les femmes. Pourtant, la femme n’est pas aussi présente que l’homme. Paradoxal, encore. Paradoxal, toujours. Il n’y a pas d’autre raison réelle à cette réponse. Bien sûr, si, il y en a. Mais on ne les connaît pas. Ou mieux : personne n’a le droit de le dire. Comme s’il était interdit de communiquer dessus. Image. Toujours, au même rythme, à quelques secondes de décalage, le temps défile. Singularité.

Spécificité, de page en page. Ils grattent sur leurs papiers, hier. Et ils tapaient sur leurs ordinateurs, demain. Et oui, ils feront un peu des deux, maintenant. Peu importe. Plus précaire, mais toujours aussi intéressant. Tout argent vaut le même montant à partir du moment où il permet d’acheter la même chose. La confiance dans l’avenir explique les taux d’intérêts faibles. Il en est des amants comme des peuples, et l’on dit des peuples heureux qu’ils n’ont pas d’histoire. Aragon. Cela faisant longtemps, deux ans peut-être. Il arrive, fait des débuts fracassants. Donne des espoirs à un village, un peuple, le monde entier. Pour finalement s’écraser, en se voyant trop beau. Car les espoirs sont pris trop tôt. Quinze ans, seize ans, à peine. Garde-moi ton amour. Garde-toi de la haine. Voilà ce qu’on devrait dire. La frappe est puissante.

Il y a dans le football des données qui semblent manquer de logique. Mais pourtant, en relisant ce texte dix fois, elles font sens.

A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)